« Mars 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
Filtrer les éléments par date : jeudi, 08 mars 2018
vendredi, 09 mars 2018 00:00

N°5476 du 10-03-2018

Publié dans PDF

L’USM Harrach s’est nettement imposée hier après- midi devant la JS Kabylie par deux buts à zéro (2/ 0), en match comptant pour la 22ème journée de Ligue Un ‘‘Mobilis’’. 9’ Bouguerroua offre un premier but à la formation d’El Harrach. 75’ Hadj Bougueche double la mise et consolide la victoire de  l’USM Harrach. Un succès qui permet à l’USMH de se porter provisoirement,  en 14ème position du classement, avec 21 points, alors que la JSK stagne à la 12ème place avec dans son escarcelle 21 points.  Aujourd’hui, suite du programme de cette Ligue Un avec le reste des rencontres de  ce 22ème round. L’USM Bel Abbés (11ème/ 23 points),  accueillera,  la lanterne rouge, l’USM Blida (16ème/ 15 points)  Au même moment, le DRB Tadjenanet (14ème/ 21 points), qui est sur le rouge, et qui n’aura pas droit à la moindre erreur, affrontera chez lui, le Paradou AC (6ème/ 32 points). De son côté, le NA Hussein Dey (8ème/ 31 points), sera aux prises, avec la JS Saoura (7ème/ 32 points). Enfin, lundi 12 mars en match de clôture de cette 22ème journée, se déroulera au stade du 5 juillet à compter de 17h 00, l’affiche tant attendue, entre le MC Alger (4ème/ 34 points), qui n’est qu’à un point du podium et le dauphin, le MC Oran (2ème/ 38 points), lequel rêve désormais de détrôner le leader actuel, le CS Constantine. Le MCA pour rappel, s’est nettement distingué récemment en arrachant de fort belle manière son ticket aux demi- finales de la plus prisée des compétitions nationales, la coupe d’Algérie, dont le club algérois est un spécialiste, aux dépens du MO Béjaïa (2/ 0). Pour rappel, en match aller disputé à Oran, les deux équipes se sont quittées sur un nul blanc (0/ 0).  Nous y reviendrons.  

Slimane Benabed

Publié dans Sport
vendredi, 09 mars 2018 00:00

Faux pas interdit pour les Sanafir

Irrégulier depuis le début de la deuxième partie de la saison, le leader du championnat de Ligue 1 Mobilis de football, le CS Constantine, est appelé à prendre les choses en main dès aujourd’hui, lors de la réception du CR Belouizdad (17h00) en match avancé de la 23e journée de la compétition. Battu lors de la précédente journée lors du derby de l’Est sur le terrain de l’Entente de Sétif (1-0), le CSC (1er, 42 points) n’aura plus droit à l’erreur s’il ne veut pas compromettre ses chances de reconquérir un titre qui fuit le club depuis 21 ans. Désormais sous pression, le club phare de Cirta devra faire face à une équipe du Chabab sérieusement menacée par le spectre de la relégation (10e, 24 pts), et qui ne compte que trois unités d’avance sur le premier relégable du DRB Tadjenanet qui reçoit aujourd’hui le Paradou AC (16h00) dans la suite de la 22e journée. Le CSC se doit de l’emporter d’autant que son dauphin du MC Oran (2e, 38 pts) reste à l’affût. Un match entre deux formations aux objectifs diamétralement opposés, qui sera certainement équilibré et ouvert à tous les pronostics.  De son côté, le Chabab va aller à Constantine avec un moral au beau fixe, trois jours après sa belle victoire à domicile face aux Zambiens de Nkana FC (3-0), dans le cadre des 16es de finale (aller) de la Coupe de la Confédération africaine (CAF). Cette 23e journée débutera aujourd’hui pour s’étaler jusqu’au samedi 17 mars. La suite de la 22e journée va se poursuivre ce week-end avec le déroulement de quatre rencontres, et sera clôturée lundi prochain avec le choc MC Alger - MC Oran au stade du 5-juillet (17h00).

