Environnement

Utilisation des eaux usées pour l’irrigation dans 17 localités

21 Mar 2013
509 fois

L’irrigation par les eaux usées qui constitue un danger pour la santé publique est pratiquée au niveau de 17 localités de la wilaya de Batna, selon des sources officielles, qui signalent que cet état de fait est vécu à Barika, Boulhilet, N’gaous, Gosbat, Tazoult, Chemora, Araour, Djerma, Fesdis, Bouilef, El Madher et Ras El Aïoun entre autres. Au cours de contrôles opérés récemment, 18 motopompes hydrauliques ont été saisies, des cultures agricoles détruites avec labourage systématique de champs et des agriculteurs surpris en flagrant délit d’irrigation aux eaux usées, ont été traduits en justice. Les services de prévention de la direction de la santé ont des difficultés à faire face à ce phénomène qui se développe même en cette période où il y a eu des chutes de pluies salvatrices. Personne n’ignore que les légumes et autres produits agricoles irrigués par des eaux contaminées constituent un danger pour les consommateurs mais cela n’empêche pas outre mesure certains agriculteurs, dénués de frontières morales, de tricher et d’utiliser des moyens frauduleux dans le but de se remplir les poches sans penser aux fâcheuses conséquences causées par leurs actes empreints de lâcheté puisqu’ils dissimulent leurs motopompes dans des buissons, des fossés et d’autres endroits à l’abri des regards, et irriguent en cachette leurs champs agricoles de cultures maraîchères et fourragères. Tout est, ainsi, négativement mis à point pour porter atteinte d’une manière indirecte à la santé des êtres humains et des animaux. Les commissions mixtes de protection sanitaire et les bureaux communaux d’hygiène et même les services d’épidémiologie et de médecine préventive, SEMEP, sont interpellés à redoubler d’efforts pour mettre un terme ou du moins diminuer tant qu’ils peuvent le champ d’action d’une multitude d’irresponsables qui s’amusent à jouer avec la santé de milliers de citoyens.   

N.B.

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85