Mohamed Loukal l’a affirmé

Pas d’augmentation de l’allocation touristique

15 Fév 2018
179 fois

Le Gouverneur de la Banque d’Algérie, Mohamed Loukal, a affirmé avant-hier  à Alger que «l’augmentation de l’allocation touristique n’est pas à l’ordre du jour» en raison de la conjoncture  financière difficile que connait le pays. Répondant aux questions des députés de l’Assemblée populaire nationale  (APN) qui ont appelé à l’augmentation de cette allocation, M. Loukal a  affirmé que la conjoncture difficile que traverse le pays ne permettait pas actuellement d’envisager son augmentation. Il a ajouté que l’Algérie comptait actuellement 10 millions de passeports biométriques et enregistrait un engouement croissant chaque année pour le tourisme à l’étranger, en contre partie d’une érosion des réserves de change, établies fin 2017 à 97,3 milliards USD, autant de données, a-t-il dit qui ne permettent pas actuellement de revoir à la hausse l’allocation touristique. «Nous ne pouvons pas, dans ces conditions, mobiliser près de 5 milliards USD pour augmenter l’allocation touristique (...) même si l’on sait que 130 euros comme allocation touristique ne sont pas suffisants«, a souligné le Gouverneur de la BA. Les réserves de change actuelles permettent de lancer des investissements et de répondre aux besoins prioritaires de l’économie nationale, a fait savoir le même responsable, estimant que l’augmentation de l’allocation de voyage est d’ordre secondaire.  

Il n’y a aucune politique de dévaluation du dinar
Le Gouverneur de la Banque d’Algérie (BA), Mohamed Loukal, a démenti avant-hier à Alger l’existence d’une quelconque politique de dévaluation du dinar, affirmant que des mesures ont été prises depuis le premier semestre 2016 pour préserver la stabilité de la monnaie nationale. Répondant aux questions des députés lors du débat autour du rapport sur les évolutions financières et monétaires en 2016 et en 2017 à l’Assemblée populaire nationale (APN), M. Loukal a démenti l’existence d’une politique de dévaluation du dinar, affirmant que ses services avaient fait face aux pressions exercées par le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque mondiale (BM) pour la dévaluation de la monnaie nationale. «Nous avons fait face à ces pressions à travers deux réformes substantielles lancées à partir de 2016 jusqu’à fin 2017, des réformes qui nous ont permis de réaliser un excellent résultat en préservant la stabilité de la valeur du dinar. Nous poursuivrons cette politique pour le renforcer davantage, à la lumière du taux de change des devises étrangères «, a indiqué le Gouverneur de la Banque d’Algérie.

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85