« Juillet 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            
Filtrer les éléments par date : mardi, 11 juillet 2017

Depuis quelques temps les coupures intempestives d’électricité se sont réduites. Mais ces derniers jours,  ce problème refait surface à Hamma Bouziane où de fréquentes coupures de courant indisposent les populations de plusieurs quartiers en cette période de grandes chaleurs. « Presque tous les jours  nous enregistrons des coupures intempestives de courant. Cela peut endommager nos appareils électroniques », s’est plaint un père de famille résidant à la cité Ain Sedari, observant que  les années passées, les  autorités avaient promis que  le  problème de courant serait définitivement réglé  avec la mise en place de nouveaux transformateurs, électriques,  chose qui a été  faite, mais après quelques mois les coupures de courant ont repris ces derniers jours dans notre quartier.  Une panne intermittente faisait ressentir notamment  pendant la soirée, obligeant certaines  familles à débrancher le courant pour éviter tout risque d’endommagement des matériels.  Les populations  se demandent si c’est le retour des délestages. Si la Société de Distribution de l’’Electricité et du gaz (SDE) qui jouit  d’un monopole évolue avec l’Etat dans le cadre d’un « service public », tout indique que ses ratés permanents  ont été mis en cause.

B. Mechati

Publié dans Constantine

La Caisse nationale des assurances sociales des non-salariés (Casnos) de Constantine est parvenue à recouvrer pas moins de 1,640 milliard DA depuis début 2017 jusqu’au 30 juin dernier, a indiqué lundi passé le directeur de wilaya de cette caisse, M. Hacène Rouana. Dans une déclaration, le même responsable a affirmé que ce montant constitue 64% du budget prévisionnel de la casnos pour l’exercice 2017, ajoutant que l’objectif tracé était de recouvrer 2 milliards 530 millions de dinars jusqu’au mois de décembre 2017. Ce montant représente une augmentation avoisinant les 3% par rapport à la somme recouvrée durant la même période de l’année précédente (2016), où il a été recouvré 1 milliard 590 millions de dinars, a détaillé le même responsable. Le nombre de travailleurs non-salariés retardataires, mais qui ont procédé à la régularisation de leurs situation vis à vis de la Casnos jusqu’à cette date, a atteint les 21.688 travailleurs, a révélé le même responsable, soulignant l’inscription de 1.829 nouveaux adhérents à la Caisse parmi lesquels 121 agriculteurs. Faisant part d’une situation financière ‘’confortable’’, M. Rouana est revenu sur les multiples facilitations administratives mises en place au profit de cette catégorie de travailleurs, notamment à travers l’adhésion directe des personnes inscrites dans le registre de commerce et la facilitation des procédures de déclaration.

Publié dans Constantine
mardi, 11 juillet 2017 00:00

Le directeur de la santé rassure

Selon des sources hospitalières, l’hôpital El Bir vit, depuis plusieurs jours, voire des semaines, au rythme des coupures d’eau. Plusieurs services de cette structure de santé sont touchés par ces perturbations dont les retombées ne sont plus d’ailleurs à démontrer. Difficile d’imaginer un hôpital sans eau depuis plusieurs jours. Les conséquences risquent de se répercuter, malheureusement, sur la santé des patients. Pour faire face à une situation à la limite du tolérable, les responsables de l’hôpital ont dû recourir, ces derniers jours, aux camions citernes, afin de s’approvisionner du précieux liquide. Mais est ce suffisant pour répondre aux besoins de tous les services en cette période caniculaire ? Pas du tout évident, estiment nos sources. Dans plusieurs déclarations à la presse, les responsables de la SEACO n’ont cessé de  s’engager  à alimenter H 24  tout le territoire de la wilaya en eau potable. Dans l’attente que cet engagement soit respecté, les malades ainsi que le personnel de cet hôpital demandent à ce que l’eau coule de nouveau dans les robinets. À la pénurie récurrente des médicaments s’ajoute, ainsi, ce problème d’eau aux conséquences irrémédiables sur le bon fonctionnement de cette structure de santé. Face à cette situation rocambolesque, des particuliers et des  associations caritatives sont venus au « secours » des malades. Plusieurs palettes d’eau minérale ont été acheminées vers les différents services de l’hôpital, pour répondre à une demande sans cesse croissante en eau potable. L’hygiène dans un hôpital c’est aussi une question d’eau qu’il faut continuellement garantir. N’est ce pas ? Soulevé par des élus lors de la dernière session ordinaire de l’APW, ce problème devait être pris en charge par les services de la SEACO, saisis officiellement de cette affaire, rassure M. Laid Benkhedime, le directeur de la santé.

