« Février 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28        
Filtrer les éléments par date : jeudi, 22 février 2018
vendredi, 23 février 2018 00:00

N°5464 du 24-02-2018

Publié dans PDF
vendredi, 23 février 2018 00:00

Le CSC maintient le cap

Victorieux, quoique par la plus petite des marges, sur son hôte de ce 21ème round de Ligue Un ‘’Mobilis’’, la formation des Ziban, l’US Biskra, le leader, le CSC, maintient le cap, avec une respectable avance de quatre points sur son dauphin, le MCO (1/ 0). Le buteur maison et goléador national, Mohamed Lamine Abid (6’) en inscrivant un but de toute beauté, débloque ainsi son compteur. Le dauphin, le MC Oran, enchaîne un deuxième succès de rang, cette fois- ci aux dépens de l’avant- dernier au classement, l’USM Harrach, mais par la plus petite des marges, un but à zéro (1/0). L’unique réalisation victorieuse des Hamraouas était  l’œuvre de Chibane (70’). Le derby entre le Paradou AC et le NA Hussein Dey s’est achevé sur un nul parfait de un but partout (1/ 1). Naidji (60’), offre l’avantage au PAC, mais peu avant le coup de sifflet final, Allati (84’) parvint à égaliser pour le Nasria. La JS Kabylie, renoue avec le succès, à l’issue de sa victoire laborieuse face à l’USM Bel Abbés, deux buts à un (2/ 1). Hammar (15’) puis Benaldjia (59’), offrent un double avantage aux Canaris de Kabylie, avant que Seguer (73’) ne réduise le score pour le onze de la Mekerra.  Cette après midi à compter de 15h 00, l’O Médéa sera opposé à domicile à l’ES Sétif. A partir de 16h 00, la JS Saoura affrontera au stade du 20 août de Béchar, le CR Belouizdad. Au même moment, débutera la rencontre qui mettra aux prises, la lanterne rouge, l’USM Blida à son hôte, le DRB Tadjenanet. Enfin, à partir de 17h 00, le stade du 5 juillet sera au rendez- vous avec le super derby de la capitale, entre l’USM Alger et le MC Alger. Nous y reviendrons.

Slimane Benabed

Publié dans Sport
vendredi, 23 février 2018 00:00

Les Canaris gagnent enfin

La vieille de cette rencontre fut la grande mobilisation. Même le wali accompagné d’anciens membres du directoire  présidé par Madjene, les actionnaires et anciens joueurs étaient présents pour l’ultime séance d’entraînement du jeudi. Ils étaient tous là pour la bonne cause. D ailleurs pour  motiver les joueurs, le wali s’est engagé à renflouer les caisses du club avec une enveloppe de 1,5 milliard de centimes.   Le public qui a mis à profit la gratuité d’accès a aussi  répondu présent pour galvaniser les troupes. Si présent qu’il y avait plus de monde dehors qu’à l’intérieur ce qui a contraint les organisateurs à fermer les portes une heure avant le début de la rencontre. Une rencontre entamée sur les chapeaux de roue par les locaux qui ont assiégé le camp adverse. Le pressing des Canaris finira par payer avec ce pénalty obtenu par Yettou qui a été accroché par Khali dans la surface de vérité. Les Belabesiens avaient beau contesté la décision de l’arbitre mais le pénalty était évident. La sentence sera victorieusement exécutée par Hammar. On venait de boucler le 1er quart d’heure. Cette ouverture du score a quelque peu libéré les locaux. Les camarades de Boultif maintiendront leur pressing en obtenant plusieurs corners qui ont permis à Belkalem de se mettre en évidence  et coups francs. Toutefois ils laisseront, sur la fin du premier half, l’initiative à leurs adversaires qui ont pris le match à leur compte jusqu’à la fin des 45 minutes. Au retour des vestiaires, Cherif el Ouzani fera rentrer deux attaquants à la fois Tabti et Bellahouel pour porter le danger dans le camp des locaux. Mais ce sont ces derniers qui doubleront la mise par Benaldjia qui a pris le dessus sur son adversaire pour battre Toual. On jouait la 56’. Mais les visiteurs parviendront à niveler la marque par un ancien Canari Segueur qui a profité d’une erreur de Ferhani pour battre de près Boultif. Les Canaris ne lâcheront rien jusqu‘au coup de sifflet final. Les Canaris tiennent là leur troisième  victoire at home de la saison. Soit la première victoire après 13 journées. Cette victoire est celle du coeur mais le chemin du sauvetage est encore  loin comme le dira le nouveau coach Bouzidi qui a supervisé la rencontre.

