Routiers marocains tués au Mali

Les Affidés du roi accusent l’Algérie

14 Sep 2021
364 fois

Décidemment, tous les prétextes sont bons pour s’attaquer à l’Algérie. Une attitude et un comportement qui ont tendance à devenir une tradition chez les médias marocains, dont le rôle est d’entretenir une propagande taillée sur mesure selon les tribulations d’un Makhzen embourbé dans d’inextricables problèmes de tout ordre. Le moindre événement est saisi ainsi au vol, pour servir une hystérie anti-algérienne aussi bien méchante que ridicule. Il s’agit d’une série, qui n’en finit pas, dont la finalité est de détourner l’opinion publique marocaine des ses problèmes réels. A chaque fois, les courtisans du palais royal s’accrochent à un fait pour évoquer l’Algérie, en suggérant que tous les malheurs de la monarchie prennent leur source de ce pays. Mais que s’agit-il ? Cette fois, c’est il s’agit de l’assassinat de deux ressortissants marocains au Mali par un groupe terroriste, qui est utilisé pour jeter la responsabilité sur l’Algérie. L’attentat en question a eu lieu samedi dernier, à 300 kilomètres de Bamako, selon des sources concordantes. Trois routiers marocains sont tombés dans une embuscade. Deux sont morts et le troisième a été blessé. Tout indique qu’il s’agit d’un acte terroriste, dans un pays qui vit une insécurité chronique depuis au moins une dizaine d’années. Instable sur le plan politique et très vulnérable sur le plan économique, le Mali est en train de s’enliser dans une situation chaotique proche de celle qu’a vécue et que vit encore l’Afghanistan. Les chancelleries occidentales accréditées à Bamako, les correspondants des médias internationaux se trouvant au Mali, bien informés n’ont pas tardé à évoquer une scène hélas courante dans ce pays, devenue une véritable poudrière, sauf les médias sous-traitants du Makhzen, qui, eux, n’ont pas raté cette occasion pour accuser l’Algérie. L’insertion du président de la fédération marocaine du transport est en ce sens symptomatique. Cet individu, illustre inconnu au demeurant, lie l’attaque à la décision de l’Algérie de rompre ses relations diplomatiques avec le Maroc. Le même individu, dont les propos sont relayés par le site 360.m accuse carrément l’Algérie et le front Polisario d’être les commanditaires de cette attaque. « J’accuse l’Algérie et sa marionnette le Polisario d’être responsables de cette attaque terroriste lâche et abominable visant les conducteurs de camions marocains », a-t-il avancé, donnant l’impression de répéter par cœur une leçon bien apprise. Selon lui, les commanditaires de l’attaque « tentent ainsi d’intimider les transporteurs marocains et de les pousser à renoncer à desservir l’Afrique subsaharienne, au moment où la zone de libre-échange continentale africaine est en train de se mettre en place ». Un montage de toutes pièces et une grossière manipulation à laquelle les autorités algériennes n’ont pas daigné répondre. De la désinformation hallucinante. Et c’est le moins que l’on puisse dire.

 M.M

Évaluer cet élément
(2 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85