Après une vaste opération de contrôle

Fermeture de 22 salles des fêtes

17 Aoû 2017
645 fois

22 salles de fêtes travaillant anarchiquement ont fait l’objet d’une fermeture administrative décidée par la wilaya de Batna, sur les bases d’une vaste opération de contrôle ayant ciblé 10 communes à savoir Batna, Fesdis, Oued Chaâba, Tazoult, EL Madher ; Merouana, Barika, Arris, Ichmoul et Aïn Touta. Selon le rapport émanant de cette opération de contrôle menée en application des directives du wali de Batna, Siouda Abdelkhalek conformément aux prérogatives de la direction de la réglementation et des affaires générales, DRAG, des abus, des dépassements et  le non respect des normes de gestion des salles de fête, ont été constatés.  D’où la suspension de toute activité à 22 salles offrant jusqu’alors, leurs services au niveau des communes de Batna, Arris, Oued Chaâba, Tazoult et Fesdis. Sachant que le nombre total des salles de fêtes contrôlées est de l’ordre de 66, c’est exactement le tiers des salles de fêtes qui est dans l’obligation d’arrêter de fonctionner jusqu’à la régularisation respective de chacune des situations. Parmi les infractions commises ont relève en premier lieu, le défaut de registre de commerce, la pratique commerciale sans autorisation et l’ouverture d’une salle de fêtes autrement  établissement d’accueil de public sans agrément. Ce qui constitue un délit grave en cas où un problème grave interviendrait mais cela n’entre pas dans le compte de bon nombre d’individus qui travaillent illégalement comme si aucune loi ne régissait quoi que ce soit. On peut conduire sans permis de conduire mais en cas où on heurte une personne et qu’elle décède, on ne peut échapper à la sanction. En plus de l’absence de documents légaux d’exercice de l’activité, le rapport de contrôle des salles des fêtes laisse apparaître des défauts d’hygiène et des cas de d’insalubrité caractérisée mettant en danger la santé des consommateurs, ont été enregistrés, tout comme l’absence d’extincteurs ainsi que des problèmes de sécurité dont l’inexistence d’issues de secours l’utilisation de produits pyrotechniques dont des feux d’artifices et des pétards sans oublier la présence en force de fusils de chasse pour fêter bruyamment un heureux événement avec des risques qui s‘imposent évidemment. L’ouverture d’un établissement tel qu’une salle des fêtes, un cybercafé, une vidéothèque, une salle de spectacles ou une médiathèque, est réglementée par un agrément délivré par la DRAG après dépôt d’un dossier administratif et technique, conformément au décret  exécutif 05-207 relatif à l’exploitation d’un établissement de divertissement et de spectacles.

Nasreddine Bakha

Dernière modification le mercredi, 16 août 2017 21:41
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85