Drâa-Errich

1.430 logements, dont 712 sociaux, attribués

03 Jui 2019
465 fois

Ambiance de fête, hier, à Annaba. Et pour cause, plus d’un millier de familles rompent définitivement avec le statut de mal-logées. La joie  fut d’autant plus grande que l’heureux événement intervient la fin du mois sacré de Ramadhan. Ainsi, un nouveau quota de pas moins de 1.430 logements, dont 718 unités AADL a été attribué, lors d’une sympathique cérémonie à la salle de l’APW, présidée par le wali Toufik Mezhoud. C’est dans une ambiance bon enfant que cette cérémonie, a eu lieu, en présence des autorités civiles et militaires et à laquelle ont pris part les directeurs de l’habitat et de la construction, notamment. Intervenant à l’occasion, le chef de l’exécutif a souligné que cette opération sera suivie par la distribution d’ici la fin de l’année en cours de quelque 2.000 logements à la nouvelle ville de Drâa-Errich, en plus de 980 autres logements, implantés au niveau du nouveau pôle urbain Ain-Djebara. Il a rappelé à l’occasion que depuis janvier dernier, 1.300 logements ont été attribués aux familles nécessiteuses, un peu partout à travers les différentes communes de la wilaya. C’est incontestablement un regain de dynamisme qu’enregistre le secteur de l’habitat, à Annaba, a souligné Toufik mezhoud. Ainsi, à la veille de la fête d’Aïd El-Fitr, les autorités locales, ont procédé à l’attribution des clés au profit des postulants des logements AADL, programme 2001/2002, récemment réceptionnés au niveau d’un splendide site, implanté à la nouvelle ville de Drâa-Errich. Beaucoup de cadres du secteur estiment qu’à travers les logements AADL acquis, l’agence pour l’amélioration et le développement du logement, a réussi un double pari. Le premier, concerne la qualité de son produit considéré, à juste titre, comme le meilleur logement construit en Algérie depuis l’indépendance jusqu’à ce jour, et ce, selon un avis de spécialistes de l’urbanisme et de l’architecture, rencontrés sur les lieux. Outre l’esthétique, les logements AADL se caractérisent par une finition appréciable des travaux qui manquaient, il faut le souligner, terriblement aux promoteurs immobiliers. La compagnie chinoise de construction en est pour quelque chose, a reconnu le directeur de l’AADL.  Pour ce qui est des 712 unités de type social locatif de Drâa-Errich, le directeur de l’OPGI, dira quant à lui, qu’elles faisaient partie du quota des 7.000 logements destinés aux habitants du chef lieu de la commune d’Annaba. Nous apprenons à ce sujet que tous les bénéficiaires peuvent d’ores et déjà acquérir les contrats de location et les clés, même si cependant, les travaux d’aménagement de certaines cités d’habitation marquent un certain retard dans l’exécution des travaux. Les attributaires des ces quotas, qui se sont acquittés des frais afférents à l’appartement affecté avant le 31 mai, pourront retirer leurs clés sur les lieux mêmes de cette cité a partir d’hier. Le même responsable a rappelé que sur les 6.817 logements programmés au niveau de la nouvelle ville de Drâa-Errich, 3.308 unités ont été attribuées en quatre étapes. Il a souligné également la réception de 10 équipements, entre autres une sûreté urbaine, un groupement de gendarmerie et des infrastructures éducatives, administratives et sanitaires. Pour le directeur de l’habitat, Mâamar Boukhelfa, avec le peuplement de la nouvelle ville de Drâa-Errich, Annaba aura réussi un pari pas facile à concrétiser. La crise du logement avait été vécue, rappelle-t-on, dans toute sa dimension pour ne pas dire constituait le talon d’Achille de la wilaya, il y a seulement quelques années. Durant les années 2010, son parc étant vétuste à hauteur des 37.000 unités et la demande a atteint la barre des 70.000.  « Pour faire face à cette situation délicate, il a fallu mettre en place un plan spécial et arrêter des mécanismes exceptionnels tant du point du vue de l’envergure avérée des programmes que de l’effort de mobilisation du potentiel foncier urbanisable. Et finalement l’effort n’aura pas été vain et le programme injecté tous types de logements confondus s’élève à une capacité théorique de 77.000 unités pour 385,000 habitants, dont 55.000 unités pour 250.000 habitants à Drâa-Errich, 6.820 unités pour 34.000 habitants à Kalitoussa. » A souligné dans ce cadre Mâamar Boukhalfa. 

B. Salah-Eddine

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85