Festival national de la musique et de la chanson citadines

Ziad Gharsa enchante le public

27 Mai 2018
774 fois

Le chanteur tunisien Ziad Gharsa a enchanté le public dans la nuit de vendredi à hier avec des mélodies du patrimoine andalou authentique, en le régalant d’une interprétation magistrale d’airs populaires tunisiens et de chansons du malouf, à l’occasion de la soirée d’ouverture du Festival national de la musique et de la chanson citadines d’Annaba. Ziad Gharsa a offert au public une prestation artistique généreuse, à l’occasion d’une tournée dont la primauté a été accordée au Festival de musique et de la chanson citadines d’Annaba, avant de se rendre dans plusieurs autres wilayas du pays pour traduire la cohésion artistique existante entre le patrimoine culturel et artistique commun à l’Algérie et la Tunisie. Avec une touche particulière, cet artiste a transporté l’assistance en interprétant des chansons andalouses de sa composition, alliant le malouf tunisien et le haouzi algérien, telles que «Haramt Alik Nouâssi», «Wahad Loughziel», ‘’Wakfou labnet» et «Zed Ennabi». Face à un public conquis, composé notamment de familles Annabies, et reprenant en chœur ses chansons au milieu des youyous, l’artiste Ziad Gharsa a enchainé les chansons du terroir tunisien régalant une assistance ravie qui a dansé au rythme de «Ettarhouija» et «Ma sar makiassi yaâdjeb». La soirée inaugurale du Festival national de la musique et de la chanson citadine a vu également la participation de l’artiste M’barek Dakhla d’Annaba qui a interprété un bouquet de chansons malouf accompagnées par intermittence de danses présentées par les élèves de l’Ecole de musique et de danse classiques Hassan El Annabi ainsi que des chants religieux avec le mounchid Lazhar Razak. A l’occasion de l’ouverture de la 13ème édition de ce festival national, plusieurs artistes locaux ont été honorés, dont le chanteur Salah Karoum dans le genre malouf, Hassan Abdelli dans la chanson populaire et la famille du défunt Abdelaziz Zerrouk qui jouait au Oud et à la flûte. Parallèlement au Festival national de musique et de la chanson citadines, qui se poursuivra jusqu’au 31 mai en cours, 23 chanteurs et associations culturelles et artistiques versées dans le malouf, le chaâbi, le haouzi et l’andalou, en sus de chansons modernes, kabyles et chaoui, une caravane musicale sillonnera les communes de la wilaya d’Annaba pour animer des soirées artistiques et ce, à l’initiative du Commissariat du festival.Le Festival national de musique et de la chanson citadines est organisé dans la salle du théâtre Azzedine Medjoubi par le Commissariat du festival en coordination avec la direction de la culture de la wilaya et le théâtre régional d’Annaba. La cérémonie d’ouverture de cette manifestation a été marquée par la présence d’un nombreux public, des autorités de la wilaya et le chef de  cabinet au ministère de la Culture Ali Redjel, représentant à cette l’occasion, le ministre de la Culture.  

RC

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85