Partis politiques

Le FFS insiste sur ‘‘un processus constituant’’

16 Sep 2020
152 fois

Pour sa première sortie publique après la composition de son secrétariat national, le FFS rappelle ses exigences et les grandes lignes directrices de son programme politique. Le parti que gère Youcef Aouchiche indique dans un communiqué qui a sanctionné les travaux de son secrétariat national qu’une « assemblée constituante » est « la seule solution » à la crise que vit le pays actuellement. Il rejette de fait la processus politique en cours. Dans son communiqué, le Secrétariat national du FFS estime que « l’élaboration de la loi fondamentale est un acte éminemment politique. C’est même l’acte politique par excellence. Elle ne saurait se résumer à une compilation de dispositions juridiques destinées non pas à doter le pays d’un socle constitutionnel incontesté et incontestable mais à assurer la pérennité d’un système de gouvernance obsolète ». Il insiste sur le fait que « un ordre juridique n’anticipe pas et ne crée pas l’ordre social. Il le confirme » et qu’une constitution « vient sanctionner, tout en sanctuarisant les invariants historiques, un ordre social établi et un rapport de force politique structuré par le libre jeu démocratique ». « Une Constitution, est de ce fait, une affaire politique sérieuse, qui doit procéder d’un large débat au sein de la société et être réellement l’émanation de la volonté populaire », précise le FFS qui rappelle qu’il reste fidèle à « ses engagements et principes fondateurs ». Il considère que « la démarche actuelle du pouvoir, n’est pas en mesure de répondre aux aspirations légitimes de millions d’Algériennes et d’Algériens qui expriment clairement leur désir de changement, notamment depuis le 22 février 2019 ». A la place de ce processus, le FFS rappelle que « seul un processus politique constituant engagé dans un climat de libertés permettra de doter enfin la Nation d’une constitution démocratique qui consacre l’Etat de Droit, régule la société et organise la relation entre les pouvoirs en garantissant leur exercice par des Institutions démocratiques légitimes ». « L’Assemblée Nationale Constituante constitue, à cet effet, une échéance incontournable pour sortir du provisoire et des incohérences politiques et juridiques et rendre irréversible la Démocratie dans notre pays », insiste encore le communiqué du FFS qui dénonce les arrestations des militants du Hirak et des journalistes. Au plan interne, le parti de l’opposition s’apprête à préparer un Congrès ordinaire. Avant, une session de son Conseil national aura lieu à la fin de ce mois. Ce sera le premier défi de la nouvelle équipe dirigeante du parti qui vient de sortir d’une grave crise interne.

Akli Ouali

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85