Annaba

70 investisseurs défaillants poursuivis en justice

13 Jan 2021
1054 fois

Lors d’une rencontre, entrant dans le cadre du programme de relance de l’économie nationale qu’a arrêté la wilaya d’Annaba, très affaiblie durant cette crise sanitaire mondiale du Covid-19, le wali d’Annaba, Berimi Djamel-Eddine a révélé, avant hier lundi, que des poursuites judiciaires ont été engagées à l’encontre de 70 investisseurs, jugés « défaillants ». Ce qui permettra à l’Etat de récupérer, le foncier dont disposaient ces investisseurs et de pouvoir le réattribuer de nouveau à des porteurs de projets d’investissement réalisables. Attribuées avec des dispositions de facilitation des démarches au profit des opérateurs économiques, dont le but d’alléger certaines procédures et autres contraintes bureaucratiques, ces assiettes seront récupérées par voie de justice. Les raisons : les investisseurs ont failli aux lois en vigueur. L’on précise à ce sujet qu’ils n’ont pas respecté les cahiers de charge. En effet, près d’une année après avoir reçu les permis de lotir, ces projets n’ont même pas été encore lancés. Alors que l’on affirme que les cahiers de charge stipulent que les projets doivent absolument être lancés dans les six mois, qui suivent l’établissement et la délivrance du permis de lotir. Faute de quoi, le projet défaillant sera tout simplement annulé et l’assiette foncière sera reconquise par le service du domaine public. Au cours de cette réunion avec les acteurs des divers secteurs, tenue au siège de la wilaya, le wali n’a pas été tendre, avec certains directeurs d’exécutifs, et responsables locaux sur les nombreuses anomalies relevées a tous les niveaux. Prenant la parole à l’issue de la présentation par certains opérateurs économiques les difficultés de tous les jours rencontrés sur le terrain, le wali a exigé des solutions urgentes, à travers des propositions et initiatives susceptibles de mettre un terme aux problèmes bureaucratiques qui bloquent l’évolution de certains projets, créateurs d’emplois et de richesses. Le chef de l’exécutif de la wilaya a opté, à l’occasion, à l’aménagement et la réhabilitation des zones industrielles destinées à accueillir des investissements, affirmant que ceux-ci, « constituent un des principaux axes de la relance et de dynamisation de l’économie » A l’image, a-t-il indiqué, de la zone industrielle Ain Sayd qui occupe 13 ha et où les efforts des autorités tendent vers son raccordement au réseau d’électricité afin d’y relancer des projets d’investissements programmés. Le wali a, par ailleurs indiqué que des opérations d’aménagement et de réhabilitation ont été engagées dans les autres zones industrielles, dont celles de la région de Tréat. Il a appelé les cadres concernés à définir les potentialités et opportunités d’investissement offertes dans les divers secteurs, notamment ceux de l’industrie, du tourisme et de l’agriculture, mettant l’accent sur le rôle qu’aura à jouer l’université dans cette dynamique, à travers, notamment, son incubateur des entreprises et startups.

 B. Salah-Eddine

Dernière modification le mardi, 12 janvier 2021 20:52
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85