« Février 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28        
Filtrer les éléments par date : vendredi, 16 février 2018
samedi, 17 février 2018 00:00

N°5459 du 18-02-2018

Publié dans PDF

Hier après- midi, en match de clôture de cette 20ème journée de Ligue Un ‘’Mobilis’’, le MC Oran, en appel du côté du stade du 24 février 1956 de la cité des bords de la Mekerra, s’en est allé, littéralement, corriger la formation locale de l’USM Bel Abbès, par un incroyable, cinq buts à deux (2/ 5). Bentiba (7’) et Mansouri (21’), offre un sérieux avantage au MCO, avant que Zouari (26’), ne réduise le score pour l’USMBA. Mansouri (37’), creuse une seconde fois l’écart avant la pause. Lors du second half, Abderrezek (67’), rajoute un quatrième but pour le MCO. Mbarki (85’), réduit une fois de plus le score pour l’USMBA et Friefer (88’), clôture la marque pour les Hamraouas d’Oran.  Pari tenu, pour le coach tunisien des Hamraouas, Mouaz Bououkaz, qui a réussi à damer le pion à une ancienne gloire du MCO, Si Tahar Cherif El Ouazzani, l’entraîneur de l’USM Bel Abbés,  visiblement très affecté en fin de rencontre, et  n’arrivant pas à comprendre le pourquoi de cette mémorable débâcle. Le MCO est désormais dauphin (2ème/ 35 points), avec en prime, seulement quatre points de retard sur le leader, le CSC a  corrigé vendredi par le MCA (3/ 0). Désormais, on est en droit de dire, que la course au titre est relancée. Pour sa part, le Paradou AC frappé fort, face à la JS Saoura. Trois buts à zéro (3/ 0), c’est sur ce score que le PAC s’est baladé devant la formation de Béchar.  La première période de ce PAC- JSS s’est achevée sur un nul blanc (0/ 0). Lors du second half, tour à tour, Nadji (48’), El Melali (84’ 87’), réussirent à secouer les filets de la JS Saoura. Le PAC remonte en 5ème position, alors que la JSS à la 6ème place, mais les deux clubs partagent le même nombre de points, soit 31.  Pour rappel, jeudi dernier en ouverture de ce 20ème round, l’US Biskra, s’était nettement imposée à domicile, devant l’O Médéa par deux buts à zéro (2/ 0). Un 6ème succès depuis le début de la saison, qui permet au onze des Ziban de remonter au classement et de maintenir l’espoir du maintien. L’ES Sétif, a elle aussi renoué avec la victoire, grâce à son laborieux succès aux dépens du CR Belouizdad, par deux buts à un (2/ 1). Le NA Hussein Dey, n’avait pas fait dans les détails, en écrasant son vis-à-vis de l’étape, la lanterne rouge, par un cinglant quatre buts à un (4/ 1). Vendredi, le leader, le CS Constantine, s’est lourdement incliné en déplacement, au stade du 5 juillet, devant le MC Alger, sur le score sans appel, de trois buts à zéro (3/ 0). A noter que le second but du Doyen était entaché d’un hors jeu flagrant. Le DRB Tadjenanet a de son côté, réussi à se défaire de la JS Kabylie, par une petite victoire de un but à zéro (1/ 0). La  défaite de trop pour les Canaris de Kabylie qui sont désormais aux portes de l’enfer. Enfin,  le derby qui mit aux prises, l’USM Harrach à l’USM Alger, s’est soldé sur un nul blanc (0/ 0).   

