Importation

Le tabac au détriment du médicament !

20 Oct 2019
516 fois

L’Algérie a importé, durant les 8 premiers mois de l’année en cours, pour 251,33 millions de dollars de tabac et de succédanés de tabac ! Pour la même période, la facture d’importation de médicaments s’est chiffrée à 725,23 millions de dollars. n M M. Faut-il en rire ou en pleurer, ou plutôt implorer Dieu, le tout puissant, pour ne pas tomber malade, dans un pays, qui veut faire des économies au détriment de la santé, tout en faisant preuve d’une grande générosité à l’égard des importateurs d’un poison non déclaré ? Les statistiques sont extraites d’un bilan des douanes, publié par l’APS. Un gouvernement, qui impose l’austérité à un secteur aussi vital que celui de la santé, pour ouvrir les vannes aux affairistes de tous bords, dont le commerce « tue » les Algériens et enrichit les puissants lobbies de l’industrie du tabac, ne mérite pas qu’on lui confie la gestion de dossiers stratégiques comme les hydrocarbures. Le ministre de la Santé aura beau justifier, haut et fort, et à coups de chiffres, la baisse des importations de médicaments par la hausse de la production nationale. Théoriquement, c’est peut-être vrai, mais la réalité est tout autre. La pénurie de médicaments et de produits pharmaceutiques n’a jamais été aussi ressentie, que durant cette période. L’opinion publique attend toujours les résultats de l’enquête, qu’il a promis de lancer pour détecter les dysfonctionnements. Aussi paradoxal que cela puisse paraitre, les achats de l’Algérie des fruits comestibles (fruits frais ou secs) se sont chiffrés à 199,38 millions de dollars, contre 122,55 millions, soit une hausse de 62,69%, détaille le bilan des douanes. Et dire qu’on est en période de crise ! Durant la même période, les statistiques des douanes rapportent que « les importations des animaux vivants ont atteint 170,94 millions de dollars, contre 125,67 millions (+36,02%). L’image est surréaliste ! Une telle situation montre clairement que les pressions exercées par les pays d’origine des produits importés, ont eu raison du discours populiste du gouvernement. 

 M M.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85