« Juin 2019 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
Filtrer les éléments par date : dimanche, 09 juin 2019

Pas moins de 390 chasseurs de différentes communes de Batna ont participé à la première édition du tournoi de tirs au fusil sur cible fixe, organisée avant-hier à ‘’chaâbet Lefras’’, à Tafrent, relevant de la forêt d’Ouled Fedala (commune de Tazoult), à une altitude de 1 650 mètres au-dessus du niveau de la mer, et ce, à l’initiative de la Fédération de wilaya des chasseurs, la conservation des forêts et la ligue de wilaya de tir sportif. Cet événement, qui a attiré un large public parmi les adeptes de la chasse et de la nature, englobe un concours de tir au fusil sur cible fixe ouvert aux chasseurs et dont les lauréats devront être sélectionnés par un jury spécialisé. Le site retenu pour accueillir cette manifestation, ‘’première du genre’’ depuis de nombreuses années à Batna, a favorisé la réussite de cet événement préparé depuis longtemps, selon Oualid Belledhane, responsable du service de protection de la faune et la flore à la conservation des forêts, qui a affirmé que ce tournoi vise principalement à créer des possibilités de s’exercer et de se concurrencer, mais aussi de découvrir de nouveaux partenaires pour protéger les ressources végétales et animales. Ce tournoi vise également à permettre aux chasseurs de la wilaya de pratiquer cette activité en pleine nature, dans un cadre structuré, en coordination avec plusieurs parties concernées, et ce, en attendant la délivrance d’un permis leur permettant de s’adonner à la chasse, a précisé la même source. De son côté, Riyad Bekhouche, président de la Fédération de wilaya des chasseurs, a relevé ‘’l’importance de cette manifestation’’ pour les participants, membres de 10 associations différentes, appelant chacun d’eux à la nécessité de respecter les lois régissant la profession de chasseur, et de préserver également l’environnement. Pour sa part, Athmane Briki, directeur de l’Ecole nationale des forêts (ENAF), a fait savoir que cette initiative représente ‘’une session de pratique’’ à l’intention des chasseurs qui peuvent ainsi mettre en pratique tout ce qu’ils ont appris au cours de leur formation à l’école, ajoutant que 575 chasseurs de différentes régions de la wilaya ont été formés jusqu’à présent, dont 375 en 2018, en vue de décrocher une attestation de qualification pour l’obtention du permis de chasse. Les organisateurs de cette manifestation aspirent à faire de cette première édition une première expérience en la matière, n’excluant pas d’organiser dans le futur un tournoi national dans ce domaine à Batna.