Slimane Benabed

Publié dans Sport

La rencontre qui a opposé, les ‘’v’’ noirs au Rapide de Relizane a tenu toutes ses promesses, accréditée d’un bon niveau technique et riche en actions. Les deux équipes ont entamé la partie en trombe avec un léger avantage pour la ligne offensive skikdie malheureusement toutes les tentatives ont été avortées par une arrière garde relizanie bien placée. Cependant il faut signaler que les actions dignes d’être citées sont celles menées par Djillali à la 05’, Ben Ramla à la 19’ ou celle de Haddef à la 25’ mais ce n’était pas évident face un excellent Zaïdi, une fois encore l’infatigable Goumidi a adressé un tir canon repoussé par un bras ajusté du capitaine adverse à l’intérieur des 6 mètres mais l’homme en noir ne signala rien devant la contestation des joueurs locaux, la riposte des camarades de Aich a été orchestrée par Rebouh très en vue durant toute la partie, dans le temps additionnel, sa reprise à la volée manquait le cadre de justesse, l’acharnement des protégés de Kada Aissa leur a permis d’asseoir leur suprématie sur le camp skikdi mais guebli, Hellal and Co n’ont pas pu tromper l’excellent Kheitter  en forme. Le référé Bouzrar dont les assistants ont cumulé trop de lacunes d’appréciation a failli passer à côté de sa mission n’est-ce son capital expérience. La reprise était   entreprenante particulièrement pour les poulains du jeune entraineur Messaoud Khalout puisque dès la 2 minute Zidane commit une faute sur le buteur maison Mokhtar Hichem dans le carré 18 ce qui n’a pas empêché l’arbitre central d’indiquer le point de penalty d’ailleurs c’est lavant centre skikdi qui s’est fait justice en ouvrant le score à la 47’. Touchés dans leur amour propre les anciens pensionnaires de la ligue 1 ont réagi par le biais de Hallal dont le tir a touché la transversale à la 55’ dans le feu de l’action Guebli a raté lamentablement l’égalisation, une autre action de but est survenue à la 61’ lorsque le tir de Mandil a percuté la barre transversale. La rentrée de la flèche Djilali a été d’un apport considérable pour ses coéquipiers puisque ses échappées à la 68’ et 73’ont contraint le technicien relizani de revoir sa stratégie globale en optant pour un marquage individuel pour Sohbi et Djilali deux ailiers super rapides, d’ailleurs ce dernier a pris tout le monde de vitesse et alla dans un angle fermé abattre l’excellent Zaidi à la 77’, déconcentrés et perdant tout espoir de revenir au score les visiteurs ont été hors coup entrant dans un jeu hasardeux et virulent jusqu’à la fin du temps additionnel 90 plus 4’dehors la galerie skikdie explosa de joie et jura par tous les saints qu’ils éviteront à l’avenir tout mauvais comportement qui les privera d’assister aux rencontres de fin de saison oh ! Combien précieuses.       

Djamel-Dib

Publié dans Sport

Des scènes de violence ont marqué la mi-temps du derby de l’Ouest algérien entre l’USM Bel Abbès et le MC Oran pour le compte de la 20e journée de la Ligue 1 algérienne de football qui se poursuit au stade 24-février de Bel Abbès. Les quelques 500 supporters oranais qui ont fait le déplacement à la ville de la «Mekerra» ont été tout simplement «chassés» du stade, alors que l’équipe mouloudéenne avait trouvé toutes les peines du monde d’y pénétrer à son arrivée sur les lieux, selon un proche du club phare de la capitale de l’Ouest. Une animosité inexpliquée caractérise les rapports entre les supporters des deux clubs depuis quelques années. Le fair-play n’a pas été également au rendez-vous entre les deux galeries lors du match aller à Oran. Justement, dans l’optique de mettre un terme à cette animosité, les dirigeants, les joueurs des deux camps, ainsi que les autorités locales et sécuritaires à Sidi Bel Abbès ont mené tout au long de la semaine ayant précédé le derby une campagne de sensibilisation, mais qui n’a finalement pas donné ses fruits. Sur l’écran de la télévision nationale, qui transmettait en direct la rencontre, l’on pouvait constater que des ambulances ont fait leur apparition sur le terrain pour évacuer des supporters blessés, alors que le score était en fin de première mi-temps en faveur des visiteurs (3-1).

Publié dans Sport
samedi, 17 février 2018 00:00

USMA-MCA fixé au samedi 24 février

Le big derby algérois entre l’USM Alger et le MC Alger comptant pour la 21e journée du championnat de Ligue 1 Mobilis de football se jouera le samedi 24 février au stade olympique du 5-juillet (17h00), a annoncé hier la Ligue de football professionnel (LFP) sur son site officiel. La direction du MCA a formulé une demande au niveau de la LFP pour décaler cette rencontre de 24 heures, en raison de l’engagement de l’équipe mercredi 21 février au tour préliminaire (retour) de la Ligue des champions d’Afrique face aux Congolais de l’AS Otoho au stade du 5-juillet (19h00). De son côté, le leader du championnat le CS Constantine accueillera l’US Biskra le vendredi 23 février au stade Chahid-Hamlaoui (17h00) à huis clos.

