Pollution marine

1.6 tonne de déchets plastiques dans le littoral

30 Jui 2019
348 fois

Une pêche pas très réjouissante. Une tonne et demi de déchets principalement plastiques a été extraite du port d’Annaba à l’issue de la campagne des éboueurs de la mer ayant impliqué des associations et des entités officielles locales et nationales. La Direction de l’Environnement tire la sonnette d’alarme concernant l’envergure de la pollution marine notamment les déchets plastiques et micro-plastiques. Cet enjeu majeur appelle une coordination à établir entre la société civile, l’université et les autorités compétentes. Surtout que des organismes comme « Annaba Propre » et le Réseau algérien pour la protection de la biodiversité marine « Probiom » sont actifs sur le terrain. Ce dernier, par exemple, en plus de sa participation à l’opération MED en 2014, a lancé des alertes selon lesquelles nous avions du plastique dans nos assiettes. « Il faut savoir que les micro-plastiques, ce sont tous les plastiques qui se dégradent et deviennent microscopiques et à cette échelle ils se confondent avec le plancton que les poissons ingèrent.C’est ainsi qu’il entre dans la composition de la chair du poisson et de la chaine alimentaire pour se retrouver dans nos assiettes. C’est purement « cancérigène », expliquent les experts de « Probiom ». L’on estime qu’il y a 25 milliards de micro-plastiques en méditerranée. C’est quatre fois plus que l’océan. Il s’agit donc de renforcer les capacités, harmoniser la surveillance des déchets marins au niveau de la plage, sensibiliser sur les déchets marins et les différentes méthodes permettant de les gérer. A rappeler que l‘Algérie a pris en juin 2017, à New York, huit engagements volontaires pour la gestion et la préservation des mers et des ressources marines au terme de la première conférence des Nations Unies sur les océans. L’Algérie s’est engagée à élaborer une étude pour établir une nouvelle aire marine protégée, à lutter contre la pollution marine tout en mettant l’accent sur la sensibilisation des écoliers aux principes de préservation et de valorisation de l’environnement marin. A relever également que la capacité installée des stations d’épuration équivaut aujourd’hui à six fois celle de l’année 2005. La stratégie environnementale intègre 14 des 17 objectifs de développement durable de l’Agenda 2030 des Nations Unies. A l’échelle régionale, l’Algérie est engagée dans la mise en œuvre de la Convention de Barcelone pour la protection de la Méditerranée contre la pollution, tout en coopérant étroitement avec la Commission générale des Pêches pour la Méditerranée. Il faut noter également l’engagement de l’Algérie, en tant qu’Etat membre de l’Union Africaine, à mettre en œuvre la stratégie maritime africaine à l’horizon 2050 visant à protéger et à exploiter durablement l’espace maritime africain pour la création de richesses. 

Zarrougui Abdelhak

Évaluer cet élément
(2 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85