Fawzi Ali

Publié dans Sport

L’ES Sétif, le MC Alger et le CR Belouizdad, les trois équipes algériennes engagées au tour préliminaire des compétitions interclubs de la CAF, ont réussi à se qualifier pour les 16es de finale dont les matchs se dérouleront en mars prochain avant la phase de poules. En Ligue des champions, l’ES Sétif, comme prévu, s’est facilement qualifiée aux dépends des Centrafricains du Real Bangui. Le représentant algérien, qui a étrillé son adversaire il y a dix jours à Sétif (6-0), a réussi à imposer le nul vierge (0-0) au stade Barthélémy-Boganda de Bangui. Le vainqueur de l’édition 2014 affrontera au prochain tour les Ghanéens d’Aduana Stars qui ont sorti les Libyens d’Al-Tahadi (0-1, 2-0). De son côté, le MC Alger, qui a renoué avec la Ligue des champions après plusieurs années d’absence, a infligé une véritable correction à une modeste formation congolaise de l’AS Otoho sur le score sans appel de 9-0 mercredi passé au stade 5-juillet de la capitale dans des conditions climatiques très difficiles. L’attaquant Nekkache a été l’artisan majeur de ce large succès des Vert et Rouge avec un quadruplé historique. Les hommes de Bernard Casoni peuvent désormais préparer sereinement le derby algérois contre leur rival de toujours l’USM Alger, aujourd’hui à 17h00 au stade olympique. En seizièmes de finale de la prestigieuse compétition africaine des clubs, le MCA sera opposé à la formation nigériane du Ministère des Montagnes, du Feu et des Miracles (MFM) qui a réussi l’exploit de sortir les Maliens du Real Bamako (1-1, 1-0) pour leur première sortie africaine. Le club algérien aura l’avantage de jouer la manche retour à domicile (16-18 mars).  En Coupe de la Confédération, le CR Belouizdad n’a pas éprouvé de difficultés face aux Maliens de Onze Créateurs. Après un nul (1-1) arraché au stade Modibo-Keïta de Bamako, les Algériens se sont imposés (2-0) au stade du 20-Août-1955 d’Alger. Il aura fallu attendre la demi-heure de jeu pour assister à la première véritable occasion des Belouizdadis. Coup franc de Bechou, buteur au match aller, repoussé par le poteau, mais le défenseur Bouchar était au bon endroit pour pousser le cuir au fond des filets.Les Maliens tenteront en seconde mi-temps de revenir au score, notamment par Lamine Diakité qui hérita d’une passe lumineuse de Souleymane Dembélé, mais voit son tir stoppé par le gardien Salhi qui évite l’égalisation à son équipe. Les tentatives maliennes vont s’avérer vaines jusqu’à ce que Lakroum mette son équipe à l’abri à la 70e minute en inscrivant le second but. Au prochain tour, le CRB affrontera les Zambiens de Nkana, exemptés du tour préliminaire. Match aller à Alger pour les hommes de Rachid Taoussi dont l’objectif reste cependant le maintien en Ligue 1 Mobilis, ce qui passe déjà par un résultat positif aujourd’hui contre la JS Saoura à Béchar. L’USM Alger, second club algérien aligné en Coupe de la Confédération, était exempté du tour préliminaire. Demi-finalistes de la précédente édition de la Ligue des champions, les Usmistes affronteront les Congolais de l’AS Maniema en 1/16 de finale. Les Algérois se déplaceront au match aller (6-7 mars) avant d’accueillir leur adversaire au match retour à Alger (16-18 mars).

