Récupéré par les domaines en 2011 

Mainmise sur le fortin de la Caroube de nouveau

12 Juil 2017
373 fois

L’un des deux fortins dont dispose Annaba, implantés tous deux sur le littoral la côte Nord/Ouest de la Coquette, et classés monuments universels, est aujourd’hui de nouveau à l’abandon. Il s’agit de celui dominant la plage de la Caroube. Il  est devenu un repaire de pirates car, il est aux mains de bandes de voyous, notamment celles spécialisées dans la prostitution. Pis encore, de nouvelles bicoques ont vu le jour donnant au site une image des plus ternes. Aujourd’hui, il est difficile pour les amoureux de la nature et les pêcheurs à la ligne d’y accéder. D’abord, la zone boisée qui l’entoure est outrageusement polluée par des déchets de toues sortes surtout des bouteilles et des cannettes de boissons alcoolisées. Les abords du fortine sont plus accessibles en raison du climat d’insécurité qui y règne. Ce monument, qui donne d’ailleurs l’allure d’un coin plutôt sordide, est actuellement dans un état le moins que l’on puisse dire, chaotique et qu’une opération pour rénovation s’impose. Sur place, on constate au grand jour que cet espace a été détourné de sa vocation première et qui plus est dénaturé sombrant peu à peu dans une déliquescence aux énormes conséquences, qui se répercuteront sur l’ensemble de la société Annabie. Durant la nuit, signalent des habitants, la loi de l’omerta est imposée sur ces lieux, qui se transforment au fil des heures, en un véritable casino et dont les soirées chaudes, un peu trop chaudes, sont animées. A rappeler que ce fortin au même titre que celui du Belvédère, ont été récupérés par la direction des Domaines de Annaba depuis 2011 déjà. Si celui de belvédère a été restitué par voie de justice, celui de la Caroube a nécessité le recasement de plusieurs familles qui occupaient les lieux et les environs immédiats du site. Celui du Belvédère, qui se trouve dans un état lamentable, est géré par la direction de la Jeunesse et des sports, alors que celui de la Caroube a été laissé aux aléas du temps et des personnes… Construit en 1862, du coté du golf de la Caroube, ce lieu historique, est classé, au même titre que celui du belvédère, comme « monument historique ».  

B. Salah-Eddine

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85