Éducation

Remise des affectations à 325 nouveaux enseignants

07 Déc 2017
110 fois

L’académie de Batna a procédé, hier mercredi 06 décembre 2017,  à la remise des affectations à 325 enseignants inscrits sur les listes d’attente nationale issue du précédant concours de recrutement de personnel pédagogique ouvert il y a quelques mois de cela par le ministère de l’Education nationale.  L’opération s’est déroulée au niveau du lycée Aïcha à Batna, où des mesures spéciales ont été prises. Appelés à la rescousse pour combler le déficit en encadrement pédagogique dans la vaste région des Aurès, et afin de permettre aux élèves scolarisés d’étudier sans pressions de cette nature,  ces 325 enseignants spécialisés dans diverses matières au niveau des 3 cycles de l’enseignement public allant de l’arabe, aux mathématiques jusqu’aux langues étrangères, à la philosophie et aux sciences naturelles, ont été rèpartis à travers les établissements scolaires de Batna suivant leur classement national dans chaque liste. Ainsi, 11 d’entre eux rejoindront les lycées, 108, les collèges d’enseignement moyen et 206, les écoles primaires. Des problèmes et des contraintes risquent d’être vécus du fait que bon nombre de ces enseignants proviennent de wilayas proches ou lointaines. En effet, pour permettre aux enseignants affectés dans les zones montagneuses des Aurès, oude la zone sud-ouest, d’effectuer convenablement leur travail,  il faut avoir en main des moyens humains et matériels adéquats comme le transport, dans certains cas de figure mais surtout l’hébergement et la restauration. Les responsables de l’académie  de Batna sont optimistes à ce sujet et indiquent que la prise en charge des enseignants issus d’autres wilayas, seront nourris et logés avec l’implication des services des établissements d’accueil, des APC, de la daïra et des structures scolaires, des établissements universitaires et des centres tels que ceux de la formation professionnelle entre autres. Attendant son tour pour recevoir son papier d’affectation, un jeune homme originaire de la wilaya de Taref déclare : «  Cela fait au moins deux ans que je cherche un boulot,  ça ne me dérange pas de travailler dans la wilaya de Batna ou ailleurs. Je n’en peux plus de rester sans rien faire. » . Une jeune femme provenant de la wilaya de Médéa et reçue en tant qu’enseignante dans le primaire, insiste sur le fait qu’elle cherche beaucoup un environnement où la sécurité ne pose pas de problèmes. Elle enchaîne : «  Je suis venue de très loin et je suis prête à travailler. Cependant, je verrai plus clair une fois que je franchirai la porte de l’école où je suis affectée et je suis impatiente de voir. ». Il convient enfin de mettre en évidence le fait que les enseignants en question sont appelés à effectuer un stage de formation de courte durée pour rejoindre dès le 2 janvier 2018 leurs postes de travail.     

Nasreddine Bakha

Dernière modification le mercredi, 06 décembre 2017 20:38
Évaluer cet élément
(2 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85