Publié dans Sport

Profitant de la défaite de la JSM Skikda sur le terrain du CRB Ain Fakroun (1-0), les deux équipes de la ville de Bejaia, le MOB et la JSMB, se sont emparées de la place de dauphin, après leurs victoires respectives contre le GC Mascara (1-2) et le CA Batna (3-0), hier soir,  lors de la 21ème journée.  Le MOB est allé s’imposer sur le terrain du  GC Mascara (2-1), grâce à Smahi (18e) et Belkacemi (26e), alors que la JSMB s’est disposée difficilement  du CA Batna (3-2), grâce à  un doublé de Belgherbi (3e sur pénalty, 71e) et un but de Bencheira (35e). Au classement, les deux formations de la ville de Yemma Gouraya se partagent la deuxième place avec  le même nombre de points (39), soit deux   de moins que le leader, l’AS Ain M’lila, qui a été tenue en échec à domicile par l’ASO Chlef (2-2), dans une rencontre très disputée lors de laquelle les locaux ont manqué un pénalty alors qu’ils étaient réduits à dix, après l’expulsion du capitaine d’équipe Rihane. Mauvaise affaire également pour la JSM Skikda, qui s’est inclinée en déplacement contre le CRB Ain Fakroun (1-0) et descend au quatrième rang. Dans l’autre derby de l’Est,  le CA Bordj Bou Arréridj a pris le meilleur  sur   le MC El Eulma (2-0), au terme d’un match très intense où les deux équipes ont fini à dix,  après l’expulsion d’un joueur de chaque camp à la 22e minute de jeu. Kourbia (16e) et Bouhakak ont été les artisans de la victoire des Criquets jaunes. Avec ce succès, les hommes de Liamine Boughrara occupent la cinquième position en compagnie de la JSM Skikda (38 points chacun), tandis que le MCEE, reste premier relégable, à deux longueurs  du dernier de la classe, le CAB en l’occurrence. Dans les autres  rencontres, l’A Bou Saâda a concédé sa deuxième défaite consécutive à l’extérieur, cette fois-ci sur la pelouse du RC Kouba (2-1), alors que le RC Relizane et le MC Saida  n’ont pu se départager à l’issue d’une rencontre hachée, sans but, tout comme l’autre derby de l’Ouest qui s’est achevé sur un match nul 1-1 entre le WA Tlemcen et l’ASM Oran.    Pour le compte du prochain acte, le leader, l’ASAM s’en va défier la lanterne rouge, le CAB, lors d’un duel des extrêmes,  alors que la JSMS recevra la JSMB pour un  choc au  sommet opposant deux équipes qui ne sont séparées que par un point. 

B. Mechati

Publié dans Sport

Des patrouilles incessantes sont menées nuits et jours par les gendarmes de la Section de Sécurité et d’Intervention n° 2 de la ville d’Echatt. Le territoire de leur compétence qui s’étend sur toute la partie Ouest de la wilaya d’El Tarf comprend également une bonne partie de la façade maritime Est, point de départ de personnes qui tentent l’émigration clandestine vers les côtes italiennes mais surtout les braconniers du corail . Les champs coralliens les plus importants se trouvent du côté de la plage de Koudiet Edraouech. C’est ainsi que mardi soir à proximité de la plage « Saby » à Echatt, un matériel de plongée sous-marine appartenant à des pilleurs de ce polype tant convoité, a été découvert dissimulé dans les taillis qui avoisinent la mer. Un compresseur pour le remplissage de bouteilles de plongée à air comprimé, une tenue de plongée, des accessoires ainsi qu’un moteur de marque Yamaha développant 40 cv et des jerrycans d’essence ont été saisis au cours de cette opération. Malgré le mauvais temps des braconniers continuent à s’aventurer en mer plongeant à des profondeurs inimaginables (parfois à plus de 60 mètres) pour aller arracher les arbustes de corail se trouvant fixés aux falaises sous-marines. Ces falaises sont appelées dans le jargon des plongeurs « hayte » ou mur. Ce n’est plus qu’en ces endroits qu’on trouve le corail de valeur. Ils le font à leurs risques et péril, quitte à y laisser sa peau, ce qui compte c’est de s’enrichir rapidement aux dépens de la faune et la flore marines  qu’on  qui doivent protégées.