Publié dans Batna

Sur un total de 22.202 candidats inscrits dans la wilaya de Batna pour l’examen du BEM 2019, qui a été entamé, hier, pas moins de 2293 d’entre eux, passent en clôture, l’épreuve de la langue Tamazight, selon des sources officielles. C’est ainsi que 10 % des candidats sont concernés par les sujets de Tamazight. Il y a à peine 6 années de cela, 200 candidats seulement avaient opté pour la langue Tamazight au même examen du brevet de l’enseignement moyen (BEM) dans la région des Aurès, mais aujourd’hui, le nombre a décuplé. Cet état de fait dénote de l’intérêt de plus en grandissant accordé à cette matière naguère limitée à certains espaces en raison du manque d’enseignants. L’évolution est perceptible à tous les niveaux avec l’ouverture d’un champ plus large s’illustrant par la formation d‘encadreurs pour que le Tamazight avec son statut de langue nationale officielle, ait progressivement un poids signifiant dans les examens du primaire, du moyen et du secondaire. Les élèves de la région montagneuse des Aurès, qui sont scolarisés et qui ont comme matière enseignée la langue Tamazight, n’éprouvent, en général, pas de très grandes difficultés face à des sujets de diverses approches puisqu’ils maîtrisent bien la matière. Surtout pour les candidats issus de T’kout, Menaâ, Bouzina, Ichmoul, Inoughissen, Arris, Ghassira, Theniet El Abed, Oued Taga et dans le centre de la wilaya, où la langue Tamazight, est profondément ancrée. Concernant l’examen du BEM 2019, d’un point de vue global, le directeur de l’éducation de la wilaya de Batna, M. Djamel Belkadi, précise qu’avec 11.302 élèves, les filles constituent, la moitié de l’effectif total des candidats .Parmi les candidats ,on retrouve 535 détenus, 67 élèves issus de l’école des cadets, neuf (09) étrangers entre Syriens, Tunisiens et Palestiniens ainsi que 13 élèves aux besoins spécifiques, dont 7 souffrant de problèmes visuels et les 6 autres, des handicapés moteurs. L’encadrement se compose de 4851 éléments et les observateurs délégués d’autres wilayas. Quelque 79 centres d’examen disséminés à travers la wilaya de Batna qui compte 61 communes, sont fonctionnels pour 3 jours consécutifs. Parmi ces 79 centres, deux (02) ont ouverts pour la première fois leurs portes dont un dans la localité rurale d’Azil Abdelkader où la restauration est assurée au personnel. Les sujets ont été acquis la veille du début de l’examen auprès de l’annexe de l’ONEC d’Oum El Bouaghi. Il y a, en outre, un centre de collecte en l’occurrence le CEM base 7 de Bouzourane avec la désignation du lycée Mohamed Al Khalifa en tant que centre de correction.  

N. Bakha

Publié dans Batna

Pour une vulgaire question d’organisation et d’installation du comité de gestion de l’équipe locale de football en l’occurrence le Chabab d’Ouled Khelouf, relevant de la commune d’El-Hammadia, une dizaine de jeunes ont cadenassé à la fois le siège de l’APC et celui de la daïra pour ne pavoir trouvé de répondant au niveau de l’exécutif communal. En effet, il s’avère que le président d’APC à qui revient le rôle de superviser les activités sportives au niveau de la commune s’est tout simplement refusé à prendre en charge les doléances de ces jeunes. Il a même orienté ces jeunes à prendre attache avec le chef de la daïra, une véritable fuite en avant, indique-t-on. Elle illustre et témoigne du marasme social que vit la commune d’El-Hammadia et où le service public est de plus en plus ‘’pollué’’ par le fait d’un exécutif communal qui n’a plus le souci de l’intérêt de la collectivité locale. La preuve, lorsqu’on entre dans le chef –lieu de la commune on a l’impression d’être dans un vaste champ d’ordures tant avec le vent qui souffle ces jours-ci sur la région tous les détritus se sont amoncelés dans la rue de la ville sans oublier la recrudescence des constructions illicites au vu et au su de l’exécutif communal, le refus du président de l’APC à procéder à la démolition de l’habitat précaire tandis que le président de la Commission des travaux a présenté sa démission depuis plus de trois mois sans qu’elle soit examinée au niveau de l’Assemblée .Au regard de cette mauvaise situation, il est relevé que seul le chef de daïra est confronté à tous ces problèmes qui surgissent de l’APC d’El-Hammadia. L’opinion locale s’interroge sur cette situation catastrophique notamment devant le silence de l’autorité de tutelle qui a pourtant toutes les données et détails sur la mauvaise gestion de la commune d’El-Hammadia. Par ailleurs, les élus qui s’opposent à cette situation n’ont pas trouvé de répondant tant le maire s’est forgé une majorité qu’il gère à sa guise… 

