Rougeole

Un deuxième décès enregistré à El-Bouni

11 Jui 2019
216 fois

L’Etablissement public de santé de proximité  (EPSP) de Annaba a enregistré un deuxième décès  d’un enfant de trois mois, hier soir probablement non vacciné ou vacciné de façon insuffisante. La première victime a été signalée en janvier dernier. Réapparue avec force, la rougeole a durement frappé certaines localités dans la wilaya d’Annaba, ce qui pousse les autorités à mettre en place un dispositif de lutte contre cette pathologie évitable, mais potentiellement mortelle.  Il s’agit en effet d’une caravane médicale mobile, composée de médecins généralistes et spécialistes à destination de plusieurs localités reparties au niveau de la wilaya, parmi elles El Sarouel, sise dans la région d’ El Bouni, initiée par l’Etablissement public de santé de proximité  (EPSP) de Annaba en coordination avec le service de prévention relevant de la direction de la santé et de la population (DSP). En effet, le staff médical mobilisé dans le cadre de cette action se chargera d’effectuer une large vaccination contre la rougeole au profit des enfants des communes programmées. Ces actions de sensibilisation de proximité sont menées dans le but de mettre l’accent sur la nécessité d’agir collectivement pour accroitre la couverture vaccinale et protéger les enfants, en exhortant les familles à y adhérer, pour le bien de leurs enfants et de contribuer à la réussite de cette action qui est considérée comme l’un des programmes permettant l’éradication des maladies transmissibles et de la mortalité infantile. Il convient de rappeler que la rougeole est souvent considérée à tort comme une maladie virale extrêmement contagieuse, à transmission interhumaine, alors qu’elle peut entraîner de sévères complications dans tout le corps, parfois tardives, éventuellement très graves, d‘où l’importance du vaccin. Pour ce qui est de l’âge des malades atteints de rougeole, le virus a été diagnostiqué chez les enfants de moins de 2 ans, qui, particulièrement, risquent des complications, et qui, en raison de leur jeune âge, ne peuvent être protégés que par la vaccination. Cette pathologie qui reste une cause mondiale très importante de décès chez les enfants se transmet par les sécrétions nasales ou pharyngées mais peut aussi se propager par une simple poignée de main. La maladie dure environ deux semaines et se manifeste en premier lieu par de la fièvre, une conjonctivite, de la toux, un écoulement nasal... L’éruption, faite de nombreuses tâches rouges, apparaît ensuite. La rougeole peut s’accompagner de graves complications : otites, pneumonies, parfois encéphalites aiguës. De plus, elle fragilise l’enfant et le rend vulnérable à de nombreuses autres maladies.

Hanine Boucenna

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85