Manifestations du 11 décembre 1960

La cause nationale portée au-delà des frontières

07 Déc 2017
56 fois

Des historiens et des militants des droits de  l’Homme ont mis en avant avant-hier à Alger, le retentissement des manifestations du 11 décembre 1960 dans l’opinion internationale, contribuant à l’internationalisation de la cause algérienne dans les fora internationaux notamment l’ONU. Lors d’une conférence organisée par le quotidien El Moudjahid en coordination avec l’Association Machaâl Echahid, à l’occasion de la commémoration du 57ème anniversaire des manifestations du 11 décembre 1960, l’historien Mohamed Lahcène Zeghidi a affirmé que ces événements ont porté la Révolution Algérienne au-delà des frontières nationales grâce à la couverture médiatique internationale de ces manifestations. Il a estimé que ces manifestations se voulaient «une application à la lettre de la déclaration du 1er Novembre qui a appelé le peuple algérien à soutenir la révolution, et des décisions du Congrès de la Soummam en 1956». Pour sa part, la militante des droits de l’Homme Fatma-Zohra Benbraham, a rappelé la conjoncture dans laquelle se sont déroulées ces manifestations notamment par rapport à la politique coloniale menée par le Général De  Gaulle et son impact sur la vie quotidienne des Algériens. Elle a souligné que ces manifestations reflétaient le niveau de conscience politique du peuple algérien qui exprimé son adhésion totale au Front de libération nationale et à l’Armée de libération nationale. Les manifestations du 11 décembre 1960 sont une halte historique importante dans le parcours de la révolution algérienne. Les Algériens étaient sortis dans les rues et les villes algériennes en brandissant l’emblème national pour exprimer leur rejet des plans du Général De Gaulle et renverser la thèse de «l’Algérie française».
La visite du Général De Gaulle en Algérie, précisément dans la wilaya de Aïn Temouchent le 9 décembre 1960, pour superviser personnellement la mise œuvre de ses plans, avait été à l’origine du déclenchement de ces manifestations. Les manifestations sont parties du quartier de Belcourt (actuellement rue Bélouizdad) avant de s’étendre aux quartiers d’El Madania, Bab El Oued, El Harrach, Bir Mourad Raïs, Kouba, Birkhadem, Diar Essaâda, la Casbah et Oued Koriche. Un comité d’organisation a été crée dans chaque quartier.  Les manifestations se sont alors étendues aux autres villes algériennes.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85