Chetaibi

Enfin, le gaz naturel

23 Jui 2019
310 fois

Le wali d’Annaba, Mezhoud Toufik, a procédé, en fin de matinée d’hier samedi,  à la mise en service d’un réseau d’alimentation en gaz de ville au profit de la population de la commune de Chetaibi et deux de ses localités, Zaouia et Z’Gâa, représentant un investissement de 64 milliards de centimes. Au village touristique, un véritable havre de paix, dont la population est réputée surtout pour son hospitalité coutumière, c’était la fête. Au total pas moins de 520 foyers ont été raccordés au gaz de ville lors de cette première phase, en attendant la généralisation de l’opération, lancée en avril 2018, pour toucher toutes les habitations de la commune dans un proche avenir. Le taux de réalisation est estimé à 80%, alors que la date prévisionnelle de la réception définitive devait avoir lieu au cours de ce mois, autrement dit le projet a marqué un léger retard. Accompagné par les autorités civiles et militaires, le wali n’a pas caché son contentement pour l’accueil convivial qui a été réservé à la délégation en général. D’ailleurs se sentant très à l’aise pour sa première visite des lieux, le wali a engagé d’emblée le débat avec l’assistance, bien organisée grâce aux efforts de la daïra de Chétaibi. A cette occasion, le 1er responsable de la wilaya, a tenu à mettre en exergue les efforts soutenus de l’Etat. Il dira que malgré les difficultés que traverse le pays, l’Etat n’a pas lésiné sur les moyens pour offrir une vie meilleure aux citoyens. « Pour le raccordement de chaque maison en gaz naturel, l’Etat débourse 150 millions de centimes », selon des explications fournies au wali. Le chef de l’exécutif s’est également entretenu longuement avec la population locale sur les points noirs, dont souffre cette région, notamment en matière d’AEP et de logement social. Après avoir écouté les doléances des citoyens, Toufik Mezhoud, n’a pas été tendre avec les responsables défaillant notamment ceux de l’hydraulique. Il a même fustigé certains membres de son exécutif qui n’assument pas suffisamment leurs responsabilités quant à la prise en charge réelle des préoccupations des citoyens. S’agissant du problème de logement qui constitue le talon d’Achille de Chétïabi, le wali a dit à ce sujet que pour l’exécutif et dans l’immédiat « l’alimentation en eau potable, est la priorité des priorités. Il faut trouver une solution urgente pour mettre un terme à cette situation. Pour faire face, il faut mette en place un plan spécial et arrêter des mécanismes exceptionnels. Je veille personnellement pour que cela se fasse dans les meilleurs délais ». Le wali qui a écourté sa visite pour des raisons que l’on ignore, a promis aux habitants de revenir sur les lieux pour s’enquérir de la situation globale de la commune et trouver ensemble les meilleures formules pour un développement harmonieux de l’antique Herbillon, car, a-t-il remarqué «les investissements qui viennent d’être d’injectés par l’Etat dans le développement de la wilaya en général, depuis le plan de relance économique, ne manqueront certainement pas de bouleverser entièrement le paysage et le quotidien du citoyen de cette contrée ».

B. Salah-Eddine

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85