Cybercriminalité

Une page Facebook bloquée et une plainte déposée

12 Aoû 2017
214 fois

Une page Facebook très populaire à Annaba a été sévèrement recadrée par la direction du Réseau social suite à des centaines de protestations des internautes. Ces derniers ont exprimé leur refus face aux publications de cette page jugées « incitatrices à la haine et la violence envers le corps médical et paramédical », explique un membre du Syndicat des médecins résidents, exerçant au CHU de Annaba. Des médecins et résidents en médecine se sont mobilisés auprès des responsables de la sûreté de Annaba et des Renseignements généraux afin de mettre fin aux agissements des administrateurs de la page en question. « Nous avons transmis la colère du personnel de la santé et leur inquiétude aux autorités compétentes. Ces derniers ont reçu favorablement notre requête et ont promis d’agir en conséquence », ajoute notre interlocuteur. L’Ordre des médecins de la wilaya de Annaba a, de son côté, porté une plainte contre les responsables des publications de la discorde. « Avec la recrudescence de la violence en milieu hospitalier il faut agir vite et fort. Autrement, la situation risque de ne plus être maitrisable et les employés des établissements sanitaires auront à affronter la violence des délinquants », estime un médecin libéral qui a confié avoir quitté le secteur public rien que « parce que l’ambiance y est devenue de plus en plus hostile ». En parallèle, une pétition est en train d’être signée par les professionnels de la santé afin de renforcer l’appel à l’assainissement de ce secteur exposé à une violence ordinaire. A rappeler que la semaine passée, un groupe de délinquants a pris en assaut les Services d’urgences gynécologiques de l’hôpital « Abdallah Nouaouria » à El-Bouni. Des infirmières ont été littéralement agressées et des agents de sécurité malmenés. Le motif invoqué par les agresseurs est une supposée maltraitance de leur parente, pensionnaire du service. La Chef de service, présente durant l’épisode, a été insultée et menacée par les mêmes personnes. A se demander où va le secteur de la santé avec une pareille impunité et un aussi profond incivisme de la part d’une population qui profite, pourtant, des services de leurs victimes.

Zarrougui Abdelhak

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85