En prévision du congrès du MSP prévu au mois de mai prochain

Guerre larvée entre Bougerra et Makri

14 Mar 2018
177 fois

Guerre sur les réseaux sociaux entre les frères ennemis du MSP. En effet, à moins de trois mois du congrès ordinaire du parti, prévu au mois de mai prochain, la polémique enfle entre le président actuel, Abderrazak Makri et son prédécesseur, Bouguerra Soltani. Les parties s’affrontent sur la ligne politique adoptée par la formation depuis 2012. Le premier, un fervent partisan de l’opposition au pouvoir, n’imagine pas un retour à la situation d’avant 2012 et de revenir dans le giron du pouvoir. Le second, en perte de vitesse depuis plusieurs années, cherche à forcer la main à ses « frères » pour divorcer avec l’opposition. Pour Bouguerra Soltani, la nouvelle ligne politique choisie par Abderrazak Makri et la direction qui a pris « le pouvoir » après le dernier congrès n’est pas bénéfique. Il avance ses arguments. Nostalgique du gouvernement où il avait passé plus de dix ans en tant que ministre, Bouguerra Soltani estime que le MSP « a perdu son classement au sein de la classe politique nationale, comme il n’est plus parmi les professionnels ». « Le parti joue parmi les petits », lance-t-il, dans un long message posté sur sa page Facebook. Il s’agit là d’une critique sévère à l’encontre d’Abderrazak Makri qu’il accuse implicitement d’avoir accentuer le recul du parti sur tous les plans, depuis la mort de son fondateur, Mahfoud Nahnah. Allant encore plus loin, Bouguerra Soltani accuse son successeur de ne pas être réellement dans l’opposition. « Sous le couvert de l’opposition, le parti fait dans l’apaisement avec le pouvoir », écrit-il, affichant ainsi sa volonté ainsi que celle de son clan de défendre l’option du retour au gouvernement à l’occasion du prochain congrès. Une option qu’Abderrazak Makri et ses partisans n’envisagent pas du tout. Ce dernier accuse son adversaire de perturber le parti. Devant l’exacerbation de la rivalité entre les deux hommes, une troisième voie monte au créneau pour appeler à l’union. Il s’agit du revenant, Abdelmadjid Menasra, qui invite les deux parties à éviter la division et l’individualisme pour le bien du parti. L’ancien président du Front du changement (FC) qui a fait fusion avec le MSP invite à la raison et la poursuite du processus de l’union. En tout cas, le torchon continuera à brûler entre Bouguerra Soltani et Abderrazak Makri à l’approche de la date de la tenue des assises du parti.      

Samir Rabah 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85