APC

Le maire sortant brigue un deuxième mandat

26 Oct 2017
481 fois

Le maire sortant de l’APC d’Annaba va se présenter aux prochaines élections communales pour un deuxième mandat, à la tête des 43 candidats pressentis par le FLN, pour occuper la mairie si les urnes leur sont favorables le 23 novembre prochain. Ce choix de reconduire Farid Merabet pour un deuxième mandat est justifié par ses résultats à la tête de l’APC durant les 5 dernières années.  Durant ce mandat, le maire sortant a pu mettre en pratique son programme de développement de la commune à travers plusieurs projets d’envergure notable. La nouvelle DRAG communale par exemple, qu’il avait pu inscrire dans les projets d’intérêt national et qui, mise en fonction, avait mis fin à des années de calvaire pour les usagers des services de l’état civil. Mais son plus grand chantier a été Annaba et son réaménagement urbain à travers tous ses quartiers. Bitume, trottoirs, éclairage public, réseaux divers, lutte contre les constructions illicites et le marché informel, dans la mesure de ses prérogatives. Il a pu donner un autre visage à la 4ème ville du pays et assurer un meilleur cadre de vie à ses concitoyens. Pour ceux qui en doutent, alors qu’ils foulent de leurs pieds les réalisations en question ou en bénéficient, ceux qui s’aveuglent eux-même en l’accusant de « n’avoir rien fait », il existe des archives de ce quotidien et d’autres qui rapportent fidèlement ce qu’était Annaba avant son passage. En parler n’est que justice pour quelqu’un qui jusqu’à aujourd’hui, s’était engagé à remplir sa mission au détriment de sa vie familiale, suivant sur le terrain tous les projets, présent sur tous les chantiers et faisant face à la résistance de ceux qui avaient fait de la commune d’Annaba, un fonds de commerce pour leurs rapines. Un autre front qu’il avait dû affronter au début de son mandat et qui lui avait valu d’être la cible de véritables cabales, y compris d’élus de son propre parti. Il n’y a aucune amitié ni complaisance dans ces propos. C’est la vérité, celle que l’on peut voir, celle de l’amélioration du cadre de vie que les Annabis ont toujours souhaitée mais jamais vu depuis des années. Des années de laxisme et de laisser-aller qui ont vu une génération venir au monde, et grandir sans connaître de trottoirs et sans savoir à quoi ils pouvaient servir ! Ceux qui aiment véritablement Annaba n’ont pas besoin d’autre chose que de cette amélioration constante et de la continuité de ce programme. Ceux qui escomptent d’un maire qu’il leur dispense des faveurs et des subventions, sont ceux-là mêmes qui ont empêché tout développement, hormis celui de leurs intérêts propres. Aussi, briguer un deuxième mandat pour le maire sortant s’inscrit dans la logique d’un bilan positif pour un élu, comme dans la continuité d’un programme qui a donné des résultats positifs mais reste encore en cours.

Ammar Nadir

Dernière modification le mercredi, 25 octobre 2017 20:40
Évaluer cet élément
(2 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85