Publié dans Sport
vendredi, 09 mars 2018 00:00

Option pour l’USMA et le CRB

Les représentants algériens engagés en compétitions africaines interclubs de football ont pris une option sur la qualification en Coupe de la Confédération, tandis qu’en Ligue des champions ils devront refaire leur retard pour espérer poursuivre l’aventure, après le déroulement des 16es de finale (aller) prévues pour mardi et mercredi. Dans la plus prestigieuse compétition africaine des clubs, l’ES Sétif et le MC Alger ont laissé des plumes lors de leur sortie, respectivement au Ghana devant Aduana Stars (1-0) et au Nigeria face à l’équipe du ministère des Montagnes, du Feu et des Miracles (MFM FC) sur le score de 2-1. Ả Dormaa, le champion d’Algérie en titre a tenu bon jusqu’à la 73e minute avant d’encaisser l’unique but de la rencontre sur penalty par Stephen Adams. Une courte défaite qui devrait être remontée sans trop de problèmes par les Sétifiens au match retour, prévu le dimanche 18 mars au stade 8-mai-1945 (19h00) au vu de l’expérience de l’Aigle noir dans ce genre de compétitions. Les hommes d’Abdelhak Benchikha, qui ont été exemptés du tour préliminaire, peuvent néanmoins s’en mordre les doigts d’avoir raté un nombre incalculable d’occasions au cours des toutes premières minutes de cette double confrontation, ce qui leur aurait facilité la tâche avant le retour. De son côté, le MCA, et en dépit de sa défaite, a inscrit un but qui aura son pesant d’or lorsqu’il accueillera l’équipe de MFM FC le samedi 17 mars (20h45) au stade 5-juillet-1962 d’Alger pour la manche retour. Pour un premier essai, ce fut un coup de maître ! Le jeune attaquant Abdelaziz Amachi, qui honorait sa première titularisation au niveau continental, a réussi à inscrire un but qui pourrait être celui de la qualification en phase de poules de C1. Amachi n’a pas trahi la confiance de son entraîneur Bernard Casoni en répondant à la 56e minute à l’ouverture du score nigériane, intervenue en première période sur un penalty transformé par Chijoke Nnamidi (36’) consécutif à une faute d’Ayoub Azzi.Le «Doyen», toujours sans victoire à l’extérieur en coupes africaines depuis 1979, croyait tenir le match nul entre ses mains mais Bashiru Mansuru a brisé les espoirs mouloudéens à six minutes de la fin du temps réglementaire (84’).

Les voyants au vert pour l’USMA et le CRB
Ả l’inverse de la Ligue des champions, les deux représentants algériens en Coupe de la Confédération, l’USM Alger et le CR Belouizdad, sont restés invincibles et ont fait un grand pas vers la qualification en 16es de finale bis de la compétition. Mercredi passé à Kindu, l’USMA est allée chercher le nul face aux Congolais de l’AS Maniema (2-2) après avoir pourtant mené au score 2-0 grâce à des réalisations de Walid Ardji (18’) et d’Oussama Darfalou (30’), sur une passe lumineuse de ce même Ardji. La formation de la RD Congo a réduit le score juste avant la mi-temps par César Manzuki (44’) avant d’égaliser au début de la seconde période (48’) par l’entremise de Basiala Amongo, permettant à leur équipe de garder une lueur d’espoir pour se qualifier, à condition de montrer un tout autre visage et venir gagner au stade Omar-Hamadi d’Alger ou imposer un nul pyrotechnique (3-3 et plus) le 18 mars prochain (18h00). Le CRB avait ouvert le bal mardi passé en réalisant une excellente opération après sa nette victoire face aux Zambiens de Nkana (3-0) à domicile. Tout s’est décidé au retour des vestiaires, après une première mi-temps pauvre en émotions. Mohamed Benkablia (46’), Amine Mokhtar Lemhane (58’) et Zakaria Draoui (69’) se sont chargés de mettre le Chabab à l’abri, en attendant la manche retour fixée au samedi 17 mars au stade de Kitwe (15h00 algériennes). Les Belouizdadis ont signé à l’occasion leur plus large succès de la saison, si on excepte le 3-0 infligé à l’IRB Ghriss en 32es de finale de Coupe d’Algérie. En attendant, les hommes de Rachid Taoussi devront oublier la compétition africaine pour se concentrer sur le championnat où ils luttent pour leur maintien, à commencer par le difficile déplacement qui les attend aujourd’hui à Constantine pour affronter le leader, le CSC, en match avancé de la 23e journée.

