Constantine : covid-19

Des bouteilles d’Oxygène médical en location

30 Juil 2020
569 fois

L’entreprise allemande Linde-Gaz, l’un des trois fournisseurs d’oxygène aux structures sanitaires du pays, serait prête à mettre à la disposition du citoyen lambda le précieux gaz. Une publication diffusée via les réseaux sociaux et reprise par le site du Syndicat algérien des paramédicaux précise que l’annexe constantinoise de l’entreprise allemande situé à la zone industrielle Le-Rhumel « met en location des bouteilles d’oxygène pour les malades du covid-19 non hospitalisés ». L’unité sera facturée, à en croire la publication, à 5 200 DA l’année sous condition d’un cautionnement de 20 000 DA déposé par l’acquéreur auprès du guichet de la société. L’annonce largement diffusée via les réseaux sociaux, a plutôt été favorablement accueillie par les internautes, lesquels y voyaient tout de même une alternative à une « probable pénurie d’oxygène alimentant les lits de réanimation au niveau des structures sanitaires. La semaine dernière, une rumeur faisant état d’un manque d’oxygène au niveau de l’hôpital El Bir de la capitale de l’Est avait fait le buz à Constantine. L’information avait été sitôt démentie par le directeur de Santé de la wilaya lequel avait alors précisé que les autorités sanitaires étaient en contact permanent avec le fournisseur, Linde-Gaz en l’occurrence, « qui veille au grain et tente de maintenir l’alimentation de toutes les structures », avait-il précisé, sachant que l’entreprise allemande a presque l’exclusivité de la distribution du gaz vital avec le groupe français Sidal-Air liquide, sur la totalité du territoire national. A noter toutefois que quelques citoyens avaient pris de l’avance notamment à Bordj Bou Arreridj et Sétif où des bénévoles ont mis à la disposition de patients de covid-19 alités à leurs domiciles des bouteilles et même des kits pour la respiration artificielle sans contrepartie, « à la seule condition qu’il leurs soient restitués une fois la personne guérie », avait précisé au jeune indépendant l’un d’eux. La course pour l’acquisition de respirateurs avait été lancée dès que la progression de la maladie liée au coronavirus avait pris de l’ampleur notamment après la levée post ramadhan de la première opération de confinement entamée fin mars. En sus des dons dont ont été destinataires les structures sanitaires via des donateurs et autres associations de bienfaiteurs, des citoyens avaient aussi pris le relai pour se doter en kits qui s’avérèrent très tôt indispensables pour la survie de personnes notamment âgées en leur offrant de meilleures chances de survie. Nonobstant le fait que les fournisseurs du précieux gaz se soient eux aussi mis de la partie. En effet, les trois opérateurs activant dans ce secteur, à savoir le germanique Linde-Gaz, le français Sidal-Air liquide et l’algérien Calgaz-Algérie avaient affiché dès le début de la pandémie leur disponibilité à accompagner les autorités sanitaires et les structures hospitalières dans la prise en charge des malades de la covid-19. Les deux premiers groupes, leaders mondiaux dans le secteur, Linde-Gaz et Sidal-Air liquide en l’occurrence dont les capacités de production sont respectivement de 150.000 litres et 20.000 litres par jour, avaient affichée lors d’une rencontre tenue au début du mois en cours avec le ministre de l’industrie pharmaceutique, Dr Lotfi Benbahmed , leur disponibilité à prendre en charge la distribution des gaz médicaux aux établissements de santé ainsi qu’à mutualiser leurs capacités de production et de distribution dans les prochains jours en s’appuyant sur Calgaz-Algérie. L’opérateur Linde gaz est implanté sur tout le territoire national. Une dizaine d’unités de production éparpillées équitables à travers les trois régions Ouest, Centre et Est ainsi qu’une cinquantaine de dépôts disséminés sur tout le territoire dont certains sont gérés par des concessionnaires privés, s’activent à alimenter tout le réseau sanitaire. Sidal-Air liquide est implanté sur une demi-douzaine de sites dont le plus important est à Reghaia au centre du pays. Quant à Calgaz-Algérie, filiale du groupe K3A, une société nouvellement créée, appartenant aux frères Kechouche, sa présence au Sud en fait sa principale caractéristique puisque cette entité productive est essentiellement implantée aux portes du désert, à Laghouat et Ouargla, zone pétrolifère par excellence. Ses capacités de stockage seraient de 500 000 litres. A noter toutefois que la production d’oxygène liquide. de Calgaz-Algérie est de l’ordre de 150.000 litres par jour, bien que ne disposant pas encore de contrat de distribution avec le secteur hospitalier, l’entreprise avait fait don de plusieurs milliers de litres d’oxygène à des structures sanitaires à travers le pays notamment dans les wilayas de Ouargla, Laghouat, Batna et Oran. En ce qui concerne les bouteilles d’oxygène tant convoitées ces derniers jours, accessoire auquel ont souvent eu recourent les staff médicaux, Linde-Gaz et Sidal-Air Liquide s’étaient engagés à doubler l’offre, soit de 5.000 à 10.000 unités au profit des établissements de santé et d’interagir ensemble avec l’appui de Calgaz Algérie, « de façon solidaire, pour faire intervenir leurs moyens logistiques à travers l’ensemble du territoire national, à tout moment et tous les jours de la semaine pour satisfaire la demande en matière d’oxygène quel que soit le volume de la demande qui sera exprimée par les établissements de santé », avait-on précisé alors.

M A

Dernière modification le mercredi, 29 juillet 2020 21:31
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85