Débit Internet

Les promesses de Brahim Boumzar

13 Jan 2021
236 fois

Le système de câble sous-marin à fibre optique Orval/Alval, reliant le réseau de télécommunications national, à partir d’Oran et d’Alger, au réseau européen, au niveau de la ville de Valence en Espagne, est en exploitation « effective » depuis le 31 décembre, a annoncé hier le ministre de la Poste et des Télécommunications. ‘‘Le retard dans le lancement effectif de ce système, par le passé, était dû à des contraintes d’ordre juridique, financier, administratif et technique’’, a indiqué Brahim Boumzar, dont les propos ont été repris par l’APS. « Nous allons augmenter le débit internet minimum (actuellement 2 Mégas). L’objectif à court terme est d’arriver à un débit minimum de 4 à 8 mégas pour que le citoyen puisse accéder à des services à valeur ajoutée comme la VOD (Video On Demande) et la vidéo haute définition », a-t-il fait savoir. Sollicité afin d’explique les causes de la lenteur du débit, dont se plaignent la majorité des Algériens, le ministre a dit « comprendre les désagréments causés aux consommateurs », rassurant que tous les moyens ont été mobilisés pour améliorer la situation le débit. « Nous avons mis tous les moyens pour régler cette situation à travers la modernisation, en cours, des infrastructures du secteur des TIC », a-t-il souligné, rappelant à cet égard, les actions majeures entreprises par l’Algérie, dont la consolidation de la bande passante internationale avec la mise en service, fin 2020, du câble sous-marin en fibre optique Orval /Alval, d’une capacité pouvant atteindre les 40 Térabits, soit près de 20 fois les besoins actuels du pays, en plus des 3 autres liaisons sous-marines, déjà, en exploitation. Selon le ministre, Algérie Télécom œuvre à finaliser la mise à niveau et modernisation du réseau de transport et d’une autre couche du réseau appelée réseau métro (Réseau d’agrégation Métro-Ethernet), sous-dimensionné, par le passé, pour pouvoir supporter les services à très haut débit, en plus du raccordement, entre-elles, des différentes communes, agglomérations secondaires et localités de plus de 1.000 habitants à ce réseau. Toujours selon Brahim Boumzar, cet objectif a été atteint à 100% à Alger, 58% à Constantine, 75% à Sétif et 55% à Oran ! « Nous avons, jusqu’au 31 décembre 2020, fait basculer vers le FTTX plus de 203.600 abonnés et nous allons accélérer la cadence en 2021 pour connecter le maximum de 700.00 d’abonnés restants vers la nouvelle technologie », a-t-il promis, en énumérant une série d’opérations techniques, qui ne veulent absolument rien dire pour le citoyen ordinaire. Celui-ci n’arrive toujours pas à comprendre comment la Lettonie, la Lituanie ou Madagascar, à titre d’exemple, qui sont loin d’être considérés comme des pays à haute potentialité économique, sont arrivés à avoir un très bon débit de connexion, alors qu’en Algérie, la réalité d’Internet demeure problématique en dépit des milliards qui y ont été investis. Selon les statistiques de la Banque mondiale, l’Algérie est toujours classée loin derrière la Tunisie, le Maroc, l’Afrique du Sud ; le Kenya et bien sûr Madagascar. Comparé à ses voisins, l’Algérie est très en retard, et les causes sont à chercher au-delà des aspects matériels et techniques.

M.M

Dernière modification le mardi, 12 janvier 2021 21:03
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85