Publié dans Sport

Les deux équipes de la ville de Bejaia se partagent la tête du championnat de la Ligue 2 Mobilis avec 41 points chacune engrangés en 22 journées, ayant rejoint hier soir l’AS Ain M’lila. La JSM Bejaia a fait la bonne opération de la journée en allant s’imposer face à la JSM Skikda (1-0), grâce à un but signé Bensayeh (45e). Le MO Bejaia a renoué avec la victoire en dominant facilement le WA Tlemcen (3-1), avec notamment un doublé de Belkacemi (58e sur  penalty, 90e) et une réalisation de Cherif (15e).  Benbelaid avait réduit la marque à la 72e minute de jeu. L’AS Ain M’lila a fait un match nul sur la pelouse du CA Batna (2-1), alors qu’elle menait  deux buts à zéro à dix minutes de la fin de la partie,  grâce à Sahbi (53e) et Slimani (78e). Les Cabistes, malgré leur infériorité numérique, après l’expulsion de Bouharbit à la 83e minute de jeu, ont réussi à égaliser par l’entremise de Mebarki (80e) et Hadj Aissa (87e). Dans le même temps, l’A Bou Saada s’est remis de ses deux dernières défaites consécutives à l’extérieur en dominant  le CA Bordj Bou Arréridj (2-0), grâce à des buts  inscrits par Baali (8e) et Medahi (41e).  Avec ce succès, l’ABS reste à la dixième place avec 27 points, tandis que le CABBA demeure à la quatrième position à égalité de points avec la JSM Skikda,  à trois longueurs des trois Co-leaders. Pour sa part, l’ASO Chlef n’a pas raté  l’occasion de la venue du RC Kouba pour ajouter trois nouvelles  longueurs à son capital points (2-1), grâce à Boudina (12e) et Benhamla (21e), alors que Griche a réduit la marque pour les visiteurs  à la 24e minute de jeu. Au classement, l’ASO s’empare seule de la sixième position avec 36 points, tandis que le RCK se fait rejoindre par le MC El Eulma, victorieux à domicile aux dépens de GC Mascara (2-1), à la onzième place (23 points chacun).   Dans les autres rencontres, le CRB Ain Fakroun s’est incliné sur le terrain du MC Saida (1-0) et descend à la dernière place qu’il partage désormais avec le CA Batna, alors que l’ASM Oran a remporté le derby de l’Ouest en battant le RC Relizane (2-1), dans un match très disputé  lors duquel le joueur  du Rapid, Remache, a été expulsé  à la 35e minute de jeu pour cumul de deux cartons jaunes. Au classement, l’ASMO rejoint son adversaire du jour à la septième place avec 30 points chacun. Au total, 20 buts ont  été marqués à l’issue de cette journée, soit une moyenne de 2,5 buts par match. Le prochain acte sera incontestablement marqué par le choc de haut de tableau entre  l’AS Ain M’lila  et la JSM Skikda en raison de son caractère derby.  

B. Mechati

Résultats :
MCS-CRBAF         1-0
MOB-WAT            3-0
MCEE-GCM          2-1
ABS-CABBA         2-0
JSMS-JSMB         0-1
CAB-ASAM          2-2
ASO-RCK            2-1
ASMO-RCR         2-1

