Levée totale du confinement pour 4 wilayas

Pour quel impact ?

30 Mai 2020
115 fois

Prévisible depuis quelques jours aux yeux des nombreux professionnels, qui se sont exprimés dans les médias, le maintien du confinement sanitaire jusqu’au 13 juin prochain, décidé par le gouvernement et applicable à partir d’aujourd’hui, est venu conforter les réticences manifestées par les membres du comité scientifique de suivi de l’évolution de l’épidémie du coronavirus en Algérie, à l’égard d’une levée de restrictions porteuse, selon eux, de gros risques. Le Premier ministre a donc suivi à la lettre l’avis des spécialistes, en tenant compte beaucoup plus de l’urgence sanitaire que des impératifs économiques et des attentes d’une grande partie de la population, qui n’arrive plus à tenir le « coup », psychologiquement et physiquement. 44 wilayas sont ainsi appelées à se conformer à une quatrième prolongation d’un confinement très mal vécu au demeurant, particulièrement par les jeunes, qui n’hésitent plus à braver les recommandations en vigueur ; même au risque de leur santé et celle de leur entourage. Insensibles et réfractaires à tout rappel à l’ordre, ils sont nombreux, notamment au niveau des quartiers populaires des grandes villes, à faire fi des consignes relatives au port obligatoire du masque, la distanciation sociale ou encore le couvre-feu sanitaire. Il s’agit d’une réalité, qu’il est inutile de dissimuler. La prorogation du confinement à domicile de 15 jours supplémentaires pour 44 wilayas va certainement exacerber la tension déjà très palpable. Dans un contexte de crise sanitaire doublée d’une récession économique dont l’impact est tout simplement catastrophique pour les catégories sociales les plus vulnérables, le gouvernement à intérêt à moduler son discours, en multipliant les approches en direction des couches les touchées. A la moindre étincelle, banale soit-elle, la situation pourrait dégénérer. Même en ce qui concerne, les 4 wilayas, pour lesquelles il a été décidé la levée totale du confinement, les citoyens n’ont pas l’impression d’être sortis du « tunnel ». Dans un communiqué émanant de la cellule de communication, publié hier et repris par le site El Bilad, la wilaya de Saïda, qui vient pourtant de bénéficier de la levée des restrictions, a indiqué que l’activité dans certains commerces demeurera suspendue jusqu’à nouvel ordre. Ainsi, café, restaurants, marchés hebdomadaires et transport, tous segments confondus, resteront figés en attendant des instructions plus claires à leur sujet. Le gouvernement, qui a réitéré son appel aux citoyens, les exhortant au respect des mesures d’hygiène, de l’obligation du port de masque de protection, de distanciation sociale et de l’ensemble des mesures barrières destinées à rompre la chaine de propagation du virus, a-t-il laissé délibérément le soin aux walis concernés d’interpréter la levée totale du confinement selon leur propre appréciation ? Une telle disposition ne peut qu’ajouter à la confusion. La décision du Premier ministre a-t-elle été plutôt mal interprétée au niveau de la wilaya de Saïda ? Qu’en est-il pour les 3 autres wilayas ? Quoi qu’il en soit, l’approche faite par la wilaya de Saïda de la décision gouvernementale réduit grandement le champ d’application d’un déconfinement totale, pourtant annoncé officiellement par les hautes autorités du pays. A quoi aura donc servi le déconfinement total pour une population, qui doit encore supporter la paralysie de ses principales activités commerciales (cafés, restaurants, douches, marchés hebdomadaires et transport public) ?

Mohamed M

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85