Nathalie Loiseau, ministre chargée des Affaires européennes

«Notre relation avec l’Algérie connaîtra de nouveaux développements»

14 Mar 2018
175 fois

Le partenariat entre l’Algérie et la France semble connaître une nouvelle dynamique. La relation économique entre les deux pays devra se développer davantage. C’est du moins ce qu’a affirmé hier la ministre chargée des Affaires européennes, Nathalie Loiseau, en réponse à une question à l’Assemblée nationale française. Cette ministre se montre optimiste pour l’avenir des relations entre l’Algérie et la France. « Notre relation avec l’Algérie va connaître de nouveaux développements en matière économique, dans une logique de coproduction et d’investissements croisés, privilégiant les transferts de technologies et le travail pour les petites et moyennes entreprises », a-t-elle assuré. Pour étayer ses propos, la ministre chargée des Affaires européennes, a rappelé le contenu de la visite du président français Emmanuel Macron le 6 décembre 2017 en Algérie. « Juste après cette visite, le Premier ministre français a accueilli son homologue algérien pour la réunion du Comité intergouvernemental de haut   niveau. Nous avons donc pu oeuvrer ensemble pour nous fixer des axes de   travail sur la durée du quinquennat », a souligné Mme Nathalie Loiseau pour laquelle la relation entre l’Algérie et la France « doit aussi connaître de nouveaux développements en  matière de formation, dans l’objectif de favoriser l’employabilité des   jeunes Algériens. Comme elle doit connaître de nouveaux développements en ce qui concerne la mobilité, dans l’objectif de « lutter contre la mobilité illégale tout en facilitant la mobilité légale, particulièrement pour les forces vives: intellectuels, entrepreneurs, étudiants ». Aussi, il y a la lutte contre le terrorisme. « L’Algérie a payé à cette cause un lourd tribut dans les années 1990, en affrontant le terrorisme et la radicalisation. Notre combat est bien un combat commun », a-t-elle précisé.  Elle estime qu’il revient aux deux Etats de préparer l’avenir en trouvant le meilleur moyen d’affronter le passé commun. « Nos deux pays sont liés par l’histoire, par la géographie, par des liens humains exceptionnels. Notre relation doit être à la hauteur de ces liens », a-t-elle conclu dans sa réponse au député Jean Lassalle, candidat à la dernière élection présidentielle de 2017. La réponse de la ministre intervient à la veille de la visite de plusieurs jours que va effectuer le ministre français de l’Intérieur en Algérie pour traiter de plusieurs dossiers. Ce déplacement, prévu jusqu’à dimanche, permettra de « rappeler le partenariat étroit qui unit l’Algérie et la France, notamment sur les questions de sécurité et de lutte contre le terrorisme, ainsi que sur les enjeux migratoires et de «démontrer le partenariat efficace de la France et du Niger en matière de lutte contre les réseaux de trafiquants d’êtres humains », a indiqué le ministère dans un communiqué. Au cours de sa visite, Gérard Collomb doit rencontrer son homologue Noureddine Bédoui ainsi que le Premier ministre, Ahmed Ouyahia.

Yanis Belmadi

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85