Régions frontalières et wilayas déléguées

Un programme spécial de développement

13 Aoû 2017
104 fois

Nouredine Bedoui monte en puissance. Il est au devant de la scène depuis quelques semaines. Et son activité fait l’actualité, au moment où plusieurs de ses collègues au gouvernement sont en congé annuel ou en réserve. D’habitude, très discret et peu bavard ; ceux qui l’ont approché et connu lorsqu’il était wali à Sétif et Constantine le savent, le voilà poussé par les événements, à marquer sa présence, en multipliant les déplacements, les réunions et les déclarations. Il communique et fait la Une des journaux. En un mot, il est là, où l’actualité est brûlante. Des feux de forêt aux migrants subsahariens, en passant par les récentes inondations qui ont touché la wilaya de Tamanrasset et le plan de développement destiné aux régions frontalières et aux wilayas déléguées, le ministre de l’Intérieur a abordé tous ces sujets, en se référant au président de la République, mais, curieusement, sans citer au moins une fois, son chef direct, le Premier ministre ! D’aucuns estiment qu’il est en train de prendre une dimension que certains médias interprètent déjà comme un signe « promotionnel » en vue d’une autre perspective dans sa carrière gouvernementale. Coïncidant avec le retrait calculé ou forcé d’Abdelmadjid Tebboune, l’intense activité du ministre de l’Intérieur a ouvert la voie à toutes les spéculations. Certains cercles le voient d’ores et déjà Premier ministre ! Mais loin de cette hystérie spéculative, lui, poursuit sa mission, en allant au « front », en prenant attache avec les responsables locaux et en transmettant des messages rassurants à l’opinion publique. De Tamanrasset où il était vendredi, il a révélé que « le gouvernement prépare un programme spécial destiné aux régions frontalières et aux wilayas déléguées, Nouredine Bedoui a plaidé pour une véritable décentralisation dans la prise de décision au niveau de ces nouvelles circonscriptions administratives. « Le gouvernement prépare une nouvelle stratégie de développement des régions frontalières et des wilayas déléguées, qui sera mise en place avant la fin de l’année 2017, et ce en application des instructions du président de la République », a-t-il affirmé lors d’une réunion consacrée à l’examen et l’évaluation des projets de développement dans la wilaya déléguée d’In Guezzam. Tout en précisant que le programme touchera tous les domaines liés au développement local, le ministre de l’Intérieur qui était accompagné de plusieurs secrétaires généraux ministériels, a expliqué les retards enregistrés dans les programmes de la région par la défaillance de certaines entreprises en charge de leur réalisation. A propos des wilayas déléguées et de leur statut administratif, il n’a pas manqué de souligner que ces circonscriptions nouvellement créées sont en phase de transition et qu’elles seront promues en wilayas à part entière sur la base d’une évaluation effectuée par le ministère. Interpellé au sujets des préoccupations soulevées par la communauté algérienne résidant dans les pays voisins et répercutées par les élus locaux, Nouredine Bedoui a assuré qu’une « réunion sera organisée entre les notables de la région et le ministre des Affaires étrangères à l’effet d’examiner la facilitation des procédures administratives en faveur de cette communauté ». Il est à rappeler que cette communauté fait face à de sérieux problèmes depuis la fermeture du consulat d’Algérie à Gao, suite à l’enlèvement, le 5 avril 2012, de diplomates algériens par un groupe terroriste dissident d’Al Qaïda au Maghreb islamique. Dans toutes ses déclarations, il est apparu ferme et décidé. L’image et l’impression qu’il a laissées sont parlantes à plus d’un titre.

Mohamed Mebarki

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85