Aliment de bétail

Polémique entre l’ONAB et les importateurs 

19 Jui 2017
75 fois

Une nouvelle polémique. Celle-ci concerne la mise en place des licences d’importation des aliments de bétail. Impatients, des importateurs crient à la pénurie et l’Office national des aliments de bétail (ONAB) dément. Réagissant à des articles de la presse évoquant une prochaine pénurie des aliments de bétail, le PDG de l’ONAB, Salah Meddour rassure. Selon lui, « à travers l’octroi récent des licences d’importation, c’est tout le secteur qui s’écarte de   l’informel parce que contraint d’opérer dans la transparence ». Dans le cadre des travaux du secrétariat technique de la commission interministérielle chargée de l’examen des demandes de licences d’importation de fourrages, d’aliments de bétail et de volaille, le groupe ONAB a bénéficié d'un quota équivalent à 25% du besoin national lequel est estimé à 5,2 millions de tonnes à raison de 4 millions de tonnes de maïs et de 1,2 million de tonnes de tourteau de soja, précise le même responsable. « Conscient des enjeux et de l’urgence d’assurer la régularité des approvisionnements du marché en ces produits vitaux pour le cheptel, l’ONAB a aussitôt lancé son programme d’importation ambitieux où le premier   arrivage sera réceptionné dans les prochains jours », explique-t-il. Selon le même responsable, le groupe ONAB, qui capitalise un savoir-faire de près de 50 ans dans le domaine et doté de plus de 7.500 travailleurs, de 25 unités de fabrication d’aliments de bétail, de ses propres unités portuaires au nombre de quatre (4) et d’une capacité de stockage de plus de 240.000 tonnes, « tient à rassurer l’ensemble des éleveurs algériens de la disponibilité de l’aliment de bétail ». Dans ce sens, Salah Meddour précise que les stocks d’aliments existants aux niveaux des unités régionales de l’ONAB sont instamment mis à la disposition des éleveurs qui en expriment des besoins urgents, en soulignant que des instructions ont été données en ce sens, et ce, en attendant la concrétisation des programmes ambitieux lancés par les pouvoirs publics en la forme de licences d’importations accordées aux opérateurs publics et privés. «Nous n’avons pas perdu une seule journée pour mettre en place notre programme d’importation et nous lancer dans les achats conformément à nos procédures qui garantissent la qualité du produit, le meilleur prix et préservent au mieux nos intérêts », soutient-il. Le programme de l’ONAB, ajoute la même source, a pris en considération les besoins nationaux et n’a pas été diminué. « C’est conformément aux capacités de production de l’ONAB se situant entre 1,2 million et 1,5 million de tonnes que le quota des licences accordées à l’ONAB a été arrêté », estime-t-il. Il est à rappeler que la commission interministérielle chargée de l’examen des demandes de licences d’importation de fourrage et d’aliments de bétail a accordé 167 licences d’importation sur les 228 demandes exprimées.

Samir Rabah   

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85