M.K

Publié dans Constantine
mardi, 11 juillet 2017 00:00

Plus de 4 millions d’usagers en 2017

La direction de Transport a rendu public quelques chiffres sur les activités du secteur, en annonçant que  le nombre de voyageurs ayant utilisé le tramway de Constantine sur un parcours de 8.1 km, a atteint 2.8 millions durant la période allant du 1er janvier jusqu’au 30 juin écoulé, tandis qu’il a été recensé 6 millions 200 milles en 2016 et 6 millions 100 milles en 2015. Le nombre des abonnés à ce moyen moderne de transport a atteint 615 durant l’année courante contre 316 en 2016. Ceux-ci abonnées ont payé un montant de 1500 DA qui leur permet d’utiliser toute une année le tramway et les bus de l’Entreprise publique de transport urbain et suburbain. Toujours à propos du tramway des études ont démontré que le nombre d’usagers va augmenter pour atteindre plus de 10 millions, avec la finalisation de son extension vers la nouvelle ville Ali Mendjeli distante de 18 km. En ce qui concerne le téléphérique, les dernières statistiques indiquent que malgré la courte distance de la ligne avec ces trois stations « Tatache Belkacem, CHU Dr Benbadis et cité Emir Abdelkader, le nombre de voyageurs a dépassé du 1er janvier au 30 juin 2017 les 1.200.000 ceci dénote l’importance de ce moyen de transport dans la vie des constantinois, car ils étaient 1.900.000 en 2015 et seulement 490 milles en 2016, en raison de l’arrêt forcé du téléphérique durant presque toute une année pour travaux de maintenance. Contrairement aux autres moyens de transport, le transport ferroviaire n’a pas la côte auprès des constantinois, puisque la direction de transport n’a recensé depuis le début de cette année que 250 milles voyageurs, qui ont utilisé le train des banlieues, contre 162 milles en 2016 et 590 milles en 2015. En ce qui concerne les agences agrées pour le contrôle technique des véhicules, la wilaya dispose de 11 agences implantés dans 4 communes dont 5 au chef lieu de la wilaya, 3 à Khroub et une agence respectivement à Ain Smara, Didouche et Ali Mendjeli. A noter que leur nombre demeure insuffisant par rapport au parc de véhicules dont dispose la wilaya. Ces agences ont contrôlé plus de 60 milles véhicules dans la première moitié de l’année en cours, contre 120 milles en 2016 et 114 milles en 2015.

Sami B.

Publié dans Constantine

Une opération de relogement de 297 familles résidant dans des bidonvilles a été lancée hier à Constantine, a-t-on constaté. Les familles bénéficiaires habitaient les bidonvilles d’Arris, de Benchikou et de Touiza situés au chef lieu de wilaya, a précisé une source des services de la wilaya, signalant que les bénéficiaires ont été relogés dans la nouvelle ville Ali Mendjeli, à l'unité de voisinage (UV) 18. La même source a assuré que les nouveaux logements sont dotés de toutes les commodités nécessaires, indiquant que tous les moyens ont été mobilisés pour assurer la réussite de cette opération. Inscrite dans le cadre de la stratégie de résorption de l'habitat précaire (RHP), cette opération constitue un autre chantier de débidonvillisation lancé il y a quelque années dans la capitale de l’Est du pays, a-t-on encore noté, rappelant que l’année en cours a été fixée comme dernière échéance pour éradiquer le dernier bidonville dans la cité. Les services de la wilaya ont également indiqué qu’un quota de 1 337 logements publics locatifs (LPL) destinés aux familles habitant des maisons menaçant ruine, sera distribué "incessamment".

Publié dans Constantine
mardi, 11 juillet 2017 00:00

N°5273 du 12-07-2017

Publié dans PDF

La direction générale de la Protection civile recommande aux citoyens des mesures préventives à suivre pour éviter les effets de la canicule qui touche plusieurs wilayas du pays, indique hier un communiqué de cette institution. Afin d’éviter d’être victime d’insolations et d’autres malaises dus à la canicule, la Protection civile recommande aux citoyens de "fermer les volets et les rideaux des façades exposées au soleil, de maintenir les fenêtres fermées tant que la température extérieure est supérieure à la température intérieure, et d’ouvrir les fenêtres tôt le matin et tard le soir et la nuit", explique la même source. La protection civile recommande également, de "baisser ou éteindre les lumières électriques et surtout de ne pas exposer au soleil en particulier les personnes âgées, les personnes atteintes de maladies chroniques ainsi que les enfants". Le même communiqué note qu’il est préférable d’éviter de se déplacer pendant cette période de canicule sauf en cas de nécessité, et de mettre un chapeau et des vêtements légers (coton) et amples, de préférence de couleur claire". La Protection civile exhorte les citoyens également à éviter les activités extérieures nécessitant des dépenses d’énergie trop importantes (sports, jardins, bricolage), les conseillant de "se déplacer tôt le matin ou tard le soir, en particulier dans les wilayas intérieures et de rester à l’ombre dans la mesure du possible, et de provoquer des courants d'air dans tout le bâtiment dés que la température extérieure est plus basse que la température intérieure", conclut le communiqué.

