La Coquette vit déjà au rythme méditerranéen

Ruée sur les plages

10 Jui 2019
247 fois

A une dizaine de jours de l’ouverture officielle de la saison estivale, prévue le 22 de juin soit le 1er jour de l’été, Annaba vit déjà au rythme méditerranéen. En effet, en ces temps caniculaires, qui perdurent depuis l’Aïd El-fitr, les 7 plages dont dispose le chef-lieu de la commune d’Annaba, ont été « submergées », par une présence importante de vacanciers.  Incontestablement, Annaba, la coquette, dispose de l’une des plus belles corniches d’Algérie. Des roches d’El-Katara, légendaires pour leur source d’eau pure et inépuisable et qui selon la légende, possède des vertus de guérison, à Ras-El-Hamra, un site balnéaire par excellence, en passant par les plages au sable doré de la Caroube,  Rezgui Rachid ex-Saint-Cloud, Rizi Amor ex-Chapuis et Toche belvédère et Ain-Achir, l’ambiance estivale bat son plein. Et si pendant la journée la baignade est le meilleur moyen de fuir la canicule, le soir est également un moment agréable au bord de la grande bleue. En effet, les féeriques plages de Annaba, célèbres les unes pour leurs kiosques à glace et les autres pour leurs restaurants où l’on déguste poissons et boissons les pieds dans l’eau, sont prises d’assaut de jour comme de nuit. Ils sont des milliers d’algériens et étrangers à fréquenter cette splendide corniche. Célèbre surtout par son Cours de la révolution, Annaba a l’avantage d’avoir une corniche « urbanisée ». La mer fait partie du décor urbain. Les plus importantes cités du nord de la ville sont à la fois la ville et la corniche. Rezgui Rachid, comme Kouba, Rizi-Amor ou encore la Caroube sont à la fois des cités d’habitations et des plages. À Annaba, les veillées au bord de la mer sont, d’ailleurs, une veille tradition. Chaque soir, ce sont des milliers de promeneurs à longer les promenades et boulevards du front de mer. Depuis des années, la tradition veut que, fuyant la chaleur des « HLM », les familles Annabies rejoignent les plages, s’y installent pour dîner en profitant de la brise de la grande bleue. Les plages de Saint-Cloud, Belvédère et Ain-Achir sont incontestablement celles qui attirent le plus de monde. Véritable régal pour les yeux, les plages de St Cloud et Rizi Amor, d’une longueur de plus de 3km et qui constituent la fameuse corniche de Annaba, sont les plus fréquentées par les annabis, comme par les visiteurs. Légendaires pour leurs belles promenades, ces plages publiques les plus proches de la ville, attirent, chaque jour, tel un temple, des milliers d’estivants venus des quatre coins du pays. A commencer par la plage de Saint-Cloud, ou l’animation semble s’adresser beaucoup plus aux enfants. Rizi Amor avec son complexe touristique ‘’Bel Azur ‘’ ou ‘’la Médina’’ donne, par ailleurs, un cachet particulier à cette corniche. Ces deux plages attirent, chaque soir, des centaines de familles qui s’installent confortablement à même le sable ou autour d’une table, les pieds dans l’eau, et sans jeu de mots, est une réalité qui fait le charme d’Annaba et de sa corniche. Ce spectacle dure souvent jusqu’à une heure tardive de la nuit. Encouragées par la sécurité assurée pratiquement sans faille sur ces plages, les familles reviennent chaque soir. Des scènes que découvre avec joie le visiteur à Annaba. Superbement illuminés, boulevards du front de mer et plages offrent un spectacle particulier pour les touristes.

B. Salah-Eddine

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85