Santé

Plus de 1200 enfants atteints d’autisme en grande difficulté

09 Déc 2017
453 fois

On dénombre, selon des sources concordantes, plus de 1200 enfants autistes dans la région des Aurès, ce qui constitue un véritable problème de santé aux incidences pénibles et particulièrement affligeants pour les parents qui ne savent souvent pas à quel saint se vouer pour voir leurs enfants vivre normalement. Nous avons l’exemple d‘une mère N. S, qui travaille, elle même, dans le secteur de la santé et qui souffre quotidiennement à cause de l’autisme ayant affecté son fils âgé aujourd’hui âgé de 6 ans. Elle nous relève qu’elle a placé son enfant dans une crèche, dans un établissement privé et puis elle l’a mis aux mains d’un orthophoniste, d’un psychologue, d’un sociologue et des éducateurs spécialisés sans aucun résultat.. Pour rappel, l’autisme est un trouble de la petite enfance, persistant à l’âge adulte, qui se manifeste par l’incapacité à avoir des interactions sociales normales. Le malade se singularise par son caractère limité prédominé par des gestes répétitifs et stéréotypés. Les spécialistes en la matière affirment qu’un bébé ne devient pas autiste. Il naît autiste … L'autisme n'est pas une maladie psychiatrique ni psychotique mais probablement une maladie neurobiologique, selon diverses approches. Des études menées dans le domaine laissent apparaître que le diagnostic précoce effectué dès l’âge de 2 ans, permet d’éviter les séquelles irréversibles du retard mental qui font leurs effets dès l’âge de 5 ans. Pour lutter contre ces troubles de comportements, les médecins recommandent une méthode scientifique, psycho-éducative appelée Teach, qui s’étale sur une durée de 3 ans. Toutefois et en l’état actuel des choses, peu de chances sont offertes pour que les autistes puissent entrevoir des jours meilleurs. Des voix s’élèvent ça et là afin de bousculer les choses. Ainsi, des parents d’enfants autistes de la région sud-ouest des Aurès interpellent avec insistance les décideurs locaux pour qu’ils interviennent afin qu’une prise en charge efficace soit assurée pour ce type de maladie avec une  révision à la hausse de la pension de 4.000 dinars actuellement accordée aux autistes en tant que handicapés. Les concernés demandent surtout la création d‘un centre spécialisé. Ce ne sont pas seulement les parents d’autistes des localités du sud-ouest de Batna qui expriment leurs préoccupations à ce sujet, il y a aussi, des familles d’Arris, Merouana, N’gaous, Aïn Touta, Chemora et Batna-ville entre autres, qui expriment leur désarroi en raison de leur accès difficile aux soins, sachant que  les structures, confrontées à une pression due au  nombre élevé de malades en provenance de diverses localités de la région des Aurès et des wilayas limitrophes,  ne peuvent pas effectuer un suivi rigoureux et satisfaire les grands besoins affichés. 

Nasreddine Bakha

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85