Les contaminations poursuivent leur hausse

La spirale infernale

19 Nov 2020
490 fois

Les contaminations au coronavirus poursuivent inexorablement la tendance haussière amorcée depuis trois semaines. L’Algérie a enregistré 1038 nouveaux cas confirmés de coronavirus durant les dernières 24 heures, a annoncé hier, le porte-parole du comité scientifique de suivi de l’évolution de l’épidémie, lors du point de presse quotidien consacré à la situation sanitaire exceptionnelle. Ainsi, la barre symbolique des 1 000 cas est franchie pour la seconde fois consécutive. Après les 1002 cas recensés la veille, le bilan est encore monté hier avec 36 nouveaux cas. En plus des contaminations, l’Algérie a enregistré 20 décès en 24 heures, alors que 43 patients se trouvent en réanimation. Une situation alarmante à tous les niveaux, qui a fait réagir le ministère de la Santé et le ministère de l’Industrie pharmaceutique, sans qu’ils n’admettent cependant les carences soulevées par des nombreux praticiens. Pourtant, le moment est tout indiqué pour que les autorités et à leur tête le Premier ministre revoient en détail toute la stratégie mise en place pour lutter contre l’épidémie, afin de corriger les dysfonctionnements relevés par les personnels soignants, qui continuent de payer le prix fort à une « guerre » où ils risquent de laisser leur vie. Expliquant hier la recrudescence du nombre des contaminations dans certaines wilayas de la région Est, le professeur Mostefa Khiati a estimé qu’elle est en partie causée par la forte densité démographique. Pour la journée de mardi a titre d’exemple, M’sila a enregistré 42 cas, Béjaïa et Constantine 34 cas chacune, Jijel 32 cas, Sétif 27 cas, Annaba 20 ca et Souk Ahras 18 cas. Si la hausse des contaminations se poursuit malgré les récentes restrictions décidées par le gouvernement, l’Algérie sera-t-elle obligée de réinstaurer le confinement total ? La question a été abordée par les experts en santé publique, et tous ont répondu à l’unanimité qu’il est encore prématuré pour juger de leur efficacité et leur impact sur la situation épidémiologique. En attendant, l’Etat est appelé à marquer sa présence sur le terrain pour assurer un contrôle rigoureux du respect des mesures préventives par les citoyens. Sans un suivi strict de la part des autorités locales et des services concernés, il est peu probable que le confinement partiel imposé à 32 wilayas n’atteigne son objectif, au moment où l’Algérie accuse un grand déficit en ce qui concerne les tests de dépistage, alors que les tarifs des tests PCR appliqués par les laboratoires privés sont hors de portée pour la majorité des Algériens.

Mohamed Mebarki

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85