Téléphérique

La remise en marche nécessite 30 milliards

03 Jui 2020
283 fois

« Les travaux de maintenance et réparation pour la remise en marche du téléphérique Annaba/Seraidi nécessitera une enveloppe de 30 milliards de centimes ».  C’est ce qu’a révélé, avant-hier, le wali d’Annaba, Berimi Djamel-Eddine, en marge de sa visite de travail et d’inspection à Seraidi. Le wali dira à ce sujet qu’il ne lésinera pas sur les moyens pour apporter son soutien et sa contribution pour atteindre cet objectif, a savoir la remise en marche du téléphérique, dans le but notamment de combler le déficit en moyens de transport, lors de la saison estivale, ou le village touristique de Seraidi est généralement pris d’assaut par des milliers de touristes nationaux et étrangers. Très prisé par les Annabis et les visiteurs, le téléphérique, qui couvre un trajet de 4 km à vol d’oiseau, permet aux passagers de voyager à l’aise et de contempler, en même temps, les sites merveilleux de l’Edough qui surplombe ville de Sidi Brahim. C’est sa remise en service ne manquera pas de susciter le soulagement pour les habitants qui se  déplacent quotidiennement entre la ville de Annaba et celle de Seraïdi et un plaisir pour les amoureux de la nature. Les habitants de Seraïdi utilisent pour la plupart les taxis et les fourgons aménagés pour rallier Annaba, mais parfois ces moyens de transport ne sont pas disponibles, notamment les jours fériés, ce qui transforme cette liaison dont le trajet ne dépasse guère les 13,3 kilomètres en véritable expédition. Pour rappel, ce téléphérique avait été déjà remis en service au début de l’année 2018, suite à une panne non réparée pour cause de manque de pièces de rechange, et ce, après plusieurs années de souffrance. Des experts venus de Grenoble (France) avaient assisté l’Établissement de transports d’Annaba (ETA) dans l’opération de remise en marche. Il faut préciser que le téléphérique est géré par l’entreprise du Métro d’Alger, qui a mis depuis quelques mois le personnel au chômage technique. Malheureusement, il tombera de nouveau en panne quelques mois plus tard, pour défaut de maintenance. Lors de sa tournée, le wali a été émerveillé par la beauté du village touristique de Seraidi ou le commun des visiteurs vous dira que cette commue, d’une population d’environ 10.000 habitants, située au nord du chef-lieu de la wilaya d’Annaba, sur les hauteurs du gigantesque massif de l’Édough, a conforté sa position de cité balnéaire par excellence. Réputé pour ses multiples sources d’eau potable et perché à quelques 900 mètres d’altitude, dans un cadre paradisiaque, le village touristique de Seraïdi est un véritable tableau de maître. Ce don du ciel, doté d’un écosystème unique demeure assurément l’un des cités aux multiples atouts : plan de situation entre mer et montagne et disponibilité d’infrastructures et d’équipements, à l’image du Centre régional d’éducation physique et sportive (CREPS).

Salah-Eddine

 

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85