Le ministère de la Santé répond à la saturation des hôpitaux

Mobilisation de 1800 lits supplémentaires

19 Nov 2020
447 fois

Le ministère de la santé a mobilisé 1800 lits supplémentaires dans les hôpitaux pour accueillir les malades atteints du coronavirus, a indiqué hier le président de la fondation nationale pour la promotion de la santé et du développement de la recherche en Algérie, le Professeur Mostefa Khiati. S'exprimant sur les ondes de la radio nationale, en sa qualité de cadre au ministère où il occupait le poste de directeur central chargé de la formation, son intervention fait suite aux multiples signes de détresse émis par de nombreux médecins, déplorant la saturation des hôpitaux au niveau des villes enregistrant un nombre élevé des contaminations journalières. Pour la seule journée du 17 novembre, Alger a recensé 217 cas confirmés de coronavirus. Le 12 novembre dernier, le directeur général des services de santé et de la réforme hospitalière au ministère de la Santé est monté au créneau, après la controverse provoquée par les chapiteaux implantés dans l’EPH Djilali Belkhenchir de Birtraria, pour rejeter toutes les informations faisant état d’un manque de places au niveau des hôpitaux algérois. Selon lui, ce qui s’est passé à Birtraria ne peut être que « le résultat d’un problème organisationnel ». Pour la directrice de l’établissement en question, les chapiteaux installés depuis mars « étaient indispensables et servaient à recevoir les malades en détresse respiratoire qui n’avaient pas pu se faire admettre ailleurs, faute de places disponibles ». En annonçant mobilisation de 1800 lits supplémentaires, sans préciser cependant les wilayas concernées, le ministère de la Santé n’aura fait que confirmer les dires de la directrice de l’EPH de Birtraria, après avoir nié toute carence au niveau des hôpitaux ! Abordant la recrudescence des cas de contamination à la Covid-19 enregistrés en Algérie depuis le début du mois de novembre, Mostefa Khiati a estimé qu’elle était prévisible après la rentrée sociale. Le même responsable a souligné par ailleurs que la hausse des contaminations enregistrée dans certaines wilayas de l’Est est due à la forte densité démographique. Contacté par la radio Algérie International, le ministre de l’Industrie pharmaceutique a tenu à indiquer le même jour, que la disponibilité de l’oxygène médical ne pose aucun problème. « La quantité produite cumulée des trois opérateurs en la matière offre une quantité jusque-là satisfaisante», a-t-il soutenu. « Linde Gaz, Air Liquide et Calgaz Algérie, produisent 320.000 litres d’oxygène chaque jour », a déclaré Lotfi Benbahmed en réponse à la polémique qui fait fureur sur les réseaux sociaux. Les bruits incessants faisant état d’une grave pénurie d’oxygène médical au niveau de certaines structures hospitalières n’étaient-ils que de simples rumeurs ? Que dire alors de ces hôpitaux qui ont dû solliciter le concours de particuliers ?

Mohamed M

Dernière modification le mercredi, 18 novembre 2020 21:16
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85