Ahmed Chabi

Publié dans Régions

En moins d’une semaine, le gaz brûlé a fait deux victimes à Constantine, le décès d’une deuxième personne a été enregistré ce week-end. Une femme, L. A., âgée de 37 ans a succombé avant-hier jeudi au gaz mortel dans son domicile, un F2 situé au niveau de l’UV 7 à la ville nouvelle Ali Mendjeli. Les tentatives des médecins de la protection civile pour la réanimer ont été vaines. Son fils, L. A. âgé de sept ans a pu quant à lui, être sauvé par les éléments de ce corps de secours alertés par les voisins. Après avoir reçu les premiers soins in situ, il a été évacué vers l’hôpital Dr Abdelkader Bencherif. La dépouille de la mère a été déposée au niveau de la morgue de la même structure sanitaire, apprend-on auprès de la cellule de communication de la protection civile. Une défaillance du système de chauffage est à l’origine du drame a précisé la même source. Le week-end dernier un enfant de cinq ans avait succombé au gaz inodore au niveau de la même cité; Les éléments de la protection civile ont pu au cours de leur intervention secourir un homme de 53 ans présent dans le même appartement. La nouvelle ville Ali Medjeli enregistre le plus grand taux d’intoxication par les gaz brûlés, plus de 80% des cas enregistrés dans la capitale de l’Est ont eu pour théâtre la nouvelle cité. Le relogement tout azimut de citoyens au niveau de la nouvelle agglomération notamment dans des appartements très étroits continue de susciter des inquiétudes dans la mesure où souvent peu de rigueur est accordée aux normes de sécurité. En 2017, la capitale de l’Est avait enregistré trois décès.

M. A.

Publié dans Constantine
vendredi, 23 février 2018 00:00

Ça carbure à Sonatrach !

Sonatrach va procéder dans le cadre d’une opération, la première du genre depuis de nombreuses années, au raffinage du pétrole brut à l’étranger. C’est le ministre de l’Energie qui l’a révélé, jeudi dernier, lors d’une une séance plénière consacrée aux questions orales à l’APN. Mustapha Guitouni a souligné que la compagnie nationale n’a procédé, depuis des années, à aucune opération de raffinage à l’étranger en raison de la conjoncture économique, en ce sens que l’importation du produit fini était moins coûteuse que le traitement. A ce propos, il a fait état de l’importation de 2,96 millions de  tonnes de carburant pour un montant de 1,583 milliards de dollars en 2017 contre 3,06 millions de tonnes pour 1,348 milliards de dollars en 2016. Selon le ministre, le traitement du pétrole brut à l’étranger est une opportunité à saisir s’il est rentable économiquement par rapport à l’importation, en prenant en compte les prix des produits pétroliers sur le  marché international. « L‘objectif du raffinage du pétrole brut à l’étranger est d’importer uniquement les produits qui manquent au marché local, en l’occurrence le diesel et  l’essence », a-t-il fait savoir. Quant aux autres types de carburants, à l’instar du GPL, Nafta et le Fuel, le ministre a précisé qu’ils vont faire l’objet d’opération d’échange ou de troc avec le propriétaire de la raffinerie, vu leur grande disponibilité en Algérie, en contrepartie d’essence et de gasoil, car, a-t-il indiqué, les coûts du transport de ces deux derniers produits à l’intérieur du pays font que la transaction n’est plus rentable pour l’Algérie. Rappelant que les prix des produits pétroliers répondent sur le marché international à la règle de l’offre et de la demande, le ministre a affirmé que l’importation de gasoil et de l’essence se fait à travers des appels d’offres à durée limitée dans le temps, en raison des fluctuations dont le marché international pourrait faire l’objet. Et cela peut arriver plusieurs fois durant l’année. Afin de faire face aux fluctuations des prix du carburant sur le marché international, le groupe Sonatrach a pris la décision de procéder au raffinage du pétrole brut à l’étranger et de s’acquitter dans le même contexte des frais de transport. Cette opération permettra à Sonatrach et à l’Algérie de faire des économies consistantes que l’on pourrait évaluer à moyen terme, selon les spécialistes. Notons enfin que la révision de la loi sur les hydrocarbures a été entamée, selon les propos de Mustapha Guitouni.

