Les agresseurs de la jeune fille arrêtés

09 Jui 2019
570 fois

Une vidéo insupportable, atroce et d’une sauvagerie extrême avait ‘’crevé’’ la toile jeudi passé. On y distinguait deux jeunes chevauchant un scooter et agresser une jeune fille au niveau du quartier «Les Crêtes», dans le but de lui voler son sac à main qu’elle portait en bandoulière. Devant la résistance de la jeune fille à se laisser délester de son bien, le conducteur du scooter l’avait traîné plusieurs dizaines de mètres sur l’asphalte, peu soucieux de la voir subir de graves lésions ou même de mourir. Pour les internautes, il s’agissait d’une «tentative d’homicide volontaire avec préméditation et guet-apens». De quoi faire subir une lourde peine de prison aux deux jeunes gens âgés de 16 et 18 ans qui ont été rapidement identifiés grâce à une caméra de surveillance .Les deux voleurs ont été  appréhendés par les services de  police, de la BRI, de la 5ème Sûreté urbaine ainsi que d’autres policiers mobilisés pour la circonstance .  Originaires du quartier de Bouzaaroura et du centre-ville, les deux agresseurs n’ont pas tardé à être interpellés dans les heures qui ont suivi la diffusion de la vidéo. Le wali d’Annaba accompagné du directeur de wilaya de la santé et de la population M. Damèche Nacer, n’a pas attendu pour réagir et rendre visite à la jeune fille hospitalisée aux urgences médicales de l’hôpital Ibn Rochd. Tard dans la soirée d’avant-hier, M. Mezhoud s’était enquis de l’état de la victime qui porte des lésions notamment au dos et  à la hanche, tout en lui prodiguant des vœux de prompt rétablissement et surtout d’oublier cette mésaventure. Cette dernière devra suivre des séances chez un psychologue qui aura du mal à lui faire passer les effets du choc subi. Des bandes motorisées sèment la terreur dans les quartiers isolés pour s’en prendre aux jeunes filles afin de les délester de leurs téléphones portables, de bijoux et tout autre objet de valeur. Il faut aussi signaler le danger que représentent ces motos dont les conducteurs se faufilent entre les véhicules, n’hésitant pas à circuler dans les rues à sens unique, braver tous les interdits et ce dans une impunité qui ne dit pas son nom  et à faire de  la vitesse au mépris des passants. Dernièrement, deux journalistes ont été délestés de leurs téléphones portables avec tout le travail de plusieurs années qui s’y trouve enregistré ainsi que des photos prises lors des sorties publiques etc…            

Ahmed Chabi 

Dernière modification le dimanche, 09 juin 2019 15:21
Évaluer cet élément
(2 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85