Publié dans Actualité

Le parc national automobile comptait 5.986.181 véhicules à fin 2016, contre 5.683.156 véhicules à fin 2015, en hausse de 5,33%, correspondant à une augmentation de 303.025 unités entre les deux années, a appris hier l'APS auprès de l`Office national des statistiques (ONS). Concernant le nombre de véhicules qui ont été immatriculés et réimmatriculés en 2016, il a atteint 1.856.150 dont 192.171 véhicules neufs, contre 1.505.403 opérations d'immatriculation et de réimmatriculation en 2015, soit une augmentation de 23%. Les véhicules immatriculés portent sur les véhicules neufs ainsi que les véhicules réformés et accidentés qui ont été réintégrés dans le parc national automobile. Par semestre, le nombre de véhicules immatriculés et réimmatriculés a atteint 1.004.083 unités au premier semestre 2016, tandis que le second semestre a enregistré 852.067 opérations d'immatriculation et de réimmatriculation, soit une diminution de 152.016 véhicules par rapport au premier semestre 2016, correspondant à un recul de 15,14%. Le nombre de véhicules neufs immatriculés durant le deuxième semestre de 2016 a enregistré une augmentation de plus de 12.000 véhicules, soit une hausse de 14,25%. Par catégorie, ce sont les véhicules de tourisme qui ont fait l'objet du plus grand nombre d'immatriculation et de réimmatriculation en 2016, avec un nombre de 1.385.275 véhicules, soit 73,17% de la totalité des véhicules immatriculés et réimmatriculés durant l'année dernière. Concernant la répartition régionale, les cinq premières wilayas qui ont compté le plus grand nombre d'opérations d'immatriculation et de réimmatriculation sont celles d'Alger avec 146.662 unités (15,74% de la totalité), suivie de Blida avec 136.584 (14,53%), de Tebessa avec 92.501 unités (10,07%), de Constantine avec 78.625 (8,5%) et de Djelfa avec 72.707 (7,86%). Les immatriculations définitives des véhicules neufs renseignent sur les mises en circulation des véhicules vendus, explique l'ONS. L’examen de ces immatriculations définitives, au regard des importations, fait apparaître qu’une bonne partie des véhicules n’est pas immatriculée au cours de leur année d’importation, constate l'ONS.

Publié dans Actualité

Le président Abdelaziz Bouteflika a signé un décret dont l’objet est de modifier la composition des conseils d’administration des Établissements publics à caractère industriel et commercial relevant du secteur économique de l’Armée nationale populaire, régis par un décret présidentiel datant de 2008, selon le dernier Journal officiel. “Les représentants du département du renseignement et de la sécurité dissout, au sein des conseils d’administration des Établissements publics à caractère industriel et commercial relevant du secteur Économique de l’ANP sont remplacés par les représentants de la Direction centrale de la sécurité de l’armée de l’État-major de l’Armée nationale populaire“, selon le texte. Le Président directeur général du « groupement mécanique Algérie » assiste aux travaux du conseil d’administration de l’Établissement public à caractère industriel et commercial « groupement de promotion de l’industrie mécanique » en remplacement du président du directoire de la société de gestion des participations « Équipements industriels et agricoles » (SGP-Equipag) », selon le décret.

Publié dans Actualité

Le Directeur général de la Sûreté nationale et Président du mécanisme de coopération policière africaine (AFRIPOL), le général major Abdelghani Hamel, participe les 12 et 13 juillet au siège d'Interpol à Lyon (France) aux travaux d'une réunion sur la "Lutte contre la cybercriminalité et les crimes financiers", a indiqué hier un communiqué de la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN). M. Hamel, qui participe à ce rendez-vous à la tête d'une importante délégation, aura une communication sur "les domaines de renforcement de la coopération et de consolidation des mécanismes d'échange d'expériences et d'expertises entre polices africaines face à la criminalité sous toutes ses formes, dont la cybercriminalité et les crimes financiers dans le cadre d'AFRIPOL dont la première AG s'est tenue fin mai à Alger". Il évoquera également le plan d'action adopté, à l'issue des travaux de l'AG d'AFRIPOL à Alger, par les représentants des organes de police relevant des pays africains, lequel tend à "unifier les efforts et à mettre en place des supports solides pour lutter contre la criminalité à travers la formation moderne et la performance professionnelle des éléments de polices africaines". Invité par le Secrétaire général de l'Interpol, Jurgen Stock, le général major Hamel rencontrera lors de cette réunion, ses homologues de différents pays frères et amis et des responsables d'instances policières régionales et internationales participant à ces travaux, afin "d'examiner les voies de consolidation de la coopération et d'échanger les expériences pour faire face à la criminalité sous toutes ses formes".

Publié dans Actualité
Page 1 sur 5

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85