Publié dans Sport
vendredi, 09 mars 2018 00:00

Laoufi, le bourreau du Ghali

Le MCEE a obtenue hier une précieuse et importante victoire en venant à bout difficilement du Ghali de Mascara par le score de deux buts à un et ce, à l’issu d’un match âprement disputé.  N’ayant pas le droit à l’erreur  les partenaires du portier Chalali qui devaient s’imposer débutent en trombe la partie devant le Ghali venu également avec des meilleures intentions pour s’éloigner un peu plus de la zone dangereuse. D’ailleurs, il n’a pas fallu beaucoup de temps pour voir les premières tentatives des locaux. Bentaleb à la 8’ puis Laoufi à la 13’ étaient tout prés d’ouvrir la marque. Poursuivant leurs offensives, les gars de Babya se créèrent d’autres bonnes de scorer mais sans inquiéter le portier Younès. Les efforts des partenaires de Zitouni seront récompensés par l’ouverture du score signé Laoufi lequel ne trouve aucune peine pour secouer les filets des bois gardés par Younès (23’). Un but qui mit en confiance les joueurs du coach Hans Agbo qui poursuivent leur domination à la recherche peut-être du but du k.o avant le retour aux vestiaires devant une équipe visiteuse qui est sortie aussi de son camp. Une stratégie qui a fini par apporter ses fruits puisque Hindi parvint à remettre les pendules à l’heure sur un contre bien travaillé de Sayeh au moment ou l’arbitre Halalchi allait siffler la fin du premier round. La mi-temps est sifflée sur ce score de parité d’un but partout. Au retour des vestiaires, les débats s’animent un peu plus de part et d’autre notamment de la part des locaux qui reviennent avec des meilleures intentions et qui réussissent à reprendre l’avantage grâce à ce même Laoufi qui conclu un bon travail collectif au grand soulagement des quelques milliers des fans locaux qui ont pris leurs places dans les travées du stade Messouad Zoughar alors qu’on jouait la 59’. Piqués par cette seconde réalisation, les gars de la ville d’Emir Abdelkader qui n’avaient rien à perdre allaient se jeter complètement en attaque devant le repli étrange des locaux. Toutefois, le score en resta jusqu’au coup de sifflet de la fin. Dans la foulée, on retiendra l’expulsion de Hamadache du coté du MCEE et Daïkh de Mascara suite a un accrochage.

Farès. R.

Publié dans Sport
vendredi, 09 mars 2018 00:00

L’USMA maintient la cadence

Pas de surprises lors de cette 22ème journée du championnat de DNA ‘’Est’’. Le leader, L’USM Annaba, a remporté le derby qui l’opposait à son voisin HAMR Annaba, par deux buts à un (1/ 2). 9’ Maiza offre un premier avantage à l’USMA sur penalty, mais Harrez (41’) efface deux défenseurs et égalise pour HAMRA. En début de seconde période de jeu, l’arbitre accorde un deuxième penalty à l’USMA que transforme en but Bouregâa (49’). A noter que ce HAMRA- USMA a été suivi pour la première fois par le Wali de Annaba et le représentant du FCE.  Le dauphin, l’USM Khenchela, de son côté, n’a pas fait dans les détails, en s’imposant largement, lui aussi lors du derby qui le mit aux prises avec le CRB Kais, par quatre buts à un (4/ 1). Bouzid auteur d’un doublé et Demane et Boukhari qui ont inscrits chacun un but,  sont les auteurs des quatre réalisations de l’USM Khenchela. Djebbar est l’auteur  de l’unique réalisation du CRB Kais. Le NRB Touggourt a pour sa part, a nettement disposé du MC Mekhadma, par deux buts à zéro (2/0). Le HB Chelghoum Laïd est allé hors de ses bases, prendre le meilleur sur l’avant- dernier au classement, l’USM Aïn Beida, par un but à zéro (0/ 1). Le MO Constantine, s’est incliné à domicile, face à l’US Chaouia, deux buts à un  (1/ 2). La rencontre qui opposa l’AB Chelghoum Laïd, à son hôte l’AS Khroub,s’est soldée sur un nul blanc (0/ 0), et c’est le cas du duel qui mit aux prises, l’AB Merouana au CR Village Moussa (0/0). L’US Tébessa reprend du poil de la bête et enfonce la lanterne rouge, l’Entente de Collo, trois buts à zéro (3/ 0). La 23ème journée prévue vendredi 16 mars prochain, sera dominée par l’affiche, entre l’USM Annaba et le CR Village Moussa et celle qui mettra aux prises, l’USM Khenchela à la lanterne rouge, l’Entente de Collo. HAMR Annaba, sera l’hôte du MC Mekhadma. Le HB Chelghoum Laïd, aura pour hôte, le NRB Touggourt. L’AS Khroub fera face à domicile à l’AB Merouana. Le CRB Kais aura pour  hôte, l’US Tébessa. L’US Chaouia sera opposé chez elle à l’AB Chelghoum Laïd. Enfin, le MO Constantine, ira rendre visite à l’avant- dernier au classement, l’USM Aïn Beida en match programmé à huis clos et au stade Demène Debbih de Ain M’lila.    

