Son plan d’action, mardi à l’APN

Tebboune, un homme averti face aux députés

18 Jui 2017
88 fois

Le plan d’action du gouvernement sera présenté à l’Assemblée mardi prochain dans la soirée. L’information a été confirmée par de nombreuses sources proches de l’APN. Après son adoption mercredi dernier en Conseil des ministres, une copie de ce plan d’action a été transmise le lendemain jeudi au parlement. A cet effet, le président de l’APN devrait se réunir aujourd’hui dimanche avec les responsables des groupes parlementaires afin de définir les modalités de gestion du débat qui ne doit pas aller au-delà de jeudi, à la veille de l’Aïd. Il s’agit d’une véritable course contre la montre à laquelle sont conviés les 462 députés dont certains, particulièrement ceux qui résident à l’intérieur du pays, n’ont pas encore reçu un exemplaire du plan d’action. De nombreux députés du Sud et des Hauts-plateaux ont demandé à ce que les débats parlementaires soient renvoyés après l’Aïd, mais c’est la volonté du gouvernement qui s’est imposée. Cinq jours seront-ils suffisants pour débattre d’un programme de sortie de crise ? Même s’il est normalement assuré du soutien de la majorité composée par les députés FLN et RND, le Premier ministre devrait faire face aux députés de l’opposition qui ne vont pas se priver de le harceler au sujet des questions liées au contexte social et économique. Abdelmadjid Tebboune consacrera une bonne partie de son intervention à des thèmes auxquels le président de la République accorde une attention particulière comme la poursuite de la réforme de la justice, où toute une série de textes juridiques sont à revoir, notamment le code pénal, le code de procédure pénale, la lutte contre la drogue, la révision des textes régissant l’administration carcérale. Le Premier ministre abordera aussi la révision des codes de la commune et de la wilaya, la confirmation du statut de wilaya à part entière pour les nouvelles wilayas déléguées du sud, et la création de nouvelles wilayas déléguées au niveau des Hauts-plateaux. Certains députés de l’opposition ne vont pas manquer d’accuser le gouvernement de démagogie et de populisme, en procédant à une réorganisation territoriale dans un contexte marqué par les difficultés financières. Avec la persistance de la chute des cours du pétrole sur le marché mondial, la mission de Tebboune et de son gouvernement ne s’annonce pas de tout repos ; c’est une évidence. Réussira-t-il là où tous ses prédécesseurs ont échoué ? Comparé aux difficultés qui l’attendent sur le terrain, son passage devant les membres de l’APN n’est qu’une séance comme une autre de laquelle, il pourrait plutôt tirer profit. C’est durant les jours à venir qu’il sera attendu par l’opinion publique. La relance de l’économie, la révision de la politique de subvention sans toucher aux acquis sociaux, la réforme du secteur bancaire, la refonte de la politique d’investissement et le développement du secteur agricole sont autant de chantiers qu’Abdelmadjid Tebboune devra gérer en un temps très court. Dans une posture d’homme averti, il ne bénéficiera d’aucune circonstance atténuante.

Mohamed Mebarki

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85