Ahmed Saber

Publié dans Régions

Une opération d’aménagement de trois (3) forêts récréatives dans la wilaya de Mila sera «bientôt» lancée, a-t-on appris samedi dernier de la direction des forêts. Ces surfaces naturelles qui relèvent du domaine national forestier, sont situées dans la forêt de «Hammam Grouz» (9 ha) de la commune d’Oued El Athmania, la forêt «Lahfari» (5,22 ha) de la commune d’Ain Tine, ainsi que la forêt «Ras El Oued» (8,42 ha) de la localité «Tameda» de la commune Ahmed Rachedi, a indiqué le chef de service du bureau de réhabilitation des produits forestiers auprès de la conservation des forêts, Oualid Mekhalif. Ces surfaces forestières, réservées au divertissement et loisirs, ont été sélectionnées pour plusieurs facteurs, à savoir le panorama qu’elles offrent notamment des cascades d’eau, leur proximité du barrage Béni -Haroun, ainsi leur nature montagneuse, a précisé la même source. Les critères de sélection adoptés ont privilégié également la richesse végétale de ces zones forestières, les ressources animales et la nature du sol, favorable pour le camping, les randonnées pédestres et les activités scientifiques, a souligné le même responsable. Ces atouts touristiques et économiques sont renforcés par l’emplacement de ces forêts récréatives près du réseau routier qui facilité l’accès, à l’instar de la forêt d’Ain Tine, située à proximité de la route nationale RN79, qui dispose de chemins de forestiers ainsi que de nombreuses sources d’eau, a assuré M. Mekhalif. Il a également affirmé que le lancement des travaux d’aménagement de ces forêts est prévu «au cours de la prochaine saison estivale» en attendant l’attribution des permis d’exploitation aux investisseurs. La nature des travaux d’aménagement de ces espaces forestiers consistent en la réalisation d’une clôture , de mobilier urbain et l’installation de tours de vigie pour protéger la forêt et les touristes contre les éventuels dangers, notamment les incendies, a-t-on encore noté. Il s’agira également de l’ouverture de chemins forestiers, de l’installation de fontaines d’eau, de la pose de panneaux d’indication et de l’aménagement des allées et de divers espaces dédiés aux familles et aux enfants, entre autres. La Conservation des forêts de la wilaya de Mila avait formulé une demande à la tutelle pour l’aménagement de deux (2) nouvelles forêts récréatives dans les forêts «Ticoya» (commune de Teleghma) et «Timizar Betamentout» (commune de Tassadane Haddada) a révélé M. Mekhalif, notant que ce projet est en phase d’achèvement des démarches d’usage.

R.C

Publié dans Régions

L’international algérien Mehdi Abeid, convoqué par le sélectionneur Djamel Belmadi pour la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) en Egypte, a estimé avant-hier que l’Algérie a l’équipe «qu’il faut» pour aller au bout du tournoi continental.»Je ne veux pas paraître prétentieux mais je pense qu’on a l’équipe qu’il faut pour aller au bout. A nous de nous donner les moyens de le faire. En Afrique, individuellement, on est reconnu pour notre effectif. A nous de reproduire ça collectivement et avoir de bons résultats», a déclaré le milieu de terrain de Dijon Football Côte-d’Or (Ligue 1) dans une interview à France Football. Pour lui, la sélection algérienne est «capable de belles choses» et c’est aux joueurs de «le reproduire sur le terrain et de faire une bonne CAN».»On sait que ça va être compliqué mais je pense qu’on a une carte à jouer. Mais en Afrique, on le sait, ce n’est pas du tout comme l’Europe. Ce sont des conditions difficiles, avec la chaleur et des bonnes équipes’, a-t-il avoué, soulignant que sa sélection est une «grande fierté» pour lui. Sur l’ambiance de l’équipe nationale algérienne, Mehdi Abeid a indiqué que «ça se passe plutôt bien». «On s’est toujours tous bien entendu. Il y a une bonne ambiance dans l’équipe. Ca se passe bien dans le football et en dehors, c’est une bonne chose pour aller le plus loin dans la compétition», a-t-il expliqué, ajoutant que maintenant il y a un nouvel entraîneur «ça se passe super bien». «On a repris confiance. C’est un moment totalement différent», a-t-il soutenu. Concernant son avenir avec Dijon, il a indiqué qu’il a «envie de changer d’air et d’aller voir autre chose». «J’ai passé trois ans là-bas et je ne les oublierai pas. Ca m’a permis d’avoir du temps de jeu, de pouvoir m’exprimer et de me faire connaître en France. Ce sont de bons moments», a-t-il poursuivi.

