Extradé par la Turquie

L’ancien secrétaire particulier de Gaïd Salah devant la justice

03 Aoû 2020
473 fois

L’ancien secrétaire particulier de Gaïd Salah a été extradé par la Turquie, et livré jeudi dernier aux autorités algériennes, après une cavale, qui a duré environ cinq mois, durant laquelle il serait, selon des sources médiatiques, passé par les Emirats avant de trouver refuge à Istanbul. La fuite retentissante de ce sous-officier, le 5 mars, avait fait beaucoup de bruit et donné lieu à des spéculations sans fin sur les circonstances de son exfiltration, ainsi que sur les parties, qui l’ont aidé à quitter clandestinement le pays. Il aurait emporté avec lui des documents confidentiels et hyper-sensibles, aidé en cela par sa position d’homme de confiance de Gaïd Salah. Il était un simple adjudant-chef, comme il y’en a des milliers au sein de l’ANP, mais sa fonction faisait de lui un personnage très influent, que des officiers supérieurs n’hésitaient pas à solliciter, en raison de sa proximité avec le défunt chef d’état-major. Forcément, il avait accès à toutes sortes de secrets liés à la défense nationale, et tout indiquait qu’il comptait en faire une assurance vie pour lui et sa famille. Le communiqué diffusé hier par les services de sécurité annonçant son extradition, ne donne aucun détail sur les conditions qui ont entouré celle-ci, et se limite à indiquer que le déclenchement du processus de son extradition a été ordonné par le président de la République. « Sur instruction du président de la République, chef suprême des armées et ministre de la Défense nationale et en coordination entre les services de sécurité algériens et leurs homologues turcs, l’adjudant-chef à la retraite Guermit Bounouira, en fuite, a été remis jeudi aux autorités algériennes et sera présenté lundi( aujourd’hui ndlr) devant le juge d’instruction du tribunal militaire », indique la même source. Le communiqué des services de sécurité précise également que Guermit Bounouira était « en contact avec des militaires en retraite résidant à l’étranger » et doit répondre de l’accusation de « diffusion de document et d’informations confidentielles et sensibles du ministère de la Défense. Mais qui est Guermit Bounouira ? En dehors du fait qu’il soit issu des transmissions, l’histoire de ce sous-officier et sa spectaculaire ascension, jusqu’à devenir ce qu’on appelle la « boite noire » de Gaïd Salah est du domaine exclusif d’un cercle très restreint. Les raisons de sa fuite à l’étranger et la nature des documents, qu’il a emportés avec lui sont autant de questions, qui ne risquent pas de faire partie du domaine public, du moins pour quelques années encore. Le communiqué des services de sécurité précise en outre que Guermit Bounouira, qui sera présenté demain devant le juge d’instruction du tribunal militaire, avait « une très forte relation » avec l’ancien chef de la Sécurité intérieure le général Ouassini Bouazza, et le général Ghali Belkecir, ancien commandant de la Gendarmerie nationale. Le premier ayant été limogé en avril dernier et condamné le 24 juin à 8 ans de prison ferme par la justice militaire ; et le second limogé en juillet 2019 avant de se réfugier, selon plusieurs sources. Quoi qu’il en soit, l’ancien sous-officier devra répondre de graves accusations ; détournement, fuite de documents et d’information confidentielle du ministère de la Défense nationale, entre autres.

Mohamed M

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85