Campagne contre le vaccin Spoutnik5

Des islamistes le déclarent non « Halal » !

12 Jan 2021
615 fois

Au moment où les autorités ont lancé, depuis samedi passé, une campagne de sensibilisation en faveur de la vaccination contre la Covid-19, on assiste sur les réseaux sociaux à une contre campagne orchestrée par certains illuminés, selon lesquels le vaccin russe Spoutnik5, choisi par l'Algérie, n'est pas "Halal" par ce que "fabriqué en Russie par des communistes"(Sic). Face à cette croisade anti -vaccin orchestrée par des « Chouyoukhs » du Golfe et largement relayée en Algérie, l’Autorité scientifique en Algérie, par la voix du Pr. Djamel Fourar, est vite montée au créneau pour remettre les pendules à l’heure face à cette forme de propos qui alimentent le « complotisme » ambiant. Invité hier à la radio nationale, le Pr. Fourar a dénoncé des " rumeurs malveillantes et mensongères ", " il n’y a rien de tout cela ", dément-il, indiquant que l’Algérie a choisi le meilleur vaccin. Parlant du protocole vaccinal, le Pr. Fourar a expliqué : "chaque citoyen qui a pris une première dose prendra une deuxième dose du même vaccin, il est impensable que nous jouions avec la santé du citoyen". Ce vaccin, comme tout autre vaccin, "a des effets secondaires comme la fièvre, la fatigue, la douleur au niveau du point de piqure, mais ils disparaissent après quelques heures", précise le Pr. Fourar qui rassure aussi sur les capacités logistiques de stockage du vaccin. "L’Algérie possède la logistique pour conserver le vaccin à la bonne température, l'Institut Pasteur Algérie (IPA) conservera 500.000 doses", insiste le porte- parole du Comité scientifique en charge du suivi de la Covid. Celui-ci est revenu à la charge sur les rumeurs anti vaccinales pour demander aux autorités religieuses nationales de réagir et de défendre la vaccination qui, rappelle-t-il, " est le seul moyen contre le virus ". Djelloul Hadjam, président de la Coordination des Imams, est un des premiers à réagir à cette campagne anti-vaccination en la dénonçant implicitement, tout en demandant aux responsables du ministère de la Santé de " révéler la composante chimique du vaccin ". " Il faut faire la lumière sur la composition du vaccin et combattre les arguments de ceux qui prétendent qu’il est contraire aux prescriptions de l’Islam ", fait valoir Djelloul Hadjam qui appelle d’autres personnalités religieuses à s’exprimer. Ce dernier informe d’ailleurs : " On a demandé au Comité scientifique de prendre en considération les spécificités du peuple algérien, lors de l’achat du vaccin, afin de lever toutes les réticences des citoyens à se faire vacciner ". Il s’agit donc pour les pouvoirs publics (autorités médicales et religieuses) de passer sans plus tarder à la contre–offensive, pour contrer ces rumeurs susceptibles de plomber la campagne vaccinale qui est la seule lueur de lumière face à " Ce virus qui nous rend fous ", selon le titre du livre du philosophe Bernard Henri Levy.

H.Khellifi  

Dernière modification le lundi, 11 janvier 2021 20:49
Évaluer cet élément
(4 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85