Chiffres des législatives

Le Conseil constitutionnel corrige l’Intérieur

10 Mai 2017
134 fois

Les données publiées ont montré des écarts très importants avec ceux annoncés vendredi par le ministère de l’Intérieur. Le taux de participation est ramené de 37,09% à 35,37, soit près de deux points d’écart. Ce qui est considérable. Mais l’écart le plus surprenant concerne le nombre de bulletins nuls. Il est ramené à 1.757.043 par le Conseil constitutionnel, soit une différence de 352.874 bulletins par rapport à ceux annoncés par le ministre de l’Intérieur. Les services du département de Bedoui se sont trompés également dans le nombre de votants, avec un écart de 398.976 entre leur chiffre (8.624.199) et celui du Conseil constitutionnel (8.225.223). Seul le chiffre du nombre d’inscrits n’a pas subi de modification (23.251.503). Dans les pays développés, comme la France par exemple, les résultats des élections sont annoncés avec une grande précision par les instituts de sondage dès la fin des opérations de vote. Le ministère de l’Intérieur donne des résultats très précis quelques heures après. Les écarts entre les chiffres du ministère de l’Intérieur et ceux du Conseil constitutionnel sont tellement importants qu’ils auraient pu modifier l’élection. L’erreur sur les bulletins nuls est presque équivalente au score obtenu par l’Alliance HMS (393.632). Elle est supérieure aux scores de tous les autres partis, exceptée le FLN et le RND. Le ministère de l’Intérieur a disposé pourtant d’un budget colossal et employait des milliers de personnes à travers le pays, entre fonctionnaires civils et policiers. Il a dépensé des sommes importantes dans la « modernisation » et la numérisation de ses services. Mais il a été incapable d’effectuer une opération que de simples instituts de sondages font depuis des dizaines d’années à travers le monde : fournir les bons chiffres de l’élection.

Taux de participation : 35,37%

Le taux de participation aux élections législatives s’est établi à 35,37%, selon les chiffres du Conseil constitutionnel publiés lundi 8 mai. Au total, 8 225 223 d’électeurs se sont déplacés dans les bureaux de vote sur les 23 251 503 d’inscrits sur les listes électorales, précise la même source. Outre le taux de participation, le Conseil constitutionnel a revu à la baisse le nombre de bulletins nuls qui est 1 757 043. Le ministère de l’Intérieur avait donné le chiffre de 2 109 917 bulletins nuls. Les suffrages exprimés s’élèvent à 6 468 180. Le nombre d’inscrits n’a pas subi de modification. Concernant le nombre de sièges obtenus par chaque parti, le FLN est en tête avec 164 députés (1,68 million de voix). Le RND obtient 100 sièges (964 560 voix), contre 97 sièges, annoncés initialement par le ministre de l’Intérieur vendredi dernier. L’alliance MSP arrive en troisième position, avec 33 sièges (399 682 voix). Les autres partis obtiennent des résultats similaires à ceux annoncés par le ministère de l’Intérieur : TAJ (19), Nahda-Adala-Bina (15), Front El Mostakbel (14), FFS (14), MPA (13), PT (11), RCD (9), ANR (6). Les femmes ont obtenu 121 sièges, soit un taux de représentation à l’Assemblée populaire nationale de 26,19 %, selon le Conseil constitutionnel. “Tout candidat ou parti politique participant aux élections législatives a le droit de contester la régularité des opérations de vote en introduisant un recours par simple requête déposée au greffe du Conseil constitutionnel dans les quarante-huit (48) heures suivant la proclamation des présents résultats, et ce conformément aux conditions prévues dans le communiqué du Conseil constitutionnel du 30 avril 2017“, précise le Conseil constitutionnel.

Le FNA perd son unique siège au profit du RND

Le Front national algérien (FNA) a perdu le seul siège qu’il avait gagné aux élections législatives du 4 mai 2017. Le Conseil constitutionnel, qui a proclamé les résultats lundi 8 mai au soir, a enlevé le siège obtenu par Hamza Benchaa à Relizane pour le donner au RND.  Le RND « récupère » trois sièges au détriment du FNA et de l’Alliance nationale républicaine (ANR), selon les décisions de l’institution de Mourad Medelci. « Cela ne nous étonne pas. Notre action va au-delà de ce retrait de notre siège. Il y a eu un bourrage des urnes, une fraude massive et un détournement de voix. Nous demandons l’annulation des résultats de ce scrutin », nous a déclaré Moussa Touati, président du FNA, qui poursuit une grève de la faim au siège de son parti à Alger.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85