Blocage des issues de la ville

Des habitants de Sidi Salem dénoncent des barons de la drogue

22 Oct 2020
920 fois

Des protestataires ont barré, avant-hier les chaussées et empêché la libre circulation des citoyens sur l’axe routier menant de la ville à Sidi Salem. D’après des habitants de l’un des plus vieux bidonvilles de la ville, un centre de regroupement installé par l’armée française par l’intermédiaire de leur SAS, de jeunes gens auraient été manipulés par des trafiquants, des barons du corail et des stupéfiants pour se mêler aux familles des harragas disparus en mer. Cette machination aurait pour but de détourner l’attention des services de sécurité afin qu’ils puissent agir à leur guise. Ainsi la circulation automobile s’en est trouvée fortement perturbée. L’axe menant d’Annaba vers l’aéroport international Rabah Bitat était pratiquement verrouillé. Aucune issue pour les habitants des localités de l’Est d’Annaba pour rentrer chez eux. Des personnes malades ou des travailleurs qui voulaient emprunter la route nationale 44 ou celle qui longe la Cité Seybouse pour rejoindre la ville d’Echatt ont trouvé celles-ci barrées par de jeunes gens. L’intervention énergique des éléments des unités du maintien de l’ordre avait permis de dégager quelques heures la route mais dès le début de l‘après midi, il était difficile de passer. Certains voyous ont même caillassé des voitures. Des actes de vandalisme gratuits. Les voyageurs étaient dans l’obligation de transiter par la ville d’El Bouni, passer par les vergers de la région d’El Hadjar et enfin sortir sur la route nationale 44 à proximité de la localité de Gharbi Aïssa. D’autre part de faux billets circulent dans ce quartier, la preuve est bien celle d’un jeune qui avait vendu son portable pour la somme de 5 millions. En rentrant chez lui, il s’est avéré que c’était de la monnaie de singe comme on dit.

Ahmed Chabi

Dernière modification le mercredi, 21 octobre 2020 21:15
Évaluer cet élément
(2 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85