Slimane Benabed


Résultats:
USMK- CRBK         4/ 1
NRBT- MCM          2/ 0
MOC- USC            1/ 2
ABM- CRVM          0/ 0
ABCL- ASK            0/ 0
USMAB- HBCL       0/ 1
HAMRA- USMA      1/ 2
UST- EC                3/ 0

Publié dans Sport
vendredi, 09 mars 2018 00:00

Quatre personnes arrêtées à Amizour

Les services de la police judiciaire de la wilaya de Béjaïa ont procédé récemment à l’arrestation de quatre personnes au niveau du service de maternité de l’hôpital d’Amizour pour tentative d’inscription et attribution illégale d’un nouveau-né. En effet, l’affaire a été rendue publique par les services de la police de la wilaya dans un communiqué et ce, après qu’une femme, prête à accoucher, s’est présentée aux services de la maternité de l’hôpital d’Amizour sans le moindre document accompagné d’une femme à savoir (H.K) et le frère de cette dernière (H.Gh) qui ont déclaré que la femme enceinte était l’épouse de l’homme qui a accompagné les deux femmes où ils ont présenté livret de famille pour l’inscription de l’enfant. Ce qui a suscité les soupçons des responsables et des employés de cette enceinte sanitaire qui ont appelé les services de la police.  Les policiers se sont vite rendus sur les lieux et après une enquête approfondie, il s’est avéré que la dénommée (H.K) possède un salon de coiffure pour dames et c’est ainsi qu’il a fait connaissance avec la cliente (A.K) qui est la femme enceinte et elles se sont entendues lorsqu’elle était à son quatrième mois de grossesse à ce que le nouveau-né (bébé illégal) soit remis à son frère afin qu’il l’inscrive sur son livret de famille étant donné que le vrai couple est infertile. C’est ainsi qu’ils se sont rendus au service de maternité de l’hôpital d’Amizour au moment opportun en se présentant comme couple avec le livret de famille de l’homme en question. Il faut dire que les déclarations de l’homme concernant la jeune fille qui était enceinte ainsi que la date de naissance de la vraie épouse présente sur le livret de famille ont accentué les soupçons des services de la police judiciaire concernant la réalité des déclarations des personnes en question. Les quatre personnes soupçonnées à savoir trois femmes et un homme ont été présentées par devant le procureur de la République de la daira d’Amizour où l’homme (H.GH) ainsi que la femme enceinte (A.K) ont été mis sous mandat de dépôt tandis que la propriétaire du salon de coiffure (H.K) et l’épouse de l’homme en question ont été mis sous contrôle judiciaire.

Lhacène H.

