Elle figure au menu du conseil des ministres

Revoilà l’importation des véhicules de moins de trois ans !

18 Oct 2020
1056 fois

L’importation des véhicules de moins de trois qui alimente toute sorte de fantasmagories populaires revient à toute vitesse  au devant de la scène, puisqu’elle figure au menu du Conseil des ministres qui se tient aujourd’hui, selon le communiqué de la présidence de la République citée par la télévision nationale. Pourtant tout le monde pensait que la question, n’était plus à l’ordre du jour, après la fameuse déclaration du ministre de l’Industrie Ferhat Ait Ali, lors de la rencontre sur la « Nouvelle stratégie économique du Gouvernement », attestant mordicus que « l’importation des véhicules de moins de 3 ans est gelée » Mais cette déclaration aurait eu un impact désastreux sur l’opinion publique, au moment où toute déclaration à même de déplaire au peuple n’est pas de bon ton, compte tenu de la perspective du référendum du   1er novembre pour lequel le pouvoir veut une large participation.  Signe que la première déclaration de Ferhat Ait li Braham a fait des vagues au sommet de l’Etat, son rétropédalage une semaine après pour rectifier son propos et dire que l’importation n’est pas « abandonnée », mais juste « différée », le temps pour l’Algérie de voir régénérer ses ressources financières   et aussi la finalisation du cahier des charges.  Ferhat Ait Ali avait également précisé que la mise sous le coude de la décision avait pour but  de court-circuiter les calculs des groupes d’intérêts en Algérie et surtout en France qui voulaient profiter de cette opportunité pour fourguer à l’Algérie « El Khourda », la vieille ferraille.  Le ministre de l’industrie, dans l’énumération de ses arguments en faveur du gel de la mesure, avait parlé aussi de « grandes marques » automobiles qui projetaient de réaliser des usines en Algérie.  La question est de savoir pourquoi la question est inscrite à l’ordre du jour du Conseil des ministres, alors que, en termes de constat, rien n’a changé en quelques jours depuis la déclaration du ministre de l’Industrie.   Alors wait and see  en attendant la décision qui sera prise aujourd’hui.   Pour rappel, l’importation des véhicules de mois de trois ans, sorte de serpent de mer qui revient à l’approche du débat parlementaire sur la loi de finance est bloqué depuis plusieurs années par le Gouvernement pour assurer le monopole aux importateurs des véhicules neufs.  Et c’est Noureddine Bedoui, dans un geste populiste, destiné à calmer la rue qui grondait sous l’impulsion du Hirak, qui avait rétabli la mesure en la faisant adopter par le parlement actuel.

H.Khellifi   

Dernière modification le samedi, 17 octobre 2020 21:03
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85