Jet-skis trop près du rivage

Des baigneurs tirent la sonnette d’alarme

01 Aoû 2017
882 fois

Au lendemain de l’accident qui a causé la mort d’un homme, 43 ans, heurté jeudi passé par un jet-ski à la plage la Caroube et qui a endeuillé toute une famille, les estivants qui ont pris d’assaut tôt la matinée de vendredi dernier la plage Saint Cloud ont été surpris de voir des jet-skis traverser de long en large la mer sans être inquiétés. “C’est incroyable ! Pourtant avant-hier on a signalé un accident mortel causé par un jet-ski à la plage la Caroube. Comment se fait-il que ces véhicules de mer continuent à braver au su et au vu de tout le monde les lois de la République ? Regardez-bien le danger que courent les baigneurs en général et les enfants en particulier devant ces petits engins puissants presque incontrôlables à cause de la vitesse qu’ils peuvent atteindre jusqu’à 100km/h », s’est demandé un sexagénaire qui se rappelle d’un accident similaire il y a quelques années, lequel est resté gravé à jamais dans sa mémoire. Pour rappel, cette victime, 43 ans, répondant aux initiales de B.K et habitant la cité Didouche Mourad ex-Lauriers roses plus exactement au niveau du bâtiment CRS et qui était accompagnée de sa petite famille a été heurtée de plein fouet par un jet-ski. Selon un témoin oculaire qui habite au niveau de cette plage, théâtre du drame, le défunt a été conduit à la morgue vers 23 heures. Celui-ci se demande aussi pourquoi les jets-skis continuent à circuler à quelques mètres de la plage au moment où les gens prennent leurs bains de soleil. La vie de ces gens-là est en danger tant que les responsables ne réalisent pas pour mettre fin à cette anarchie. Enfin, ce riverain s’est dit étonné de voir quelques 41 embarcations de fortune et de hors-bords continuer au vu et au su de tout le monde d’accoster au bord de la plage la Caroube malgré l’interdiction décidée par l’APC. « Où sont passés les responsables en charge pour interdire aux propriétaires de ces engins d’accoster ? », s’est-il interrogé avec stupéfaction.

Nejmedine Zéroug

Dernière modification le lundi, 31 juillet 2017 19:53
Évaluer cet élément
(3 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85