Mohamed M

Publié dans À la une

La réunion du Comité bilatéral Energie algéro-tunisien se tiendra les 26 et 27 février en cours à Tunis, a indiqué avant-hier le ministère de l’Energie. Cette réunion sera coprésidée par le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni, et le ministre tunisien de l’Energie, des Mines et des Energies renouvelables, Khaled Kaddour.  Les discussions porteront sur l’état d’avancement et de développement des projets et des contrats en cours et sur les opportunités de coopération futures, souligne la même source. Ce Comité bilatéral regroupe les représentants des ministères et des entreprises énergétiques des deux pays qui se réunissent périodiquement et alternativement à Alger et à Tunis. La réunion du Comité est précédée par celle des experts pour examiner l’état des relations bilatérales dans le domaine de l’énergie dont les hydrocarbures. Pour rappel, lors de la dernière réunion du Comité bilatéral tenue en 2017 à Alger, il avait été notamment question d`optimiser davantage les capacités d`exploitation des interconnexions électriques entre les deux pays, d`examiner la possibilité d`augmenter le seuil de transit de l`énergie et de développer les échanges commerciaux d`électricité ainsi que les échanges d`expérience en matière de raccordement des régions isolées et frontalières en électricité et en gaz. Le Comité avait noté avec satisfaction le bon fonctionnement des lignes d`interconnexion électriques suite à la mise en service en 2014 de la ligne 400 kV Cheffia (Algérie)-Djendouba (Tunisie). Lors de cette rencontre à Alger, les deux parties avaient également abordé les perspectives de coopération dans le domaine de la production des hydrocarbures et l`exploration dans des blocs libres du domaine minier dans les deux pays. Le groupe Sonatrach et la société tunisienne des activités pétrolières (Etap) avaient créé en 2003 une société algéro-tunisienne «Numhyd» qui active essentiellement dans l`exploration, la production du pétrole et du gaz en Algérie et en Tunisie. Il avait aussi été question de l`approvisionnement de la Tunisie en produits énergétiques dont notamment en Gaz de pétrole liquéfié (GPL) et en gaz butane dans les villes frontalières ainsi qu’en gaz naturel.

Publié dans Actualité
vendredi, 23 février 2018 00:00

Sonatrach compte recruter 12.000 travailleurs

La compagnie pétrolière Sonatrach envisage le recrutement de 12.000 travailleurs, toutes spécialités confondues, au cours des cinq prochaines années, dont plus de 3.000 travailleurs en 2018, a indiqué avant-hier son directeur exécutif des ressources humaines, Kamel Brouri. S’exprimant lors d’une émission de la radio nationale, le même responsable a expliqué que ces recrutements permettraient de compenser les départs massifs à la retraite que Sonatrach avait enregistrés depuis 2008 et estimés à quelque 23.000 départs, soit la moitié des effectifs de la compagnie, dont 15.000 au cours des cinq dernières années. Selon lui, le concours organisé en 2017 par cette compagnie a permis le recrutement de 8.000 travailleurs parmi 60.000 candidats en lice. Actuellement, les effectifs de Sonatrach sont de quelque 49.000 travailleurs dont 60% activent au sud du pays. M. Brouri a, par ailleurs, fait savoir que la stratégie de cette compagnie sur la période 2020-2030 accorde toute l’importance au développement des ressources humaines à travers notamment la formation. Cette même stratégie ambitionne d’établir une relation étroite entre Sonatrach et les universités dans le but de recruter des étudiants aux profils recherchés et rapidement opérationnels, a-t-il expliqué. Il est également question, a-t-il poursuivi, de lancer des post-graduations spécialisées pour répondre aux besoins spécifiques de ce groupe en matière de compétences, ajoutant qu’un process de détection et de mise en valeur de talents a été mis en place par la compagnie. A une question sur le climat régnant au sein de la compagnie, M. Brouri a affirmé qu’elle connaît une «phase de stabilité» et que toutes les préoccupations et doléances des travailleurs sont prises en charge en association avec le partenaire social. Il a rappelé que depuis quelques mois, des visites régulières sont effectuées par le P-dg de Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour, aux différents centres de production de la compagnie, et ce, non seulement pour inspecter les activités mais aussi pour rencontrer les travailleurs et les écouter en vue de l’amélioration de leurs conditions et du climat de travail.

Publié dans Actualité
Page 1 sur 5

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85