Publié dans Sport

Le CR Belouizdad s’est adjugé son huitième titre de coupe d’Algérie de son histoire, en battant, la JSMB sur le score de 2 à 0, dans une finale disputée  avant-hier au stade Mustapha Tchaker de Blida et marquée par une mauvaise organisation. La coupe a souri à l’équipe la plus entreprenante, le CRB qui a tenté de faire le jeu dès le coup d’envoi. La JSMB, en manque de compétition depuis plus d’un mois, a tenté de tenir le coup en évoluant en bloc et procédant par des contres. En seconde période, la JSMB est montée d’un cran se créant quelques occasions qui auraient pu être transformées en but n’était la vigilance de Mohamed Cédric qui a annihilé deux tentatives. Cependant, il échouera devant Niati qui a ouvert le score à la 73e, mais refusé l’arbitre Saïdi a jugé une faute à l’intérieur de la surface de réparation. Une décision contestée par les joueurs et la direction béjaouis. Une décision qui a d’ailleurs changé le cours du match puisque trois minutes plus tard, le Chabab ouvre la marque par Sayoud, consécutivement à un joli travail individuel du jeune remplaçant Khaled Bousseliou. Le natif de Skikda a été la révélation de cette finale en inscrivant le deuxième but d’un lobe magistral. Et de quatre pour Amrani L’entraîneur du CR Belouizdad, Abdelkader Amrani, est entré définitivement dans l’histoire de dame coupe devenant, avec cette nouvelle consécration, l’entraîneur le plus titré en Algérie avec quatre coupes remportées avec quatre clubs différents. L’aventure a commencé avec le WA Tlemcen en 1998, puis l’ASO Chlef en 2005 et la troisième avec le MO Béjaïa en 2015. Amrani a réussi non seulement à offrir au CRB son 8e titre, mais aussi à assurer le maintien en Ligue 1, l’objectif qui lui a été assigné par la direction lorsqu’il a été désigné à la barre technique lors du mercato hivernal. Un pari réussi et que personne n’attendait sachant que l’équipe occupait la dernière place avec 10 points seulement. La direction vise haut La Direction du CR Belouizdad à sa tête le PDG de Holding-Madar, Charafeddine Amara, vise haut après la consécration de l’équipe en coupe d’Algérie. Amara a affirmé en fin de match « nous ambitionnons de donner une autre dimension au CRB. Nous allons renforcer l’effectif en prévision des prochaines échéances. Certes, cela relève des prérogatives du staff technique. Nous allons toutefois arrêté avec eux les objectifs pour les prochaines échéances en fonction de nos moyens », a déclaré le PDG de Madar qui a également assuré que le directeur général de la SSPA/CRB, Saïd Allik restera en poste : « Allik restera en poste et il n’y a aucune raison qu’il parte. Il est le Directeur général de la SSPA/CRB et il chapeaute toutes les structures du club ». Amara a enfin confirmé la demande déposée pour la domiciliation du club au stade de Baraki qui est toujours en construction. « Effectivement nous avons déposé une demande officielle pour que le CRB soit domicilié au stade de Baraki et on attend toujours une réponse », a-t-il conclu. 

Samir R.