Publié dans Régions
vendredi, 09 mars 2018 00:00

Les candidats trancheront

Une première dans les annales de l’enseignement. La ministre de l’Education nationale vient de publier sur sa page Facebook, son intention d’inviter les élèves de terminale à une consultation à propos de la date de l’examen du baccalauréat. Sortant d’un long conflit avec le Cnapeste, à l’issue duquel, elle a su, malgré la forte pression exercée par le syndicat, ses cercles inspirateurs et ses relais, garder la main haute, Mme Nouria Benghebrit a décidé d’offrir aux futurs candidats au bac, l’opportunité de choisir eux-mêmes entre le maintien de la date fixée précédemment; entre le 3 et le 7 juin prochains, ou le report de l’examen aux nouvelles dates proposées; entre le 19 et le 24 du même mois. Les élèves de terminale voteront sur le site officiel de l’Office national des examens et des concours. Depuis l’indépendance, c’est la première fois que le ministère de l’Education lance une large consultation pour la programmation du baccalauréat, en y associant les candidats. Cette démarche a été imposée par la grève « illimitée » déclenchée par le Cnapeste et le retard considérable dans le programme scolaire causé par ce débrayage. Si au niveau de plusieurs wilayas, le retard est estimé à un mois, en ce qui concerne les wilayas de Blida et de Béjaïa, c’est pratiquement trois mois de cours qu’il est aujourd’hui impossible de rattraper. Dans un premier temps, le ministère avait étudié l’éventualité de l’annulation des vacances de printemps, avant d’opter pour l’alternative du report du bac, après le ramadhan, et éviter que la question de la limitation des programmes ne soit remise sur la table. Par ailleurs, plusieurs syndicats ont déjà exprimé leur soutien à la décision du report de la date du baccalauréat après le ramadhan, afin de permettre aux candidats de se présenter aux examens, dans des conditions psychiques et pédagogiques moins stressantes. Pour l’Union nationale des personnels de l’éducation, un syndicat affilié à l’UGTA, aussi bien que pour la Fédération nationale des travailleurs de l’éducation, relevant du SNAPAP, le report est une décision judicieuse. Selon l’UNPE, la FNTE ou le SATEF, le report est sûrement dans l’intérêt des candidats. Le Cnapeste a, par contre, exprimé son opposition, estimant que «le report de la date est inutile étant donné que l’intervalle entre les deux dates proposées (15 jours) est insuffisant pour rattraper les cours perdus à cause de la grève». Otage de son attitude anti-Benghebrit, le Cnapeste n’a même pas daigné faire des propositions. Sollicité par la chaîne Al Magharibia, diffusant à partir de Londres, Messaoud Boudiba n’a en aucun moment évoqué l’état psychologique des candidats. De son côté, le coordonnateur national du Syndicat national autonome des professeurs de l’enseignement secondaire et technique,  Meziane Meriane, a estimé «qu’il est inutile de reporter la date du baccalauréat si cet intervalle n’est pas consacré à la poursuite et au rattrapage des cours». Quoi qu’il en soit, dans 48 heures, les futurs candidats au baccalauréat, assistés de leurs parents bien évidemment, vont pouvoir décider du maintien ou du report de cet examen. Il est sûr que leur avis sera pris en considération par la ministre de l’Education nationale.

Mohamed Mebarki

Publié dans À la une

La dernière décision du ministère du Travail d’imposer « une mise à jour » de la liste des adhérents des différents syndicats suscite déjà la colère. Le syndicat national des praticiens de la santé publique (SNPSP) réagit à cette mesure qu’il qualifie de « guerre déclarée à la pluralité syndicale en Algérie ». Dans un message publié aujourd’hui sur sa page Facebook, le secrétaire général de cette organisation représentant les médecins du secteur public, Lyes Merabet, souligne notamment la violation des lois en vigueur. «L’exercice syndical dans notre pays est régi par une législation que le ministère du travail doit tout simplement respecter. Il s’agit notamment des dispositions prévues par la loi 90-14 du 02 juin 1990, modifiée et complétée par la loi 91- 30 du 21 décembre 1991 et l’ordonnance 96-12 du 10 juin 1996. La circulaire 009 du 19 mai 1997 en précise aussi les éléments d’appréciation de la représentativité selon un canevas que les organisations syndicales sont tenues de renseigner et de remettre au plus tard le 31 mars de chaque année», rappelle-t-il. Selon Lyes Merabet, le ministère du Travail piétine la loi et décide unilatéralement de revoir les règles applicables dans ce domaine. « Aujourd’hui, le ministère du travail sans préavis aucun, sans abrogation ni amendement de la législation en vigueur, décide d’imposer de nouvelles règles en rajoutant aux éléments d’appréciation de la représentativité de nouveaux critères, tel le numéro d’immatriculation de sécurité sociale de chaque adhérent, explique-t-il. Selon Lyes Merabet, le ministère « menace de déclarer ‘’non représentatif’’ tout syndicat qui ne se conformerait pas à ses nouvelles conditions ». Les réactions à la décision de Mourad Zemali vont certainement se succéder dans les prochains jours. L’ensemble des syndicats autonomes se plaignent des restrictions des libertés syndicales.  La décision du ministère du travail, rappelons-le, intervient dans la foulée de la polémique suscitée par l’annulation de la visite de la mission du bureau international du travail (BIT) en Algérie, prévue pour le 26 février dernier. Alors que les membres du BIT voulaient rencontrer plusieurs syndicalistes, y compris le président de la confédération générale du Travail (CGATA), Rachid Malaoui, le gouvernement algérien a refusé. Pour tenter de prouver aux responsables du BIT que la CGATA et le SNATEGS ne sont pas représentatifs, il a lancé cette démarche. Mais les différents syndicats autonomes ne se laisseront certainement pas faire.    

Samir Rabah

Publié dans Actualité
Page 1 sur 6

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85