Prévention contre le cancer du sein

Les sages-femmes battent campagne

28 Oct 2017
540 fois

Hier matin la bibliothèque Berkane Slimane, du Palais de la Culture a connu une grande animation entrant dans le cadre de la session Octobre Rose. Les sages femmes étaient à l’honneur depuis la veille. Leur campagne de sensibilisation a  donné l’occasion au Directeur Général du CHU M. Bensaid Nabil de leur formuler des encouragements et des souhaits de réussite  pour que leur initiative trouve un écho au sein de la gent féminine. C’est en présence du P/APW, du Directeur de wilaya de la Santé et du  Chef du Personnel du CHU M. Derradji que le DG a tenu à marquer par sa présence ces deux journées qui ont été exploitées  par  des docteurs pour animer des conférences se rapportant au cancer du sein. La veille, jeudi matin avait débuté une campagne de sensibilisation contre le cancer du sein organisée de concert par le CHU de Annaba, le Syndicat des sages-femmes et le Centre Anti Cancer. Mme Bouacida Salima la présidente du syndicat était entourée de femmes venues s’informer sur les moyens et les méthodes utilisées pour déceler cette grave maladie. Ainsi, Mlle Touaref Fatma Zohra, sage-femme au CHU de Annaba,  nous apprend que le nombre de nouveaux cas enregistrés cette année est de 337, un chiffre alarmant car peu de femmes  pratiquent l’autopalpation pour éviter cette maladie et profiter ainsi d’un traitement précoce qui éviterait de lourdes conséquences. On apprend qu’une femme sur 10 peut contracter le cancer du sein. On a même eu affaire à des adolescentes qui s’adonnaient sans doute à des pilules contraceptives, d’où un surplus hormonal. Pour les hommes les risques sont de 1 pour 1000, ce qui veut dire que le cancer du sein n’est pas uniquement une maladie féminine. Mme Zerzouri, une autre sage- femme nous demande d’inviter les femmes quel que soit leur âge à prendre des précautions  en particulier lorsqu’on est sujet au stress, à l’obésité (le risque est double) mais aussi celles qui n’allaitent pas leurs bébés.Ainsi des cas  ont été enregistrés de 10% avant 40 ans, 25% avant 50 ans et le reste après l’âge de 60 ans. De plus, l’usage du tabac, la prise d’alcool, la pollution, sont aussi des facteurs pouvant provoquer cette maladie. Quelles  sont les dispositions à prendre pour déceler précocement cette maladie qui emporte de nombreuses femmes? Il suffit de pratiquer  l’autopalpation des seins qui est une technique de dépistage en vogue dans les années 1960-1990. Elle fait partie de l’examen gynécologique annuel que devrait pratiquer toute femme à partir de la puberté. Lors de la palpation, la suspicion se fait à partir d’un  nodule que l’on peut détecter de 1 cm de diamètre environ. L’irrégularité peut ne pas être douloureuse, mais toute anomalie récente doit particulièrement attirer l’attention de la patiente et de son médecin. Parmi ces irrégularités que la patiente peut surveiller elle-même on retiendra une fossette ou une ride creusant la surface du sein avec un aspect de peau d’orange, une déformation du mamelon, le rétractant vers l’intérieur, un aspect eczémateux du mamelon qui devient rouge, croûteux ou érodé, un écoulement mamelonnaire, surtout s’il est sanglant ou noirâtre. La constatation de l’un de ces signes doit amener à une consultation médicale rapidement pour ne pas dire d’urgence. Cet auto examen se fait à partir de 20 ans, 7 à 10 jours après le cycle menstruel et un examen clinique une fois par an, pour les femmes à risque également 7 à 10 jours après le cycle et pratiquer un examen médical deux fois par an, suivi par d’une mammographie annuelle dès l’âge de 30 ans. Concernant les femmes ménopausées on s’auto palpera le 1er de chaque mois et subir un examen médical clinique 1 fois par an et une mammographie 1 fois tous les 2 ans à partir de 50 ans.

Ahmed Chabi

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85