RCD

Cap vers le congrès  

07 Déc 2017
55 fois

Le RCD fixera, demain vendredi, la date de son prochain congrès ordinaire à l’occasion de la  réunion de son conseil national en session ordinaire. Un rendez-vous organique reporté à deux reprises, puisque devant se tenir en juillet dernier puis vers la fin du mois de décembre courant avant que la direction nationale du parti ne décide de l’ajourner car non autorisé à avoir lieu à la coupole du complexe olympique Mohamed Boudiaf d’Alger. Mais maintenant  que les élections législatives et locales sont terminées, il ne reste qu’à se consacrer à la préparation de ce grand rendez-vous organique que l’on dit prévu en février prochain. D’ailleurs, la date, qui devrait être arrêtée à l’occasion de cette session du conseil national, devrait coïncider avec le 29e anniversaire de la création du parti, soit les 9 et 10 février prochains. Et dans ce sens, la direction de l’hôtel Hilton, à l’est d’Alger, a donné son accord écrit pour abriter ce conclave, u ne pièce que la direction du parti devrait joindre à sa demande d’autorisation auprès des services de la DRAG (Direction de la réglementation et de l’administration générale)  de la wilaya d’Alger. Autre sujet qui ne manquera pas d’être débattu, les élections locales d’il y a quinze jours à l’issue desquelles le parti, s’il a réussi la prouesse de sortir du ghetto kabyle en arrachant encore une fois des assemblées communales et en faisant élire des membres des assemblées populaires de wilayas et de communes à Sétif, Tamanrasset, Illizi, Sétif, Tipaza et  Batna, a laissé quelques plumes dans son traditionnel bastion. Certes, le parti a fait plus que maintenir son collège d’élus locaux puisqu’il en compte plus qu’en 2012, mais il a laissé quelques plumes à Tizi-Ouzou et à Bouira en cédant la gestion de certaines communes symboles, avec, ceci dit, des scores étriqués au frère-ennemi, le FFS. Une avancée globale que le secrétariat national du parti avait relevée, juste au lendemain de ce double scrutin local, estimant que «grâce à la mobilisation dévouée de son collectif militant, la pollution de l’environnement social et la partialité de l’administration n’ont pas empêché le RCD d’enregistrer une avancée globale en termes de nombre de sièges APW et APC ». Ceci non sans considérer que la construction d’institutions locales crédibles, base d’un Etat de droit, commence, comme pour tout processus de représentation citoyenne, par des élections libres organisées par une commission nationale indépendante».

A.K.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85