Commentaire

FLN : les vieux réflexes ont la vie dure

16 Sep 2020
333 fois

Le FLN, dont les fondements ont été ébranlés par l’affaire des 300 milliards révélée par Tliba, qui soit dit en passant a occupé le poste de vice-président de l’APN sous l’étiquette de l’ancien parti unique, donne la nette impression de ne pas avoir tiré les leçons du scandale des sièges « négociés ». Son actuelle direction et à sa tête, Abou El Fadl Baâdji, refuse obstinément de procéder à une autocritique, qui aurait suggéré à l’opinion publique nationale que le Front va enfin se soumettre aux règles de la démocratie. Pire encore, elle persiste à user et abuser d’anciennes méthodes et pratiques, qui ont poussé les Algériens à la révolte, comme si de rien n’était. Le secrétaire général de cette formation, qui se considère toujours comme la première force politique dans le pays ; un état de fait discutable pour des raisons multiples, n’a nullement l’intention d’appliquer les règles de base, contenues dans les statuts du parti. Il a l’intention de désigner lui-même le vice-président de l’APN et les présidents de commissions, sans passer par les urnes. Une attitude intrigante à plus d’un titre, qui démontre clairement que le SG du FLN préfère agir impunément, en foulant sous ses pieds toutes les valeurs morales, pour exercer à son tour une sorte de pression sur des députés, qui ont payé cash leur statut de parlementaire. En clair, ne pourrait-on voir à travers une telle démarche, une sorte de chantage et une forme de pression déguisée exercée sur les cadres de son propre parti ? Abou El Fadl Baâdji veut-il profiter de la situation de faiblesse dans laquelle se trouve un grand nombre de ses députés pour imposer ses hommes, selon la formule clientéliste consacrée ? Pourtant, au sein de ce parti éclaboussé par les scandales, il existe d’authentiques militants, intègres et de haut niveau intellectuel, qui ont accédé à l’APN grâce à leur notoriété au niveau de leurs wilayas respectives et même au niveau national.

Mohamed M

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85