Corruption dans la sphère politique

Benabdeslam en rajoute une couche

13 Jan 2021
556 fois

Après les révélations faites par le sulfureux député et néanmoins ex-vice-président de l’Assemblée Populaire Nationale (APN) sur le marchandage des positions sur les listes électorales du FLN, voilà qu’un autre chef de parti en rajoute une couche. Le président du front de l’Algérie nouvelle parle, en effet, de candidats aux élections législatives de mai 2017 qui ont recouru à des procédures immorales pour avoir les faveurs des électeurs et ainsi se faire élire à la chambre basse du parlement. Djamal Benabdeslam a cité, à l’occasion d’une conférence de presse, le cas de candidats qui ont recouru à des toxicomanes à l’effet d’animer leurs campagnes électorales, notamment dans leurs quartiers. Une « contribution» bien entendue chèrement monnayée par ces désœuvrés et ces laissés-pour-compte qui se voient, ainsi, approvisionnés en toutes sortes de drogues et de psychotropes. Et à l’ex-bras droit du Cheikh Djaballah, du temps où celui-ci était à la tête du mouvement Nahda avant d’en être dépossédé dans les conditions que l’on sait, de parler d’autres procédures d’appâts des électeurs de la part de ces candidats sans scrupules. Ces derniers, selon Benabdeslam, n’hésitaient pas à acheter des voix d’électeurs en contrepartie de bidons d’huile de table et de sachets de sucre. Pour rappel, l’ancien député et cadre du FLN, Baha-Eddine Tliba, lors de sa comparution en appel à la cour d’Alger pour répondre aux chefs d’inculpation de “blanchiment d’argent, infraction à la réglementation de change et des mouvements des capitaux», a affirmé avoir déposé plainte contre les fils de Djamal Ould Abbes en mars 2017 pour tentative de chantage parce qu’ils lui ont demandé 7 milliards de centimes pour conduire la liste du FLN à Annaba, selon ses dires. «La veille, j’avais appelé le coordinateur des services de sécurité, Bachir Tartag, pour l’informer, et c’est lui qui m’a demandé de rester en contact avec eux pour que les enquêteurs les filment et enregistrent les conversations échangées», a-t-il ajouté.

A.K.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85