Le wali d’Oran et l’enseignante

Excès de zèle

22 Oct 2020
568 fois

« Les tables datent de la période de colonisation ». Cette phrase lancée par une enseignante dans le but évident de sensibiliser le wali d’Oran sur le manque de moyens dont souffre l’école n’a pas plu au commis de l’Etat. Ne retenant pas son irritation, le wali a tenté de « recadrer » la malheureuse enseignante, faisant une fixation sur une formulation que les Algériens ont pris l’habitude d’utiliser pour décrire des états des lieux délabrés. Elle est sûrement exagérée, mais la formule telle qu’elle est conçue par les Algériens à travers l’ensemble du pays ne comporte aucune allusion nostalgique à une période révolue à jamais. Loin de là, il s’agit d’un réflexe spontané pour désigner des situations dépassées par le temps. Le wali n’aurait jamais dû s’offusquer de la sorte, perdant son sang froid devant les caméras de la télévision. Tournant le dos à l’enseignante, il est sorti de la classe, sans se rendre compte que son attitude allait faire le tour des réseaux sociaux et susciter la désapprobation de la majorité des internautes. L’idéal aurait été qu’il fasse preuve de pédagogie, en écoutant la dame au lieu de se mettre en colère dans un comportement, qui nous rappelle, les sorties médiatiques hasardeuses de certains désormais ex-walis, dont l’excès de zèle ne les a pas épargnés du limogeage. Il a certes le droit de juger l’expression « du temps de la colonisation » inappropriée. Mais sa mission première n’était pas de corriger une maladresse langagière, que l’on ne peut en aucun cas cataloguer dans le registre de la mauvaise foi. Il était plutôt chargé de voir dans quelles conditions allaient être accueillis les enfants du peuple et l’état des établissements scolaires. En sa qualité d’autorité, il aurait dû se consacrer à l’essentiel au lieu de s’emporter comme il l’a fait.

 M.M  

Évaluer cet élément
(2 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85