Chauffage scolaire

260 milliards pour chauffer les écoles

06 Fév 2021
116 fois

Le ministre de l’Intérieur, des collectivités locales et de l’aménagement du territoire, Kamel Beldjoud, a annoncé avant-hier à Alger l’octroi d’aides financières à hauteur de 2,6 milliards de dinars en faveur des écoles primaires pour l’installation du système de chauffage central ou l’équipement en appareils de chauffage au gaz propane dans plusieurs wilayas. Répondant à la question du sénateur Ahmed Bouziane sur l’initiative de substitution du gaz propane au mazout dans le chauffage au niveau des écoles primaires, M. Beldjoud a souligné que « par souci de garantir un chauffage scolaire constant et régulier, plusieurs wilayas ont bénéficié d’aides financières pour l’installation du système de chauffage central et au gaz propane pour les écoles non raccordées au gaz de ville, notamment celles situées dans les régions rurales, montagneuses ou isolées, dans une démarche visant à limiter, voire éradiquer l’utilisation de produits inflammables dans le chauffage, en particulier le mazout dont la combustion dégage des gaz polluants et toxiques ». Lors de cette séance plénière du Conseil de la Nation présidée par Salah Goudjil, président par intérim du Conseil, M. Beldjoud a rappelé que « 19.742 écoles sont dotées d’appareils de chauffage au niveau national, dont 8.292 raccordées au gaz naturel et 2.223 au gaz propane », ajoutant que « 1.719 écoles adoptent le système de chauffage électrique, 4.866 autres le chauffage central et 2.642 utilisent le mazout ». « 74 écoles ont été dotées de l’énergie solaire, ce qui porte le nombre global des établissements scolaires dotés de l’énergie solaire à l’échelle nationale à 422 établissements », a-t-il fait savoir. Le même responsable n’a pas manqué l’occasion pour affirmer que son département ministériel « mène une stratégie bien ficelée de transition énergétique au niveau local face au gaspillage et à la consommation excessive, en utilisant les énergies renouvelables et en réduisant la consommation de l’énergie causant des émissions de gaz toxiques à effet de serre ». « Un programme d’action a été mis en place pour remplacer les lampes au mercure par des lampes économiques efficaces, ce qui permet de réduire considérablement la consommation d’énergie au niveau des écoles et des bâtiments administratifs ». Cette séance a été une opportunité au cours de laquelle M. Beldjoud a indiqué que l’Etat a alloué cette année « 26 milliards de dinars à la restauration scolaire, en plus des contributions budgétaires locales de 3,3 milliards de dinars, ce qui permet de nourrir plus de 3,9 millions d’élèves, soit 77 % du total des élèves de la République ». Compte tenu de l’«importance» du parc national des structures scolaires qui comptent 19.807 écoles primaires - selon le ministre - les services du ministère ont renforcé les ressources humaines qualifiées des communes conformément à des contrats d’insertion professionnelle pour assurer le bon fonctionnement de ces écoles et cantines scolaires. Ainsi, il y a eu « plus de 11.000 cantines recensées et 50.000 agents pour les écoles et plus de 6.500 chauffeurs de bus de transport scolaire », sachant que les autorités concernées ont mis en service « 1348 » cellules de suivi au niveau des communes pour suivre les opérations d’entretien et d’intervention pour faire fonctionner et fournir régulièrement les chauffages dans les écoles primaires pendant la saison hivernale. Evoquant le dossier des zones d’ombre, M. Beldjoud a rappelé les instructions du Président de la République à cet égard qui étaient, selon lui : « claires et nous avons travaillé pour les mettre en œuvre sur le terrain ». Concernant la question relative au sort des dix wilayas déléguées concernées par la promotion après l’expiration des délais fixés par la date limite de mise en œuvre au plus tard le 31 décembre 2020, le ministre de l’Intérieur a affirmé dans sa réponse à la question du membre du Conseil, Abdelkader Djeddai, qu’ « il est clair que toutes les conditions sont réunies pour la promotion des circonscriptions administratives concernées par la promotion en wilayas déléguées, cependant, les conditions sanitaires particulières que connaît le pays du fait de la pandémie du nouveau coronavirus, à l’instar du reste du monde, ont eu un impact négatif sur le déroulement de l’opération, ce qui a empêché l’achèvement des procédures liées à l’installation de ces nouvelles wilayas ». 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85