Programme:
Vendredi 23 février :
JS K - USMBA (16h00)
MCO - USMH (16h00)
PAC - NAHD (16h00)
CS C - USB  (17h00)  huis clos
Samedi 24 février :
OM - ESS (15h00)
JS S - CRB (16h00)
USMB - DRBT (16h00)
USM Alger - MC Alger 

Publié dans Sport

Le CS Constantine, leader du championnat de Ligue 1 Mobilis de football, est en train de marquer le pas, enchainant vendredi passé un deuxième match sans victoire, après la raclée essuyée face au MC Alger (3-0) au stade 5 juillet, dans le cadre de la 20e journée de la compétition. Déjà, lors de la précédente journée, le CSC a été tenu en échec, à la surprise générale, par l’avant-dernier au classement l’USM El-Harrach (0-0), une contreperformance des joueurs de l’entraineur Abdelkader Amrani, qui confirme la période difficile que traverser les Sanafirs dans cette phase décisive de la compétition. Vendredi dernier, sur l’excellente pelouse du stade du 5-juillet, le club phare de Cirta, certainement tétanisé par l’enjeu de cette rencontre, a encore laissé filer des points, en s’inclinant lourdement face au «Doyen», très réaliste. «Je n’ai point reconnu mon équipe. Franchement, elle n’a pas joué comme elle le faisait habituellement. Nous avons bien entamé la saison en réalisant de bon résultats, ce qui nous a permis de prendre la tête du classement. C’est facile d’arriver au sommet, mais c’est difficile de s’y maintenir. Les joueurs doivent être vigilants pour ne pas perdre cet avance», a estimé l’entraineur du CSC Abdelkader Amrani à l’issue de la partie. Avec ce rythme, le CSC aura certainement du mal à reconquérir un titre qui fuit le club de l’Est depuis 1997, d’autant que ses poursuivants sont en train de marquer des points. Le CSC aura également à gérer une suite de la compétition extrêmement difficile, avec notamment deux déplacements de rang, lors de la 24e et 25e journées respectivement face à l’Olympique Médéa et la JS Saoura. Toujours maître de son destin, le club constantinois se doit de réagir et grignoter le maximum de points lors de ses dix derniers matchs, au risque de voir le rêve de tous les amoureux du CSC se briser cruellement.

Publié dans Sport

La Fédération internationale anticorruption sportive (Fiacs) a rendu public un communiqué dans lequel elle «attire l’attention sur les propos tenus par un consultant de la chaîne El-Heddaf TV», accusant son auteur d’«incitation à la haine et à la violence». Pour la Fiacs, le discours d’Ali Bencheikh est «d’une violence inouïe». «L’insulte, la diffamation et l’appel à l’insurrection sont des actes illégaux et nul ne peut se prévaloir de la liberté d’expression pour contrevenir à la loi», dénonce cette instance présidée par Daly Ndiaye. «D’un point de vue légal, les propos racistes et discriminatoires et l’incitation à la haine et à la violence ne sont pas considérés comme une opinion mais comme un délit», insiste la Fiacs, qui réagit ainsi à une intervention de l’ancien international algérien qui appelait à harceler les joueurs des pays ou des clubs africains lors de leur déplacement dans notre pays pour y disputer des matchs de football. «Il ne faut pas les laisser tranquilles, il faut les malmener et leur rendre la vie infernale jusque dans leur hôtel car, de toutes les façons, chez eux, le sort qui nous est réservé ne peut être que pire», a affirmé l’ancien sociétaire du Mouloudia d’Alger. «Des commentaires qui font mal et des messages dégradants», s’indigne la Fédération internationale anticorruption sportive, qui estime que ces propos sont d’une «particulière gravité». Ali Bencheikh s’en est particulièrement pris aux Tunisiens, sans qu’on connaisse les raisons de cet acharnement. L’ancien international algérien garde peut-être en mémoire l’intervention musclée des forces de l’ordre tunisiennes qui ont chargé les supporters du MCA en juillet 2017, après une lourde défaite face au club de Sfax.

