Barika 

Problèmes récurrents de circulation et de stationnement

05 Oct 2017
88 fois

La ville de Barika, située au sud-ouest de la région des Aurès avec son statut de  second centre urbain de par son importance après Batna-ville, souffre d’un problème  aigu de circulation de véhicules, rendant la vie difficile aux citoyens en matière de déplacement à l’intérieur du tissu urbain et même niveau des tronçons routiers situés aux abords de l’agglomération. Plusieurs facteurs réunis ont fait en sorte que la ville de Barika se retrouve en mauvaise posture à ce sujet avec principalement l’augmentation de la population évaluée aujourd’hui à plus de 170.000 habitants, une  expansion assez singulière et un parc automobile en plein boom et par la présence des principaux services publics et privés dans le centre-ville. De multiples points noirs sont apparus, ce qui nécessite logiquement la programmation d’un nouveau plan de circulation et la mise en application effective des mesures régularisant les déplacements. Il y a le problème des carrefours mal conçus, le non-respect des feux de signalisation par les piétons, la prolifération des dos-d’âne, les ronds-points inadaptés, l’absence de plaques de direction dans bon nombre d’endroits, l’absence de vrais parkings, l’insuffisance d’arrêts adéquats de bus, l’étroitesse de certaines rues, les arrêts et les stationnements anarchiques ainsi que le squattage des trottoirs pour l’étalage des marchandises. L’autre état de fait indicatif est relatif au fait que des centaines de véhicules traversent chaque heure Barika, située sur la RN 28, dans un point stratégique reliant la wilaya de Batna à la wilaya de M’Sila et les portes du Sahara, ce qui cause des embouteillages gênants au moindre ralentissement de véhicules en cas  où un quelconque obstacle momentané surgit dans les anciens quartiers, les nouveaux ou au niveau de la route du contournement. Outre cela, on relève des problèmes environnementaux divers causés par la circulation accrue de véhicules, avec de l’émanation de gaz d’une teneur forte en dioxyde de souffre. 

Nasreddine Bakha

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85