Publié dans Sport

Malgré une crise politique sans précédent, dont les premières manifestations sont déjà illustrées par une paralysie presque totale des institutions du pays, la lutte contre le terrorisme, le crime organisé et le trafic en tous genres se poursuit inlassablement, et marque régulièrement des points contre les réseaux des narcotrafiquants, principaux financiers du terrorisme transnational. Bien que l’armée algérienne soit concentrée essentiellement sur la sécurisation des frontières terrestres s’étendant sur plus de 6 000 kilomètres, le haut commandement militaire n’a jamais perdu de vue, la connexion entre les groupuscules terroristes et les trafiquants de drogue. Rien que pour l’année 2018, les forces de sécurité, tous corps confondus, ont réussi à saisir plus de 30 tonnes de cannabis. A vrai dire, il ne se passe pas un jour, sans que des dealers, en possession d’importantes quantités de stupéfiants, ne soient neutralisés. Selon le dernier communiqué du ministère de la Défense nationale, diffusé sur le site officiel du MDN, des éléments de la brigade territoriale de la Gendarmerie nationale de Sidi Moussa, viennent de mettre hors d’état de nuire deux narcotrafiquants en possession de 36 kg de kif traité.

Publié dans Actualité

La ville de Tébessa est sous le choc et  a été vivement ébranlée avant-hier par un crime crapuleux commis aux environs de 10h  en plein centre-ville où un jeune gendarme âgé d’à peine 21 ans, a mortellement  été poignardé par des voleurs de téléphones portables. La victime, répondant au nom Sébihi Nacer Eddine, originaire de la wilaya de Chlef et profitant de sa journée  de permission était entrain de  faire ses courses lorsqu’il a été surpris par trois individus qui ont tenté de le délester de son  téléphone potable et quand ce dernier a essayé  de résister à ses agresseurs, l’un d’eux n’a pas hésité de s’emparer de son couteau le poignardant  au niveau du cœur pour s’éclipser dans la nature. Gravement  atteint  le jeune gendarme qui vient de clôturer sa période de stage a été évacué aux urgences de l’EPH Alia Salah et a été admis au bloc opératoire pour interventions chirurgicales, mais les efforts de l’ équipe médicale ont été vains, et quelques heures plus tard , le jeune Nacer Eddine a succombé à ses blessures. La nouvelle de sa mort a été ressentie  telle foudre et a mis la ville de Tébessa en émoi et ébullition ; ainsi des centaines de jeunes se sont rassemblés devant le secteur sanitaire dénonçant le climat d’insécurité qui règne dans leur ville et le recrudescence  des agressions souvent mortelles. L’on a appris hier, dimanche, que les éléments de la Gendarmerie nationale avait réagi très vite et arrêté les 02 complices. Quant à l’auteur principal du crime, il a été identifié mais demeure toujours en cavale et est activement recherché.   

Saadallah Djamel

Publié dans Régions
lundi, 10 juin 2019 00:00

Sovac suspend les commandes

Sovac a décidé de suspendre « jusqu’à nouvel ordre » les commandes sur les véhicules des différentes marques du groupe Volkswagen assemblées dans son usine de Relizane, a annoncé le groupe privé dans un communiqué diffusé hier. «Cette décision a pour objectif de mettre en place une distribution équitable, sur le réseau, des quotas des véhicules qui restent encore à écouler sur le marché pour 2019, avant d’atteindre la limite fixée par la décision du ministère de l’Industrie, relative à la limitation des quotas des Kits destinés au montage des véhicules », a indiqué Sovac, expliquant que la décision a été prise « suite à l’affluence des revendeurs sur les showrooms pour acquérir les véhicules ». Sovac s’engage par ailleurs dans un communiqué destiné à sa clientèle affirmant « qu’aucune augmentation des prix n’est envisagée à la prochaine reprise des commandes ». Pour rappel, l’usine d’assemblage Sovac Production s’est vue allouer par le ministère de l’Industrie un quota d’importation de kits SKD/CKD pour l’année 2019 d’un montant plafonné à 600 millions de dollars. Sovac ne pourra, en outre, importer et assembler dans son usine de Relizane que les kits de quatre modèles de véhicules issus de trois marques : Volkswagen Golf, Volkswagen Caddy, Skoda Octavia et Seat Ibiza.

Publié dans Actualité
Page 2 sur 2

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85