Publié dans Sport

La très attendue station du métro de la place des martyrs sera officiellement inaugurée le 27 février prochain, par le président de la république  Abdelaziz Bouteflika, en présence du Ministre du transports Abdelghani Zaâlene, du ministre de la Culture Azzedine Mihoubi, du ministre  de l’intérieur Nouredine Bedoui et du Wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, a-t-on appris de source sûre des services de la wilaya. Deux terminus de cette nouvelle ligne vont être inaugurés, dans un premier temps : Place des martyrs et Ain Naadja. La ligne comptera désormais en total 17 km de longueur, deux navettes assureront le transport des voyageurs entre la station Hai EL Badr et Ain Naâdja avec un intervalle de 7 min. En plus des espaces dédiés au transport, la station de la place des Martyrs du métro d’Alger comprend un musée qui raconte 2000 ans de l’histoire de la ville. La station métro de la place des martyrs revêt un intérêt particulier au regard des fouilles et des vestiges archéologiques ayant été trouvés dans cette zone, d’où l’idée d’en faire une « station-Musée ». Ladite station devrait susciter un engouement particulier chez les voyageurs de par son cachet culturel, a prédit le ministre, soulignant que l’exploitation de ce patrimoine se fera en coordination avec le ministère de la Culture. C’est lors des travaux entamés il y a 3 ans que des fouilles archéologiques ont permis de découvrir des vestiges datant de la période ottomane. Dès lors, la station devait exposer quelques uns de ces trésors et permettre aux Algérois de renouer avec leur patrimoine au quotidien.

Publié dans Régions
samedi, 17 février 2018 00:00

Décès du moudjahid Reda Bestandji

Le doyen du scoutisme en Algérie, le moudjahid Reda Bestandji est décédé vendredi à l’âge de 88 ans, a-t-on appris samedi auprès du Commandement général des Scouts musulmans algériens (SMA). Né à Alger le 9 février 1930, le défunt a rejoint les rangs de la Guerre de libération en 1957. Au lendemain de l’indépendance, il participera au processus d’édification du pays en occupant plusieurs fonctions nationales et au sein des Scouts. Figure de proue de la première génération des SMA, le défunt a été responsable national de la section des doyens des SMA. Le ministre des Moudjahidines, Tayeb Zitouni a adressé à la famille du moudjahid, ses compagnons de lutte et à la famille des SMA ses sincères condoléances et sa profonde compassion. L’Algérie a perdu avec la disparition de ce «symbole national», à la veille de la célébration de la Journée nationale du Chahid, «un de ses vaillants enfants», a indiqué le ministre. Le Commandant général des SMA, Mohamed Bouallag a exprimé , à son tour, ses sincères condoléances à la famille du défunt, en particulier et à la famille des Scouts en général suite à la perte du doyen du scoutisme en Algérie.

Publié dans Actualité

Plus de 10.000 ressortissants algériens sont en situation irrégulière en France, dont 483 mineurs, selon les chiffres officiels. Toutes ces personnes font l’objet d’une obligation de quitter le territoire français.Plusieurs cas d’Algériens clandestins en France ont fait la une de l’actualité ces dernières années. En décembre dernier, un jeune Algérien âgé de 19 ans prénommé Halim a échappé temporairement à l’expulsion grâce à la mobilisation de son lycée en Seine et Marne. Arrivé en France en 2015 avec ses parents sans papiers également, Halim H., élève de terminale technologique dans un lycée de banlieue parisienne, avait été placé dans un centre de rétention administrative en octobre à la suite d’un banal contrôle de police. Une pétition en ligne sur le site change.org contre son expulsion avait rassemblé 8.000 signatures et un rassemblement avait réuni plusieurs centaines d’élèves, enseignants, syndicats et élus de la mairie de Noisiel, sa ville de résidence. Après 45 jours de détention, il a été remis en liberté et a pu reprendre les cours. Selon une association d’aides aux étrangers, « le consulat d’Algérie a dû refuser de délivrer le laissez-passer » nécessaire pour l’expulser. En octobre 2017, un jeune lycéen atteint d’un cancer se voit faire l’objet d’une mesure d’expulsion du territoire français au lendemain de son 18e anniversaire. Le prénommé Fayçal, dont la maladie a été diagnostiquée en Algérie, est arrivé en France en novembre 2016 où il a bénéficié d’un titre de séjour lui permettant de suivre une scolarité classique et d’être médicalement suivi dans le centre hospitalier de Montpellier, où il réside chez sa tante.Contraint de se présenter « tous les deux jours » au commissariat après avoir été notifié de la mesure d’expulsion, le lycéen décide de ne plus remettre les pieds chez sa tante lorsqu’un policier lui montre un aller simple pour l’Algérie. Devenu SDF, il continue à assister aux cours au lycée. En phase de rémission, son cancer nécessite un suivi médical jusqu’en 2020. Alors qu’il est toujours en instance d’expulsion, une centaine de manifestants se sont rassemblés le 12 février pour demander au préfet d’accorder à Fayçal un titre de séjour.

TSA

Publié dans Actualité
Page 1 sur 5

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85