Une cinquantaine de partis politiques en lice

La campagne électorale débutera demain

28 Oct 2017
78 fois

Une cinquantaine de formations politiques affûtent leurs armes à une journée du début officiel de la campagne électorale pour les élections locales du 23 novembre. Du FLN au RND en passant par le FFS, le MSP et les indépendants, les partis n’ont pas connu de répit ce dernier week-end avant l’entame de la campagne. Le secrétaire général du FLN, qui cherche à éviter à tout prix la déculottée des législatives, enchaîne les réunions de coordination pour garantir les meilleures conditions de la campagne pour ces locales que Djamel Ould Abbès considère comme « vitales » pour le rôle que jouera le FLN dans les futures échéances électorales. Son concurrent direct, le Rassemblement national démocratique (RND) d’Ahmed Ouyahia, semble moins agité et prépare sa campagne en douceur. Le Mouvement populaire algérien (MPA), qui sera présent dans cette compétition électorale avec 850 listes   électorales dans 46 wilayas, déploie d’ores et déjà ses troupes sur le terrain. Le parti d’Amara Benyounès ambitionne de se maintenir à la troisième place comme en 2012. Le parti d’Ali Benflis, Talaie El Houriyet, quant à lui, mobilise toute son énergie pour défendre les quelques 49 listes qu’il a présentées à ces élections. Le Front des forces socialistes (FFS), qui compte 366 listes dans 29 wilayas, dont 18 listes pour les APW et  348 pour les APC, est déjà en campagne, puisqu’il multiplie les rencontres de proximité depuis des mois. Son but est de maintenir le même nombre d’élus. Un défi difficile en raison du recul en nombre de sa participation dû aux dispositions de la loi organique portant régime électoral.  Le Mouvement de la société pour la paix (MSP),   qui participera aux prochaines élections locales avec 720 listes pour les APC et 47 listes pour les APW, misera dans sa campagne sur les jeunes qui constituent un gisement électoral important. Pour sa part, le Parti des travailleurs (PT), qui participera à ce rendez-vous   électoral avec 520 listes, axera sa campagne sur les compétences scientifiques, militantes et politiques de ses candidats et s’engagera à défendre les acquis remportés dans divers   domaines. Pour le parti de Louisa Hanoune, il sera également question des défis que ces assemblées doivent relever pour contribuer à la réalisation du développement local dans le cadre d’une   gestion «juste et démocratique ». Les islamistes de l’alliance « Ennahda-Adala-Binaa », qui ont pu présenter 25 listes APW et 240 APC vont chercher à éviter une débâcle, après un recul notable de leur participation. En tout, il y a 165.000 candidats pour les APC repartis sur 9.575 listes électorales et 16.600 candidats pour les APW répartis sur 621 listes. Un nombre important qui va assurément susciter de l’intérêt au niveau des collectivités locales. Les observateurs s’attendent à un taux de participation aux locales plus important que celui enregistré lors des dernières législatives en raison de la nature de ces élections et des candidats plus proches des électeurs. Beaucoup de partis vont avec des programmes qu’ils feront connaître afin notamment de mieux préparer la présidentielle de 2019.

Yanis Belmadi

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85